Les tests

Test du Womanizer Starlet : mon nouveau chouchou !

avis sur le womanizer starlet

D’accord, j’avoue, cet article a mis du temps à venir. Mais c’est parce que quand les créateurs du Womanizer Starlet promettent #OrgasmIsAHumanRight (l’orgasme est un droit humain) sur leur packaging, ils ne rigolent pas.

Une boîte pleine de promesses

Le stimulateur clitoridien à air pulsé Womanizer Starlet arrive dans une boîte blanche épurée (tout du moins si vous avez choisi cette couleur) qui sait mettre en valeur son produit. La toute petite machine, qui tient dans la paume de la main, est nichée au centre d’un plateau en plastique orné du fameux hashtag et de cette description : Your new comer. C’est un jeu de mot, pour ceux qui parlent la langue de Shakespeare, et personnellement ça me plait beaucoup (même si du coup je galère à vous le traduire). En gros un nouveau venu qui va vous faire venir.

Le couvercle est transparent et le socle en plastique cache un double-fond contenant le chargeur et la notice d’utilisation, qui a été traduite dans toutes les langues possibles et imaginables. L’occasion d’apprendre à dire orgasme en finlandais. Petite déception, le câble est extrêmement court et il n’y a pas de pochette pour ranger son Womanizer Starlet. Mais honnêtement, spoiler alert, ce sera la première et la dernière vraie déception de cet article.

womanizer starlet packaging

Prise en main

Le Womanizer Starlet est vraiment petit. Il tient dans la paume de ma main et ça c’est vraiment dire quelque chose. D’aucuns ont déclaré que j’avais une taille de main flatteuse (si vous voyez où je veux en venir). Il est aussi très léger. Composé du bloc moteur principal et d’un embout en silicone amovible, le jouet est ergonomique et facile à nettoyer.

Sur l’avant, un petit cache de la même couleur que le corps du produit dissimule la prise de branchement. Vu qu’il y a une flèche dessus, je l’avais d’abord pris pour le bouton de réglage de l’intensité, mais après moult essais infructueux à appuyer dessus comme un âne, j’ai lu la notice et découvert l’astuce (niveau UX on repassera -se dit-elle pour se sentir moins bête). Sur l’arrière, le fameux bouton multifonction qui enclenche la fabrique à orgasmes : une longue pression pour l’allumer, des pressions plus courtes pour naviguer entre les 4 niveaux d’intensité, et à nouveau une pression longue pour l’éteindre. Simple, efficace.

womanizer starlet

womanizer starlet avis

Oh. My. Gode.

On m’avait promis un orgasme, je n’ai pas été déçue. Soyons clairs : le Womanizer Starlet est mon nouveau chouchou. Je pense à le prendre en vacances avec moi tellement je suis devenue accro ! Quand on voit un jouet aussi petit, on se demande si la batterie va tenir la route, mais pas de soucis de ce côté-là. En même temps, l’orgasme arrive très vite, ça aide à faire des économies (et la notice conseille de ne pas laisser l’engin plus de 15min d’affilées en place).

C’est un stimulateur clitoridien à air pulsé, comme je l’ai dit plus haut, avec 4 niveaux d’intensité de pulsations. J’ai personnellement du mal à dépasser le niveau 2. En principe, on écarte les lèvres et on vient entourer son clitoris avec l’embout ergonomique, ce qui l’enrobe complètement dans un cocon de plaisir (et diminue significativement le bruit). Mais j’ai du mal à garder l’objet collé hermétiquement une fois arrivée au niveau trois, tellement la sensation est intense, et je dois carrément le tenir à distance respectable au niveau 4 pour éviter que l’expérience ne devienne douloureuse. Amateur-trices de sensations fortes, welcome !

Après plusieurs utilisations, je commence à mieux maîtriser mon orgasme avec le Womanizer Starlet, qui avait tendance à venir très vite et très intensément les premières fois. Ça demande un peu de pratique, mais je ne suis pas déçue de l’aventure. Par contre, on me dit dans l’oreillette qu’on est censé-e-s pouvoir l’utiliser sans les mains du fait de sa petite taille : alors soit je suis agile comme un canard anémique, soit on nous a menti. Pour rappel, si l’embout vient effectivement se coller contre la peau pour parfaitement enrober la zone, il n’y a pas d’effet de succion, et donc aucun moyen que la chose tienne toute seule. Perso je préfère ça que de finir avec un suçon à l’entre-jambe. Et au pire, on peut toujours serrer les cuisses.

test du womanizer starlet

Le petit plus du Womanizer Starlet ?

La notice signale que le Womanizer Starlet peut être utilisé sur d’autres parties du corps (à condition de bien nettoyer l’embout bien entendu). Alors moi, après cette dure épreuve de rédaction, je me suis fait un petit massage des épaules à l’air pulsé. Franchement, ça fait le job. N’hésitez pas à proposer d’autres utilisations détournées dans les commentaires !

Vous pouvez vous le procurer au prix de 69 € sur le DorcelStore.

LadyClimax
Un doigt de sarcasme, une pincée d’humour, et surtout, beaucoup de cul(ot). Vous l’aurez deviné, mon créneau ce n’est pas la cuisine.

Répondre