J'ai testé...

Test du stimulateur clitoridien Zumio Spiropointe

stimulateur clitoridien zumio spiropointe

Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu ! Voici ce qui pourrait résumer mon expérience du stimulateur clitoridien Zumio Spiropointe. La marque nous promet un orgasme incroyable atteignable en 60 secondes seulement et je dois dire que cela fût très proche de la réalité pour moi ! Imaginé et conçu par des femmes, le sextoy Zumio a une apparence tout droit sorti d’un film de science-fiction, à l’image de la qualité (et rapidité) de l’orgasme qu’il fait ressentir. Je le valide à 1000% ! 

Un bien joli packaging 

J’ai pu tester le sextoy Zumio Spiropointe grâce à mon partenaire DorcelStore qui m’a gentiment proposé de l’essayer. Lorsque je l’ai reçu, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Tout d’abord, j’ai vraiment adoré le packaging, que je trouve particulièrement joli. J’avais l’impression de recevoir une baguette magique pour adultes ! Une fois la couverture en carton retirée, nous voici face à l’écrin dans lequel se cache le Zumio. La boîte est très imposante comparativement à la taille du sextoy, mais très agréable en main et élégante. A l’intérieur, le Zumio s’affiche tel un bijou au milieu d’une protection en mousse. Posé sur un socle, son apparence a un côté très futuriste. Attention à ne pas vous méprendre comme moi dans votre exploration du packaging, car d’autres éléments se cachent sous la protection en mousse. Je pensais avoir tout vu, jusqu’à ce que je me demande comment charger la batterie du sextoy. Le socle est ce qui fait office de chargeur comme le montre la présence d’une prise USB sur le bas-côté. Le câble USB pour charger et la notice d’explication sont en fait cachés en dessous de la protection en mousse, avec une jolie pochette pour le ranger plus discrètement.

Packaging Zumio Spiropointe

Comment le Zumio m’a fait tourbillonner en moins de 5 minutes 

Le sextoy mesure 17,5 cm, mais il faut savoir que seule la tige de 3,5 cm et sa petite boule au bout vibrent. Cela permet une meilleure dextérité pour l’utiliser, car le manche est parfaitement stable. Les boutons pour allumer et gérer les vitesses du sextoy sont présents sur le corps du stimulateur et assez simples à identifier et à manipuler. J’ai enclenché le Zumio en appuyant sur le bouton central prévu à cet effet, puis ai commencé à l’utiliser en plaçant directement la tige sur mon clitoris. Très mauvaise idée. La sensation était trop rude, trop puissante d’un coup et cela combiné au bruit des vibrations, j’avais l’impression que j’allais me torturer. Le sextoy est tellement étonnant dans son utilisation, qu’il a vraiment fallu que je me détende et me mette en condition pour bien le tester. Je me suis dit que je n’avais pas du bien comprendre comment cela fonctionnait. J’ai donc lu la notice et décidé de recommencer en suivant à la lettre les instructions indiquées dessus. Je vous recommande de faire pareil, car cela a littéralement tout changé ! Tout d’abord, lubrifier la tige du Zumio, puis stimuler les zones externes du clitoris sans jamais toucher au clitoris en lui-même. Puis, une fois qu’on se sent bien excitée, commencer à se rapprocher délicatement du clitoris, puis enfin poser la tige dessus. Durant ce temps, ne pas hésiter à changer la vitesse de vibration en cliquant sur le symbole en forme de huit (représentant le nombre de vitesses différentes disponibles). Personnellement, j’ai très peu changé les vitesses, car l’excitation est arrivée avec une fulgurance incroyable !  L’orgasme n’est pas arrivé en 60 secondes comme l’indique la promesse du produit, mais cela a mis entre 3 et 5 minutes grand maximum. Ce n’est pas seulement la rapidité avec laquelle j’ai pris du plaisir qui m’a étonné, mais également l’intensité incroyable de cet orgasme ! Les spasmes se sont enchaînés, c’était complètement fou ! Le Zumio est le premier stimulateur clitoridien que je teste et cela aura été une superbe surprise ! L’idée de la tige qui peut d’abord sembler déroutante est vraiment géniale, car on a vraiment l’impression qu’il s’agit d’une extension de ses propres doigts. Des doigts qui vibrent et sauraient stimuler différents points érogènes avec une belle finesse et précision. Ca commençait mal, mais au final c’est tout bonnement époustouflant ! 

Zumio Spiropointe

Un super stimulateur clitoridien pour des jeux érotiques seule, à deux ou plus  

Je trouve que le design du Zumio et sa façon de stimuler lui permettent d’être un jouet érotique adapté à différents types de situations sexuelles. Côté masturbation, je trouve que les doigts sont notre meilleur sextoy comme je vous le disais dans l’article Un, Deux, Doigts, c’est parti pour jouir, mais le Zumio est vraiment un supplément intéressant et m’a vraiment convaincu. Contrairement à mon sextoy Bi Stronic Fusion qui ne sort plus de mon placard depuis bien longtemps, malgré le plaisir qu’il m’avait procuré, je sais déjà avec certitude que le Zumio ne vivra pas le même sort. Certains hommes ne supportent pas les sextoys d’apparence phallique et au rôle pénétrant, car ils ont l’impression que cela remet en cause la “puissance” de leur pénis (!); le stimulateur clitoridien n’ayant aucun rôle pénétrant, je pense que ce sextoy peut plaire également à beaucoup d’hommes, même les plus réticents, pour s’amuser avec leur partenaire. J’imagine qu’il peut aussi procurer beaucoup de plaisir pour des jeux sexuels dans un couple lesbien. Enfin pour les plus téméraires, le Zumio doit sûrement avoir des vertus intéressantes pour des jeux d’adultes à plusieurs, une main par-ci, un Zumio par là pour des nuits de délicieuse torture. En tout cas, il ne devrait pas laisser votre imagination en reste !

Cependant la qualité a un prix, car vous pouvez vous procurer le Zumio Spiropointe sur le DorcelStore au prix un peu piquant de 149 €.

2 commentaires

    1. Cela est parfaitement différent, mais sachez que rien ni personne n’est irremplaçable sur terre ! 😉 Le Zumio peut parfaitement remplacer un homme qui aurait beaucoup de mal à faire un cunni satisfaisant par exemple (et malheureusement, cela arrive bien souvent que des nanas s’ennuient durant un cunni). Après, le sujet n’est absolument pas de comparer l’homme et le sextoy. Il ne s’agit pas de remplacer l’un par l’autre, mais juste de profiter des différentes sources de plaisir que nous avons la chance d’avoir à disposition. 🙂

Répondre