Interviews sexy

Lele O, la camgirl qui excite avec sa voix

la camgirl Lele O

Lele O, connue aussi sous le pseudonyme OhShitItsLele, est une camgirl française qui a pour particularité de travailler essentiellement sa voix pour charmer ses spectateurs. Si son corps svelte, la courbe de ses lèvres et sa chevelure blonde sont d’évidents atouts, c’est avant tout par la douceur de sa voix qu’elle tente d’attirer et fidéliser ses fans. Elle se confie sur sa profession et sa vision de la sexualité.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de devenir camgirl ? 

En fait j’étais tout le temps sur Pornhub, je regardais des vidéos et ça me donnait envie. Je sais que j’ai souvent des super orgasmes et j’ai donc eu envie de faire mes vidéos pour partager cela. Pour moi, c’était une façon aussi de découvrir ma sexualité. Aujourd’hui, je dé-sexualise plus ce que je fais, car je me mets à la place du mec et me perçoit donc comme une sorte de tableau.

Comment en es-tu venue à pratiquer l’ASMR pour tes vidéos ? 

Note : L’ASMR repose sur des enregistrements de sons doux et répétitifs censés entraîner une extrême détente et qui peuvent même provoquer des orgasmes chez certaines personnes. Cette méthode de relaxation a beaucoup de succès sur Youtube.

C’est marrant, mais j’ai commencé grâce à un de mes viewers, qui m’en a parlé pour la première fois, alors que je ne connaissais pas. Avec cette technique, je parle à mes spectateurs pour les guider dans leur masturbation, je les reconnecte avec leur corps. Il faut savoir qu’aujourd’hui l’ASMR est la 5è recherche sur Pornhub ! Grâce à mes vidéos JOI (note : JOI est l’acronyme pour Jerk Off Instructions, ce qui signifie en français “instructions pour se branler”), je permets à des profils dominants de se laisser dominer en douceur. Je pense que j’ai besoin de reconnecter la parole et les gens. Une fois j’ai raconté durant 25 minutes mon plan cul de la veille, il y a aussi un côté confession pour moi.

ohshititslele
Photo de Lele O

Quel regard poses-tu sur ton métier de camgirl ? 

Si je continue de me montrer, aujourd’hui je ne me touche quasiment plus sur mes vidéos par rapport à mes débuts en Juin 2017. Je trouve finalement que la camgirl est un peu une psy pour ses spectateurs. Les mecs m’envoient plein de questions sur la sexualité. On les met en confiance, du coup cela libère la parole et leur permet de plus se livrer.

Si tu devais citer une chose qui t’excite dans ton métier ? 

Je suis excitée par le rapport au tip, le fait que les spectateurs paient pour en voir plus.

ohshititslele
Photo de Lele O

Tu ne montres jamais tes yeux, pourquoi ?

Cela peut paraître bizarre, mais je me sens plus nue avec le regard qu’avec le corps.

Etre camgirl, n’est-ce pas un métier dangereux ? 

Tu sais, en tant que femme, on nous apprend à plaire sans nous sécuriser. Il y a une ambivalence entre devoir plaire, ne pas apprendre à dire non et ne pas être sécurisée. En tant que camgirl, tu es derrière ton écran et ton choix de vivre ta sexualité de cette manière est tien, tout en étant sécurisée. Bien sûr, je ne dis pas que c’est parfait, il existe des dérives avec un système horrible de camgirls et camboy forcés. Je pense aussi qu’il y a une forme de sécurisation pour les hommes qui regardent, car ils n’ont pas à se confronter physiquement à la femme, il n’y a pas de risque d’être déçu ou d’attraper une maladie. Cependant, il est évident que cela peut nuire d’être accro aux camgirls, car ces hommes ne se confrontent pas du coup à l’énergie d’une autre femme. Je pense que les camgirls peuvent à la fois avoir un rôle thérapeutique et être nuisibles.

Sur quelles plateformes peut-on voir tes vidéos ?

Ma vitrine de camgirl est sur Cam4, on peut voir mes vidéos gratuitement sur Pornhub et je vends des vidéos de moi sur le site Manyvids.

Si vous êtes curieux.ses et souhaitez suivre les actus de Lele O, vous pouvez également la retrouver sur son compte Twitter @ohshititslele. C’est également la voix de Lele O qu’on entend prendre du plaisir dans le livre audio Chambre 206, dont je vous parlais à ce lien.

LadyShagass
Nietzsche et Mme Bovary sont mes parents, Don Juan est mon premier amour. C’était mal barré. Les chiennes ne font pas les chattes.

Répondre