Lectures culottées

Sexe Primé, nouveau recueil érotique de Stella Tanagra

Sexe Primé Stella Tanagra

Sexe Primé, le nouveau recueil de nouvelles érotiques de Stella Tanagra, est encore une fois surprenant par son style et les thèmes abordés. Stella Tanagra nous plonge dans les abysses d’un érotisme noir entre beauté et laideur, qui n’a de cesse de nous surprendre.

De surprises en surprises au fil des pages 

Tout amoureux de lecture sait qu’une des merveilles de la littérature est sa capacité à nous surprendre au fil des mots et des pages. Stella Tanagra sait parfaitement jouer avec nos attentes et surtout les déjouer. Les personnages sont rarement ceux qu’on s’imagine au départ et souvent seule la fin du récit nous apporte la clé de l’intrigue.

Comme dans son précédent recueil de nouvelles Sexe Cité, Stella Tanagra s’attaque aux pulsions sexuelles, à celles qui mettent à mal notre raison et parfois nous offrent un visage difficilement avouable de nous-mêmes. Elle laisse les tabous à dix mille lieues sous les mers et nous submerge de fantasmes , quitte à donner la nausée à ses lecteurs. Il semblerait que l’auteure souhaite montrer la sexualité comme une lutte constante entre pulsion de vie et pulsion de mort. Les envolées poétiques et le style soutenu de l’écriture sont ce qui peut allumer la flamme d’excitation du lecteur et offrir leur beauté aux sexualités narrées. Cependant, les vices et obsessions des personnages apportent noirceur et malaise tout au long de l’ouvrage.

Contrairement à Sexe Cité que j’avais beaucoup apprécié et qui avait su m’émoustiller, Sexe Primé ne m’a pas charmé malheureusement. J’ai eu du mal à me mettre dans le bain des histoires, à en apprécier le ton, et le style narratif un peu trop lourd (ou fleuri ?) à mon goût. Ce que je lis a-t-il pour but d’être excitant ou d’être une prouesse littéraire avant tout ? Sûrement un peu des deux, mais le dernier prenant parfois trop le pas sur le premier selon moi. Preuve par l’exemple avec cette citation de la nouvelle “Un Parfum” : “Nos narines enfumées par cette osmose érotique que nous inhalons profusément se remplissent de désirs partagés. Nous nous époumonons au gré de l’alchimie de nos corps essoufflés.” C’est vraiment très bien écrit, mais cela ne me communique personnellement aucune émotion, aucune excitation. Dommage.

Le sexe primé, un lien indéfectible entre humains

J’ai cependant beaucoup apprécié les nouvelles “Peau Percée”, “Puppy Love{4}”, “Ecran Total” et “Un Gentil Garçon”. J’ai aimé la manière dont sont présentés les paradoxes du désir et plaisir féminin, ainsi que le regard démuni que peuvent avoir les hommes face à celui-ci. Les jeux latents de séduction que nous avons tous intégrés, les rapports de domination-soumission, la difficulté de l’approche de l’autre dans le réel comme dans le monde virtuel, la perversion, la frustration… Tous ces thèmes sont abordés dans ces quatre nouvelles d’une manière qui m’a beaucoup plus séduite que dans les autres récits, même si je regrette de ne pas avoir plus souvent ressenti ce petit frisson inéluctable que j’apprécie en lisant des histoires érotiques.

Un point commun en tout cas entre toutes les nouvelles est le rôle central du sexe dans les actions des personnages. C’est ce qui prime avant tout dans leur relation à l’autre et c’est leur terrain d’expression de soi. C’est ce qui les élève et les rabaisse, c’est ce qui fait leur bonheur et leur malheur, c’est ce qui les rend humains tout en leur rappelant leur animalité, c’est ce qui les épanouit et les frustre, c’est ce qui les tue et les rend vivants. Tous les personnages sont finalement des miroirs de ce que nous sommes tous à des instants de notre vie, avec nos parts de lumière et d’ombre.

Quelques citations extraites de Sexe Primé :

“L’enchevêtrement de tous ces pénis érigés m’évoque un nid de serpents prêts à cracher leur venin à ma vue.”

Extrait de “Peau Percée Partie 1 : Sans fond”

“Telle une constellation, chaque zone érogène de mon corps s’illumine sous l’effet de mes amants qui révèlent ma luminescence.”

Extrait de “Peau Percée Partie 1 : Sans fond”

“Je croyais que les filles aimaient les contes de fées et les princes charmants. J’étais déboussolé, mes repères mis à mal.”

Extrait de “Peau Percée Partie 2 : S’enfoncer”

“Ces mots que j’ai écrits avant qu’ils ne s’effacent, sont la précieuse trace de nos souvenirs dont l’ossature s’émiette alors qu’ils sont le squelette de ma vie.”

Extrait de “Puppy Love{4}”

“J’ai bien conscience que lorsqu’elles se donnent facilement, nous les traitons de putes alors que ça nous arrange et quand elles se refusent, nous les traitons de putes parce que ça nous frustre.”

Extrait de “Ecran total”

Sexe Primé est publié aux éditions Tabou et vous pouvez l’acheter en ligne à ce lien.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’auteure Stella Tanagra, vous pouvez la découvrir sur son blog stellatanagra.com.

Répondre