Vie de femme

Comment mon sextoy est devenu mon meilleur amant

femme pensive

Celui qui me servait de réchauffe-lit est parti, et avec lui ses chaussettes et ses dons d’orgasmes. Me voilà donc à l’aube du printemps, seule et un peu déprimée, mais surtout en pénurie de plaisir. Peu convaincue mais désireuse de me remettre en selle au plus vite,  je rappelle mes anciens compagnons de sexe. Mais après une ou deux soirées sympathiques en leur compagnie, je me sens lasse de ce manque de magie. Mon ex me manque et nos moments intimes encore plus, je n’arrive manifestement pas encore à faire la part des choses. Si le “sexfriendship” est un bon moyen de se faire du bien, mon esprit n’est pas encore prêt.

Un brin de lumière au bout du tunnel

Quand on vient de se faire plaquer on n’a généralement pas du tout envie de séduire, de faire d’effort pour rencontrer quelqu’un d’autre. On a juste envie que tout ce sale boulot soit fait et qu’un ours à poil campe dans notre lit en connaissant déjà notre corps (et nos envies) par cœur. Mais si on ne sort pas, on ne rencontre personne, et le désir lui n’attend pas. Comme j’ai la chance d’avoir le meilleur taf du monde, c’est-à-dire de faire partie de la team Desculottées, j’ai régulièrement la chance de tester de nouveaux sextoys. Boules de geisha, gode, crème chauffante… si j’en ai essayé des trucs cool, j’étais loin d’imaginer qu’un petit objet remplacerait un jour un homme. Et pourtant c’est ce qu’il s’est passé. Sans le nommer, car ce n’est pas le sujet de ce papier, le coupable de ma renaissance est un stimulateur clitoridien qui agit en faisant des succions-aspirations au niveau du point G.

sextoy lelo sona

Je vais vous raconter comment ce petit bout rose a sauvé ma vie sexuelle, mon ego et bien d’autres choses ces derniers mois. Comme je vous l’expliquais, je me suis retrouvée du jour au lendemain privée de la personne qui me faisait vibrer, et en tête à tête avec un objet dont c’est la fonction première. Du coup, nous avons passé de nombreuses soirées et matinées ensemble, qui m’ont permises d’apprivoiser mon corps autrement, au rythme de ses différents modes de pulsations.

Se ré-apprivoiser sans appréhension

J’avais l’habitude d’atteindre le 7e ciel avec les hommes de deux, trois façons différentes maximum. Mais grâce à mon sextoy, j’ai compris que je pouvais maîtriser mon orgasme : rapide, plus lentement, sur le ventre, à l’aide de doigts ou d’autres sextoys… Bref, j’ai réussi à tester mon clitoris comme aucun homme m’avait permis de le faire jusqu’à présent. Eh oui, pas d’inhibition face à un objet qui ne vous jugera pas. J’ai donc pris mon pied 100 fois plus fort qu’avec un homme mais je pouvais y avoir accès en un simple geste envers ma table de nuit. De quoi devenir totalement accro.

Un autre aspect à ne pas négliger, et je ne pensais pas qu’un sextoy pourrait m’apporter autant, c’est la reprise de confiance. Généralement, en période post-larguage, on a tendance à se laisser aller, à se remettre énormément en question et à ne plus se sentir désirable. Mais en explorant mon plaisir et en multipliant les orgasmes, cela peut paraître idiot, mais cela a permis à ma féminité de tenir bon. De garder l’estime de moi et le contrôle de mon corps, de me faire du bien même si j’avais le cœur brisé. Aujourd’hui et contrairement aux autres lendemains de rupture, je me sens beaucoup moins effrayée à l’idée de reprendre une vie sexuelle avec quelqu’un d’autre, car j’ai l’impression de n’y avoir jamais dit adieu. Et ça, ça donne confiance !

Alors si ce texte peut être une ode à mon sextoy, c’est surtout un message d’encouragement à vous toutes qui avez peut-être le désir en berne : misez de nouveau sur le plaisir en solo ! Rien de plus efficace qu’un peu d’égoïsme pour garder le cap, et ça marche !

Juliette
Je suis wedding planner le jour et vous parle de sexe la nuit. Les relations humaines me fascinent autant que la peinture et la philosophie, Juliette pour vous servir !

Répondre

Comment mon sextoy est devenu mon meilleur amant

Temps de lecture: 3 min