CULture

J’ai testé : écouter un livre audio érotique au Grand Amour Hôtel

livres audio érotique audible

Se trouver dans une chambre d’hôtel avec une inconnue pour écouter du porno alternatif, cap ou pas cap ? C’est l’expérience que j’ai vécu il y a quelques jours au Grand Amour Hôtel ! J’ai pu y découvrir l’extrait d’un livre audio érotique du projet “Imaginary Club Expérience”, fondé notamment par la réalisatrice de pornos féministes Olympe de G. Suivez moi, tout a commencé dans la chambre 206… 

Force pénétrante de l’audio érotique

Casque sur les oreilles, assise au bord du lit d’une belle chambre d’hôtel, miroir et baignoire en face de moi. Je suis assise au côté d’une jeune femme qui m’est encore inconnue à ce moment de l’expérience. Mon regard observe timidement l’ensemble de la pièce et je remarque que le lit n’est pas fait, une pièce de lingerie fine posée nonchalamment sur le lit ou encore un sextoy posé sur le rebord de la baignoire. Visiblement, rien n’a été laissé au hasard. Je me demande bien ce qui m’attend. Sublime et mystérieuse, c’est l’artiste DJ Piu Piu, vêtue d’une robe de chambre, qui nous propose de la suivre dans cette chambre 206, nous donne nos casques et nous abandonne ensuite dans cette pièce.

audio erotique chambre 206

En quelques secondes, nous voilà immergées dans un scénario érotique qui nous fait écouter et vivre l’acte sexuel entre un homme et une femme. L’effet de surprise est total, mais surtout j’ai le sentiment de vivre la situation, alors que je suis simplement assise avec mes écouteurs dans cette chambre. Des bruits de rideaux qui s’ouvrent ? Instinctivement, ma tête se tourne vers la fenêtre de la chambre. Que suis-je bête, c’est uniquement dans mes oreilles que ça se passe. Je me sens tellement plongée dedans que j’ai le sentiment que tout se passe dans la pièce. Un couple fait l’amour passionnément dans mes oreilles. Les mots prononcés, leurs gémissements, leur désir s’infiltre en moi, pénètre mon corps par les oreilles. C’est intense ! La fille à côté de moi n’existe plus, d’ailleurs aucune de nous n’ose regarder l’autre dans le miroir pourtant situé juste en face de nous. Chacune de nous se laisse embarquer par la voix érotique de la camgirl Lélé et de ses ébats avec son mec. Fessée érotique, bruits de pénétration, verre qui tombe et se casse, cris et râles virils… rien ne nous est épargné ! La sensation est vraiment étrange, j’ai presque l’impression qu’ils font l’amour en moi. Je crois que je viens de comprendre la force de l’audio érotique !

J’apprendrai ensuite que la prouesse technique utilisée est dénommée son binaural. Le son binaural est une technique qui restitue l’écoute naturelle en trois dimensions. On arrive donc à sentir d’où provient chaque son qu’on entend : derrière, devant, en-dessous, sur les côtés… Un vrai sentiment d’immersion !

La voix, un sens érogène puissant

Contrairement à la distance imposée par l’écran quand on regarde un film pornographique sur son ordi ou son mobile, le fait d’entendre à l’intérieur de ses oreilles ces sons de plaisir, crée une vraie participation de la personne qui écoute. Sans images devant nous, l’imagination devient absolument nécessaire et automatique. La passivité du voyeur que génère le film porno laisse place ici à l’effort psychique et à l’activation de nos propres fantasmes. Je suis voyeuse de la partie de jambes en l’air de ce couple, sans les voir, mais mon cerveau est en ébullition et visualise chaque instant selon mon propre scénario mental. Même s’il y a un récit qui guide nos pensées, l’espace est libre pour projeter nos propres fantasmes, désirs et souvenirs sexuels. Ce projet commun de Piu Piu, de la réalisatrice de films pornos féministes Olympe De G et de l’artiste sonore Antoine Bertin, souhaite nous offrir un nouveau genre de porno, un porno sans images et je trouve cela très réussi.

À la fin de l’écoute, qui aura duré 7 minutes, ma partenaire de séance et moi-même nous regardons, éclatons d’un rire complice avec ce sentiment d’avoir partagé un moment qui nous aura rapproché instantanément. Je réaliserai un peu plus tard qu’il s’agissait de la journaliste Charlotte Pudlowski. Je dois admettre qu’à la fin de l’expérience, je me sens presque soulagée que cela s’arrête, tellement la tension érotique est forte !

En discutant ensuite avec différentes personnes venues participer à cette expérience, j’eus l’occasion également d’apprendre l’existence d’une méthode de relaxation qui a un succès fou sur Youtube : l’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response, ou “réponse autonome sensorielle méridienne”). Pour le dire plus simplement, il s’agit de vidéos de sons très doux et répétitifs qui ont comme caractéristique de détendre les personnes qui les écoutent. Ce projet serait-il donc une sorte d’ASMR érotique ?

Nos oreilles, nouvel orifice au centre du plaisir 

Cette nouvelle forme de plaisir érotico-pornographique valorise l’ouïe au détriment de la vue, un sens qu’on néglige peut-être de plus en plus dans notre société des écrans. Or, entendre et écouter a toujours été au coeur de la sexualité et du fantasme quand on y réfléchit bien. Dans un porno, les “hii” “haan” “haa” “encore” “plus fort” si caricaturaux des actrices participent de l’excitation du spectateur, en plus des images. Avec “Imaginary Club Expérience”, le corps est contraint de ne prendre vie qu’à travers le son (et notre cerveau) et pousse l’auditeur dans les retranchements de son imagination sexuelle. J’ai souvent lu que les femmes ont moins besoin de voir que les hommes dans le sexe, que notre plaisir a une dimension psychologique plus importante. Selon la récente étude Audible menée par Opinéa auprès de 2 000 français en février 2018, 68% des femmes interrogées gardent les yeux fermés lorsqu’elles font l’amour et 46% d’entre-elles aiment qu’on leur parle lors d’un rapport sexuel. D’ailleurs, dans un précédent article je vous ai déjà vanté les bienfaits des mots crus pendant le sexe. Ce nouvel espace de jeu érotique devrait donc plaire à beaucoup de femmes, notamment à celles qui ne se reconnaissent pas du tout dans les images trop crues du porno mainstream. 

écouter audio erotique

Autre point positif de l’audio érotique, c’est une activité ultra discrète ! Contrairement à la lecture d’un livre érotique physique ou au visionnage d’un film pornographique, personne ne peut se douter de ce que vous écoutez si vous mettez votre casque sur vos oreilles. Pourquoi pas s’aventurer à écouter un livre audio érotique au boulot, dans le métro, dans le salon entourée de ses ami.es et se laisser porter par vos fantasmes sans que personne ne s’en aperçoive ? Sinon, si vous préférez le faire dans votre lit, il est toujours possible de combiner l’écoute avec une séance de masturbation avec ou sans sextoy.

Si vous souhaitez écouter l’audio érotique Chambre 206, vous pouvez le retrouver dans la nouvelle collection de livres audio érotiques d’Audible. Une révolution érotique et pornographique est en marche et elle passera par des orifices inattendus : nos oreilles !

Tatiana
Nietzsche et Mme Bovary sont mes parents, Don Juan est mon premier amour. C’était mal barré. Les chiennes ne font pas les chattes.

Répondre

J’ai testé : écouter un livre audio érotique au Grand Amour Hôtel

Temps de lecture: 5 min