Vous cherchez une lecture érotique pour poursuivre votre été ? Ne cherchez plus, En attendant d’être grande de Théo Kosma devrait satisfaire vos envies de littérature érotique et fraîche pour vos vacances estivales. Si vous voulez vous souvenir de vos premiers émois sensuels de femme, ce livre en trois parties est fait pour vous !

En attendant d’être grande, c’est l’histoire de Chloé qui grandit et découvre ce que c’est d’être une fille, une adolescente. Du plaisir de courir toute nue à la plage en jouant dans le sable, à celui de se retrouver nue dans un lit dans les bras d’un homme, il n’y a souvent qu’un pas, appelé l’âge. Vous souvenez-vous de ces moments un peu bizarres où vos parents vous disaient qu’ils allaient “trier le courrier” et s’enfermaient une éternité dans leur chambre ? Vous rappelez-vous cette première fois où vous voir prendre le bain avec un de vos copains d’école est devenu soudainement gênant pour les adultes et encore plus intéressant pour vous ? Et ce jour où vous avez réalisé qu’en jouant avec vos mains entre vos jambes, vous pouviez vous procurer un plaisir jusqu’ici inconnu ? Que vous répondiez oui ou non à ces questions, en lisant En attendant d’être grande, tous vos souvenirs d’enfance vont remonter soudainement à la surface et vous faire voyager dans le passé de votre éveil sensuel.

L’écriture de Théo Kosma est étonnante, car bien qu’il s’agisse de l’écriture d’un homme, on croirait vraiment entendre parler une jeune fille. Alors, Chloé ne ressemblera peut-être pas à chacune de nous. Certaines d’entre vous se reconnaîtront peut-être plus dans sa meilleure amie, Clarisse. Quoi qu’il en soit, il y a une vraie sensibilité et une vraie compréhension de certains aspects du désir féminin chez Théo Kosma que j’ai trouvé fascinantes. Sans pousser plus loin la comparaison avec un de mes auteurs préféré Stefan Zweig, j’apprécie que Théo Kosma sache également être un homme qui sache exprimer l’émotion féminine. C’est touchant et à la fois cela confère à l’écriture ce vice excitant qui ne peut être transmis que par le regard d’un homme. En effet, bien qu’on s’identifie à elle, on ne peut s’empêcher de la regarder comme un homme la regarderait. Ceci est sûrement du aussi au fait que le personnage aime se regarder à travers le regard désireux que les autres lui portent et l’assume pleinement.

Chloé est une fille qui assume ses désirs naissants et comme vous le savez, c’est tout ce que j’aime. Mais elle nous rappelle une chose, c’est qu’assumer ses désirs et les comprendre est un apprentissage constant. Savoir garder sa curiosité, sa candeur enfantine et vouloir découvrir sont les ingrédients pour comprendre son corps et développer sa sexualité. Il se peut que certains passages vous choquent, car lire les désirs sexuels naissants d’une enfant peut certainement avoir quelque chose de gênant. Mais à mon sens, il s’agit d’une belle honnêteté et Théo Kosma casse l’image fausse et mielleuse de la fille dénuée de tout rapport sensuel au monde. De la fille qui ne découvrirait sa sexualité que lorsqu’elle se retrouverait dans un lit avec un homme.

Je vous partage ici quelques-une de mes citations favorites d’En attendant d’être grande, qui je l’espère vous donneront envie de vous jeter sur cette saga en cinq parties de qualité.

“Durant une bonne partie de mon enfance, « Salope » est et restera à mon cœur synonyme de « princesse ». Plus tard, l’amant me faisant l’amour en me traitant de « salope » aura toujours mon estime.”

“Lorsqu’on aime vraiment, l’instant qui passe est éternel. En ce sens,aimer vingt ans n’a pas plus de valeur que n’aimer qu’une nuit, voire un quart d’heure.”

“J’apprends qu’une fille a tout avantage à cultiver sa rareté. Qu’en sachant doser une part de frustration chez l’autre, on passe d’objet curieux à objet de culte. On passe de petit bibelot à coffre à mystères serti de diamants.”

“Le mâle fasciné par une apparence féminine devient le pantin de ses bas instincts. Il peut tout détruire. Dans d’autres cas, on peut le dominer et en faire ce que l’on veut.”

Si vous souhaitez vous procurer la littérature (au format numérique) de Théo Kosma, voici les liens ci-dessous des quatre premiers opus de la saga :
En attendant d’être grande – Première partie :  Vêtue de regards 
En attendant d’être grande – Deuxième partie : Education libre
En attendant d’être grande – Troisième partie : Apprentissage pas sage
En attendant d’être grande – Quatrième partie : Instants coupables

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.