CULtureFéminisme

Naked Girls Reading, le féminisme à nu

naked girls reading

Des meufs à poil qui lisent des livres sur scène, en voilà une promesse de vente pas banale ! Le spectacle burlesque Naked Girls Reading est un pur bonheur à voir pour toute personne qui défend la cause féministe et la liberté des femmes à disposer de leur corps.

Naked Girls Reading casse les genres 

Dès l’entrée du théâtre, me voici accueillie par un homme transsexuel, maquillé et portant de hauts talons. Peu après, pour l’introduction au spectacle, me voici face à une animatrice exceptionnelle, Drag King, belle à croquer, drôle et complètement déjantée, habillée dans une tenue masculine et arborant une fausse moustache grossière. Le ton est clairement donné, ici on ne se soucie pas du genre, et encore moins des représentations associées généralement aux genres. Je sens déjà que tout ceci va me plaire. Une guitariste est présente sur scène pour créer le fond sonore et Grrrl (l’animatrice) lui pose la première question du spectacle: “Et toi, te considères-tu féministe ?” Hop, la thématique est lancée.

Peu après, nos trois stars de la soirée font leur entrée, l’une après l’autre. Toutes trois sont vêtues de sublimes robes-peignoires très légères et sexy et sont soigneusement maquillées et coiffées dans un style à la Marilyn Monroe. Trillian est la première à faire son entrée. Elle est rousse, sublime, internationalement connue et renommée pour ses performances de pole danceuse. Elle traverse la salle, monte sur scène, reste dos au public quelques secondes avant de laisser tomber son peignoir et de laisser découvrir son corps nu. Elle part ensuite s’asseoir sur le seul élément de décor présent sur scène, un sofa. Même mise en scène pour la deuxième protagoniste, Gingerella, qui faisait sa première apparition sur scène et qui plus est nue. Enfin, la performeuse burlesque Fanciforia Foxglove débarque sur scène et se déshabille avec une aisance particulière, allant même jusqu’à tortiller un peu des fesses pour provoquer l’assistance, avant de rejoindre les deux autres sur le canapé. Le public se retrouve donc face à trois femmes nues et une femme à moustache. Autant dire que l’ambiance est particulière, on ne sait pas trop à quoi s’attendre.

Fanciforia Foxglove est la première à prendre un bouquin et commence à lire. Au bout de quelques secondes, on réalise que les paroles énoncées sont les paroles de Wannabe des Spice Girls “If you wanna be my lover…”. Rire général et applaudissements à la fin de la lecture. Ah bah oui mince, j’avais jamais remarqué à quel point ces paroles étaient féministes en fait ! L’atmosphère est détendue. C’est alors parti pour 2h en deux actes de différentes lectures et points de vue féministes. La représentation a lieu dans un bar, tout le monde est détendu, a au moins un verre dans le nez, et au fur et à mesure tout le monde est relâché et à l’aise. Le public est invité à scander plusieurs fois à la suite le mot “vagin”, puis le mot “chatte”, quand ce n’est pas Grrrl qui affirme “Yo, on a toutes des minous non ?”.

naked girls reading

L’audace du nu pour casser les stéréotypes 

Au-delà de l’aspect burlesque de Naked Girls Reading, de vrais sujets féministes sont abordés à travers l’aide des textes lus et qui donnent à réfléchir. Le tout avec beaucoup d’humour et une touche de cynisme. La représentation des femmes dans la religion,  les bonnes pratiques d’une femme mariée considérée comme respectable, les positions sexuelles vues comme acceptables (entendez par là le missionnaire) et celles considérées comme impudiques pour une femme (entendez par là la levrette évidemment), la pression du physique stéréotypé parfait, la violence verbale et sexiste des hommes quand une femme les rejette, ou encore le fait de refuser d’avoir des enfants, font partie des thèmes abordés.

Si durant tout le premier acte nos trois déesses ont les jambes serrées et cachent leur intimité, après l’Entracte c’est debout et face au public qu’elles lisent leurs textes laissant tout leur corps s’exprimer et se montrer. Chacune d’elles a un physique différent: Gingerella et Trillian arborent des tatouages, Fanciforia Foxglove a des petits seins, Gingerella arbore son corps bien en chair, ses bourrelets, ses vergetures et affirme qu’elle est “fière de ce corps qui a donné la vie à trois enfants”. Quand le show commence, j’observe naturellement ces corps, non pas sans une certaine curiosité. Mais au bout d’une dizaine de minutes, mes yeux ne prêtent plus du tout attention aux corps et à la fin du spectacle, j’ai fini par oublier leur nudité. Les voir nues me semble le plus naturel du monde, bien que nous soyons tous habillés dans le public. Le détail des corps ne m’intéresse plus, je suis juste charmée par leurs différentes énergies, personnalités et sensualités. Je trouve ces femmes belles, touchantes, phénoménales et elles m’ont rappelé que nous le sommes toutes et que nous n’avons pas à le cacher. Le spectacle est fini, on applaudit, et moi j’ai juste envie de me mettre nue, d’aller courir avec les loups et de célébrer ma féminité. Merci les filles !

Si vous souhaitez aller voir Naked Girls Reading sur scène, ça va être un peu compliqué en France, car elles ne se produisent qu’en Nouvelle-Zélande. J’ai eu l’opportunité de les voir sur scène, car je réside actuellement dans le pays. Cependant, je vous invite à suivre leurs comptes Instagram :
– Grrrl : @hugogrrrl
– Fanciforia Foxglove : @fanciforiafoxglove
– Trillian : @trilliannz

Et voici pour terminer ma photo de groupe avec une amie, Grrrl et les trois fabuleuses Naked Girls Reading de la soirée ! 
naked_girls_reading_desculottees

 

Répondre