CULture

Poilorama : et si on s’en foutait des poils ?

Poilarama sur Desculottees

La chasse aux poils, nous sommes de nombreuses femmes à la mener au quotidien. Rasage, épilation, arrachage… tous les moyens sont bons pour mener à bien cet adage connu de toutes : il faut souffrir pour être belle ! Mais comment en sommes-nous arrivées là ? La websérie documentaire Poilorama : quand le poil tente de sauver sa peau fait le tour de la question des poils à travers 10 épisodes complètement funky !

Le poil a une image de saleté dans nos sociétés, pourtant à l’origine il a une fonction protectrice pour notre peau : il régule la transpiration, protège des agressions extérieures etc… et pourtant on fait tout pour s’en débarrasser.
Les 10 épisodes de Poilorama nous expliquent les raisons sociologiques, historiques, culturelles de cette image du poil. Les vidéos mêlent explications d’intervenants et références de la pop culture, qui viennent s’insérer avec humour. Le ton est totalement décalé, on se marre tout en apprenant plein de choses intéressantes. Et le tout en seulement 5 minutes par épisodes, que vous pouvez regarder soit dans l’ordre à la suite ou piocher ceux qui vous intéressent.

Poilorama, affreux sales et puants, Arte Creative, Desculottees
Image de l’épisode 1 de Poilorama : “Affreux, sales et puants”

Cette websérie documentaire d’ARTE Créative est super rafraîchissante et fait un bien fou pour nous décomplexer du poil ! On y apprend par exemple que notre vision dégradée des poils est due en partie à une construction cosmétique du monde publicitaire : on nous vend des déodorants en disant qu’ils vont bloquer la transpiration, alors que les poils ont naturellement cette fonction. Retirer les poils sur le corps et notamment sur le pubis, c’est aussi désexualiser les corps et les sexes. Une femme qui a le sexe épilé est d’une certaine manière domestiquée, elle retrouve son état pré-pubère. Elle semble moins dangereuse. Le poil est vulgaire, bestial et j’ai pu apprendre dans Poilorama que jusqu’en 1973, il était impossible des montrer des poils pubiens féminins dans la presse française sans risquer une condamnation !

Poilorama casse pour notre plus grand plaisir la légende qui veut que ça fasse super plaisir aux femmes de s’épiler constamment. Si les femmes sont les grandes victimes historiques de ce diktat du poil, les hommes sont de moins en moins en reste. Aujourd’hui la barbe revient en force, mais de manière stylisée. A chacun sa coupe, son style de barbe pour affirmer sa personnalité. Le pendant féminin de cela, c’est la “foufounista” : la bonne foufounista sait bien taillader ses poils de chatte avec style, comme la fashionista sait s’habiller tendance. Concrètement, les poils ne sont jamais tranquilles et on a toujours quelque chose à dire dessus et à imposer dessus. Alors qu’en conclusion, la seule vraie question finale à se poser sur les poils c’est : Et si on s’en foutait ?

Je vous invite à découvrir ci-dessous les épisodes 2 et 3 de Poilorama :

Episode 2 Poilorama : Bête de sexe

Episode 3 Poilorama : La grande touffe

Pour voir tous les épisodes c’est par ici :  arte.tv/poilorama

Poilorama est une websérie documentaire co-écrite et co-réalisée par Olivier Dubois, Adrien Pavillard et Emmanuelle Julien, fondatrice du super blog Paris Derrière que je vous recommande vivement de lire. Sur Paris Derrière, on parle de cul, d’amour et Emmanuelle vous donne tous les bons plans sorties sexo à ne pas louper à Paris.

Si vous souhaitez en lire plus au sujet des poils, découvrez mon article :
A vos poils, prêts, partez !

Répondre