#AfterSex, c’est le nouvel hashtag qui fait parler de lui sur les Internets depuis quelques semaines.
À quoi fait-il référence ? À cette mode de se prendre en photo (ou faire un selfie comme on dit en 2014) avec sa moitié (copain, copine, ou sa main…) juste après avoir couché avec et de poster ensuite la photo sur Instagram avec la mention #AfterSex. Qui des voyeurs ou des exhibos m’étonnent le plus dans ce délire narcissique? Je ne saurais dire…

On absorbe le moment, haletant, se laissant aller dans les bras du partenaire ?
On prend une douche ?
On observe avec délectation la nudité de l’autre ?
On en redemande ?
On se dit des mots d’amour ?
On se dit bonne nuit ?
On rentre chez soi en courant ?
On rentre chez soi à regret ?
On lui demande de partir ?
On lui demande de rester ?
On se refait le film de ce qui vient de se passer ?
On se remet essoufflée de son orgasme ?
On pleure ?
On recommence ?
On regrette ?
On pense déjà à la prochaine fois ? On se marre ?
On mange ?
On dort direct sans demander son reste ?
On pense déjà au prochain plan cul ?

Impossible de répondre catégoriquement à cette interrogation. Les réactions sont en fait multiples et dépendent de tout un tas de raisons : du partenaire, de l’humeur, de l’acte en lui-même, de notre personnalité.

Si nous avons toutes des habitudes différentes lors de nos aftersex, nous avons au moins un point commun, c’est qu’il s’agit d’un moment d’intense intimité qui devrait être satisfaisant en soi et non par le regard des autres. Alors, comment peut-on penser à sortir son smartphone pour partager socialement ce moment ? Je dois admettre que malgré mon ouverture d’esprit, ce phénomène me dépasse.

Personnellement, mon désir premier n’est sûrement pas de montrer à toute la toile à quel point je suis heureuse d‘avoir baisé. Le sexe se situant plutôt du côté de l’abandon et non de la représentation publique à mon sens.  Mais après tout, peut-être est-ce une manière pour certains de vivre un certain fantasme de l’exhibitionnisme ?

Et vous, que pensez-vous de ce phénomène ? 

Nietzsche et Mme Bovary sont mes parents, Don Juan est mon premier amour. C'était mal barré. Les chiennes ne font pas les chattes.

Répondre

Tendance #AfterSex : se prendre en selfie après le sexe

Temps de lecture: 2 min