J'ai testé...

Mon premier shooting photo sexy au studio OKB

photographe

Le week-end dernier, je me suis prêtée à l’exercice du shooting photo sexy pour la première fois de ma vie. Cela faisait quelques temps que je regardais avec envie le travail du photographe Olivier Parent et que j’avais envie de poser devant son objectif. C’est donc avec une confiance mêlée d’incertitudes que je me suis rendue au studio OKB, pour un premier shooting photo sexy.

Prendre la pose et essayer de révéler quelque chose d’autre de soi est un exercice intéressant, amusant et embarrassant à la fois. On essaie de capter l’objectif, d’oublier qu’il y a quelqu’un derrière, de ne pas se sentir ridicule en prenant la pose et surtout de se détendre. Quand on est en petite tenue, voire nue, cela est d’autant plus délicat qu’on expose son corps avec toutes ses faiblesses. Néanmoins, à peine arrivée, le photographe Olivier Parent m’a tout de suite mis à l’aise, on a pris le café, échangé sur les raisons de ma venue, sur la manière dont je souhaitais être photographiée et divers autres sujets. Un moment super agréable où je me suis sentie rapidement très en confiance. C’est donc avec la plus grande aisance que j’ai posé dénudée et même nue pour la première fois de ma vie. Se mettre à nu ainsi devant un objectif est un moment intéressant, dans le sens où cela demande de prendre conscience de son corps différemment. Cela demande d’oublier ses complexes mais aussi de ressentir sa nudité autrement. Je pensais à ce que j’espérais comme résultat, et me retrouvais à m’imaginer en muse. Regarder par là, se pencher comme cela, se cambrer plus comme ça, ne pas fermer les yeux, lever le menton… prendre la pose n’est pas si aisé, et après 3-4 heures de shooting, je commençais un peu à fatiguer je dois admettre. Cependant, j’en garde un très bon souvenir, et je trouve que poser nue aide à démystifier également la nudité. Il n’y a rien de sale à être nue, ce n’est pas nécessairement une démarche sexuelle, c’est simplement soi. Etre nue est l’apparat le plus naturel qui soit. Je me suis immédiatement souvenue de la pièce Naked Girls Reading que j’avais vue en Nouvelle-Zélande, où des femmes lisaient des écrits féministes entièrement nues sur scène. Un des éléments qui m’avait marqué était comment en l’espace de quelques minutes, on oubliait leur nudité. Ou tout du moins, on les regardait et trouvait cela absolument normal de les voir nues. Bourrelets, gros seins, petits seins, épilées, poilues… tout s’évanouissait sous nos yeux pour seulement nous faire apparaître l’humain avant tout. Et finalement, c’est cela que j’ai ressenti en prenant la pose nue, l’impression de me dévoiler sous ma forme la plus naturelle et humaine. A refaire.

Je vous invite grandement à découvrir le superbe travail d’Olivier Parent sur son site : http://www.okbstudio.com/site/

Ci-dessous, voici quelques-uns des clichés issus de mon shooting photo sexy : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Répondre