Love affair

L’art de draguer sur Internet en trois points

femme qui se fait draguer sur internet

Draguer sur Internet est un art, et comme souvent avec l’art, un apprentissage technique est nécessaire. Quand on drague en ligne, de nombreuses difficultés se posent. Notamment quand on essaie de draguer une femme. Ma petite expérience des sites de rencontre en ligne me pousse à penser qu’il est beaucoup plus aisé pour une femme d’obtenir des retours favorables d’un homme que l’inverse. Question d’offre et de demande sûrement. Le monde sensuel et amoureux n’échappe pas à la loi du marché. Le virtuel n’est qu’un miroir du réel après tout. Et dans ce miroir, je vois trois étapes obligatoires à passer, pour espérer vivre ensuite une histoire d’amour ou juste un moment sympa ensemble sous la couette.

1. Faire le premier pas : une bouteille jetée à la mer ?

Comment lancer la conversation sans passer pour quelqu’un de lourd ? Comment attirer son attention pour qu’elle me réponde ? Vais-je obtenir le basique, à savoir une réponse à mon “bonjour” ? Ce n’est pas gagné du tout ! Dès cette étape introductive, chacun doit essayer de sortir ses plus belles preuves d’imagination et sa rhétorique la plus flatteuse. Dire bonjour et enchaîner directement avec un compliment sur le profil de la personne, essayer de trouver un jeu de mots ou un poème à inventer avec son prénom, rebondir sur une phrase de son profil avec humour… La culture du zapping et la forte concurrence obligent à se démener pour éviter le classique “Bonjour, ça va ?” qui ne trouvera pas toujours réponse. Oui, la concurrence est rude sur les plateformes de drague en ligne, les femmes sont très sollicitées et donc réussir son premier pas est essentiel pour avoir l’occasion d’en placer un deuxième. Réussir son premier pas passe par la différenciation face aux autres.

2. Draguer sur Internet ou la guerre de la rétention

Sur une application ou un site Internet de drague en ligne, l’attention est furtive. Contrairement à la drague dans un bar, la personne n’est pas physiquement en face de vous lorsque vous draguez en ligne, ce qui rend beaucoup plus aisé pour elle de détourner son attention de votre présence, même si vous pourriez l’intéresser. Entre les notifications de Facebook, de l’appel manqué de maman, des emails du boulot et des actualités du Monde, vous n’êtes qu’une notification parmi de nombreuses autres et il faut réussir à sortir du lot et à retenir l’attention de l’autre. Ca ne sert à rien de relancer avec des “hey, ça va ?”, “coucou, toujours là” ? Si elle ne vous relance pas et ne vous répond plus, ce n’est pas avec ce type de phrases qu’elle reçoit sûrement 6 fois par semaine (ou par jour pour celles qui appartiennent au top 3 des nanas ultra sollicitées) que vous arriverez à retenir son attention. Là encore, il vaut mieux être plus imaginatif que ça. Réussir à capter un de ses centres d’intérêts rapidement, qu’il soit en commun avec vous ou non, peut aider à trouver des amorces plus intéressantes. Draguer une femme sur Internet, c’est comme dans la vraie vie, il faut réussir à lui donner envie de parler d’elle et éventuellement d’en apprendre plus sur vous.

3. Draguer sur Internet, mais vite passer l’épreuve du réel

Si vous avez passé l’épreuve du feu d’obtenir un bonjour et même d’avoir droit à de vrais échanges, il ne faut pas trop attendre et vite proposer de se rencontrer pour faire plus ample connaissance. En effet, la femme des réseaux se lasse vite des échanges textuels et passe vite à un autre profil si cela s’éternise trop. A bas la timidité et l’hésitation, il faut tout de suite dégainer et arriver à décrocher un rendez-vous ! Si les sites pour draguer sur Internet démultiplient fortement les possibilités de découvrir de nouvelles personnes, ils n’épargnent pas le besoin de passer l’épreuve du réel, qui reste après tout l’objectif principal. Une fois le rendez-vous calé, tout n’est pas gagné, mais vous êtes déjà dans la catégorie rare des rencards et c’est déjà un bon point. A vous maintenant de (vous laisser) séduire, sentir l’alchimie ou non, créer une complicité et plus si affinités.

Cet article est également disponible à la lecture sur le blog Gleeden.

Lire aussi : J’ai testé la drague en couple sur Tinder

Répondre