Parlons cul

Oh my Gode, soumets-moi à la tentation !

tentation-femme-GTA-sucette

Je ne vous apprends rien si je vous dis qu’avoir un sextoy est devenu un must-have de toute commode de chambre qui se respecte ? Je pense que nous vivons le Golden Age du gode en fait. Sous diverses formes, de toutes les couleurs et pour tous les goûts, le god(e) n’a jamais aussi bien porté son nom. Il est devenu le Dieu visible de notre plaisir masturbatoire.

Désacralisé mais jamais autant vénéré, le gode apparaît comme le totem d’une sexualité féminine assumée. Si bien qu’il existe des soirées sextoys. Concept de ces soirées : on se réunit entre nanas et une organisatrice vient nous présenter divers sextoys. Ça papote, ça tripote les objets (et juste les objets !) entre copines et à la fin, si l’organisatrice a de la chance, elle en vend quelques-uns.  Pour mieux visualiser le principe, je vous propose de regarder cette vidéo assez fun de Natoo qui nous décrit avec humour comment se passent ces soirées sextoys.

Avoir un gode (ou plusieurs pour les plus coquines d’entre nous), c’est accepter qu’on aime se procurer soi-même du plaisir tout en affirmant sans le dire que  « oui se sentir pénétrée et bien c’est super bon ! »

Et puis il faut admettre qu’on a de la chance, nous femmes du XXIè siècle, car les constructeurs ne manquent pas d’imagination pour nous proposer des vibros de plus en plus sophistiqués et pensés pour nous procurer un max de plaisir. Du simple vibro réaliste qui épouse l’aspect d’un vrai pénis à notre ami le Rabbit multifonctions, chacune y trouve son compte. Bon, même s’il faut admettre que par moments on a un peu l’impression de se retrouver face à une machine de guerre ou qu’il faut un diplôme d’ingénieur pour comprendre toutes les options. Malgré tout, il est bien révolu le temps des vibromasseurs impersonnels La Redoute ou des stimulateurs de point G morbides comme celui datant d’il y a 12 ans, retrouvé par Ovidie dans ses affaires. Ça donne froid dans le dos, regardez par vous-même !

 6 raisons pour lesquelles notre gode est notre meilleur amant masturbatoire :

 1.     Parce que c’est nous qui le manipulons  (Et qui mieux que nous sait ce qui nous fait vibrer à l’instant même ?)

2.     Parce qu’il suffit de changer les piles et c’est reparti  (Et ça peut encore durer des heures…)

3.     Parce qu’il est à notre entière disposition et donc toujours prêt à l’emploi (Une petite envie soudaine pendant le dîner avec Mamie Colette ?)

4.     Parce qu’il ne jouira JAMAIS avant vous  (Et ne jouira jamais d’ailleurs…)

5.     Parce que du coup son seul objectif est de nous faire jouir  (Tel un disciple souhaitant satisfaire sa maîtresse)

6.     Parce que votre clito n’est jamais, au grand jamais, délaissé avec lui (Big Up à Mr Rabbit ! Quoi ? Vous ne savez pas qui est Mr Rabbit ?)

Ce qui est génial avec Mr Gode, c’est que grâce à ces 6 avantages, il y a 1 chance sur 2 pour que son usage nous procure un p***** d’orgasme ! Une étude scientifique en vaudrait sûrement la peine. Instinctivement malgré tout, je suis désolée pour les messieurs, mais je pense que la statistique est plus faible avec un homme… hum…
Mais cela ne signifie pas qu’un gode vaille mieux qu’un homme (non là ça deviendrait sérieusement creepy) !
Avec vous messieurs, on fait l’amour ou on baise et pour cela vous êtes irremplaçables et c’est tant mieux mais… avec Mr Gode, c’est juste le Saint-Graal de la masturbation qui est entre nos mains !

Cependant, tout n’est pas perdu pour nos messieurs, car nos petits vibros sont tellement mignons avec leurs petits noms d’animaux (canard, lapin..) qu’ils peuvent donner envie de les chérir à 2. (On passera sur la connotation quasi zoophile hein). Sextoy canard SM

Plutôt que de laisser les hommes jalouser nos sextoys, pourquoi pas partager avec eux ce plaisir ? Rappelons-nous quand même que si on traduit le mot « sextoy », il signifie « jouet sexuel ». Et qui dit jouet, dit jouer. S’amuser à deux fait partie des utilités de notre petit objet masturbatoire, qui peut ainsi devenir un troisième partenaire bien appréciable. Si votre partenaire voit votre gode comme un concurrent potentiel de sa virilité, prouvez-lui le contraire. Il ne s’agit après tout que d’un accessoire, qui peut vous permettre d’innover dans vos relations sexuelles, voire de découvrir à deux des plaisirs  jusqu’ici inconnus. Alors pourquoi se priver ?

En tout cas, une chose est sûre, après les diamants, le gode est sûrement le meilleur ami de la femme. !  🙂

Tatiana
Nietzsche et Mme Bovary sont mes parents, Don Juan est mon premier amour. C’était mal barré. Les chiennes ne font pas les chattes.

Répondre

Oh my Gode, soumets-moi à la tentation !

Temps de lecture: 3 min