Des femmes filmées en pleine jouissance, ça vous dit quelque chose ? Il y a d’abord eu cette vidéo (supposément) artistique qui filmait des femmes en train de lire un roman érotique assises sur un vibromasseur :

Et depuis quelques jours, un nouveau cru de ce que j’appellerais le « comeshot » (de « come : jouir » et « shot : cliché ». Les plus érudits d’entre vous comprendront la référence porn) fait sensation sur les réseaux. 3 jours après avoir été postée, la vidéo de 5 vocalistes allemandes qui chantent en se masturbant avec un vibro affiche déjà plus de 2 millions de vues sur Youtube :

L’exhibition et le voyeurisme érotique sont au cœur de ces vidéos populaires que d’aucun(e)s peuvent voir dégradantes pour l’image de la femme. En effet, le côté Girl Next Door qui se masturbe tout en continuant une activité normale a indéniablement quelque chose d’excitant et de dérangeant à la fois. Ces femmes se posent dans des postures d’exhibos, consentantes dans leur rôle d’objet de plaisir masturbatoire. On peut donc voir en elles des biatchs qui s’assument en tant que biatchs en quelque sorte. Ce serait un peu hypocrite de s’en offusquer sur ce blog vous ne trouvez pas ? 😉

Cependant, je vois aussi dans ces « expérimentations », une certaine ode à la beauté de la jouissance. À la beauté de l’orgasme féminin, intense et d’un érotisme absolu. Ces vidéos rappellent que même dans une tentative de maîtrise absolue, le sexe ne peut qu’être abandon total de soi. Quand le plaisir prend le dessus, il le prend totalement. On perd le contrôle.

Finalement, ce qui est le plus dérangeant dans ces vidéos, c’est qu’elles reflètent une société du spectacle constant, dans laquelle la chose la plus intime a désormais toujours besoin de se dévoiler publiquement. J’en parlais déjà pour l’#Aftersex, ici c’est l’acte de masturbation et l’orgasme qui sortent de l’intimité pour entrer dans l’extimité.

Néanmoins, ces vidéos devraient sûrement donner des idées de jeux sexuels à certains couples et leur donner envie de tester par exemple les œufs vibrants télécommandés ?

Comment as-tu trouvé cet article ?

Cliquer sur une étoile pour le noter

Moyenne des votes / 5. Les votes :

Nietzsche et Mme Bovary sont mes parents, Don Juan est mon premier amour. C'était mal barré. Les chiennes ne font pas les chattes.

Répondre

Le “comeshot” ou se faire filmer en train de jouir

Temps de lecture: 2 min