CULtureOù sortir ?

Retour en images sur la Marche des fiertés 2018

marche des fiertés à paris

C’est dans une ambiance festive et déterminée que s’est déroulée la Marche des Fiertés ou Gay Pride ce samedi à Paris. Entre messages politiques, drapeaux arc-en-ciel et chars musicaux, les centaines de personnes qui ont défilé, ont souhaité faire passer de nombreux messages ayant tous un objectif final commun : dire stop à l’homophobie. 

La Marche des Fiertés démarrait à Concorde pour terminer à Place de la République. Entre les deux, un long passage par la rue de Rivoli où je me suis postée pour ne rien louper du long cortège. Celui-ci a commencé par de nombreux messages de différentes associations, avec des slogans tels que “Stop au patriarcat” ou encore “Stop au Pink Washing”. Il y avait une réelle volonté de rappeler que la Marche des Fiertés n’est pas juste une fête colorée où prendre des selfies, mais avant tout un combat pour l’égalité, le respect, l’acceptation des différentes formes d’amour. Point d’attention particulier : il m’a semblé que la question des personnes non-binaires, de la PMA, mais également des discriminations vécues par les personnes LGBT non blanches ont fait partie des sujets de tête de cette Marche des Fiertés.

Les syndicats et quelques marques se sont également montrées durant le cortège, comme par exemple Tinder, Mastercard ou encore la SNCF.

Bien évidemment, l’arrivée des chars a été l’occasion de s’amuser, festoyer et danser avec joie sur un ensemble de musiques différentes mais toutes plus entraînantes les unes que les autres. La lutte est réelle, mais c’est dans un esprit pacifique, joyeux et positif qu’elle s’exprime.

Et pour finir, une petite vidéo récapitulative de cette journée. Merci à tous.tes de marcher fièrement ! #LoveIsLove

LadyShagass
Nietzsche et Mme Bovary sont mes parents, Don Juan est mon premier amour. C’était mal barré. Les chiennes ne font pas les chattes.

2 commentaires

  1. Vous êtes au courant que de plus en plus de monde sont contre vos courants non pas parce qu’ils sont contre mais parce que vous leurs prenez trop la tête avec des conneries. Arrêtez de donner des leçons de comment on doit vivre nos vies et notre sexualité. Vous êtes homos, féministes ou je ne sais quoi d’autres tant mieux pour vous mais ça vous regarde/c’est votre intimité alors arrêter de casser les couilles aux autres. Pour ce qui est des droits, faudrait commencer par connaitre l’histoire, l’économie, la politique et j’en passe avant de se permettre de juger ce qui est bien fait ou non. Le patriarcat est très loin d’expliquer nos problèmes actuelles contrairement à ce qu’essaye de faire croire les féministes.

    1. Bonjour Louise,

      Je ne sais pas si votre commentaire m’est directement adressé ? En tout cas, sachez qu’ici on ne donne de leçons à personne justement. Chacun et chacune est bien entendu libre de vivre sa vie et sa sexualité comme il l’entend, quelle qu’elle soit, et c’est d’ailleurs le fondement sur lequel repose le blog. C’est également le message que j’ai souhaité retenir de la Marche des Fiertés : hétérosexuel, homosexuel, asexuel etc. Soyons juste aimants et respectueux les uns des autres, ne jugeons pas, n’obligeons personne à suivre notre propre chemin et nous n’en sortirons que meilleurs tous ensemble. Cela relève sûrement d’une forme d’utopie, mais je pense que cela est nécessaire d’y tendre.

Répondre