Vous avez déjà vu « Victoria », un super navet made in France dans lequel Virginie Efira, une avocate en dépression, se farce son baby-sitter interprété par Vincent Lacoste ?

Comme nous ne sommes pas Télérama, vous avez du mal à voir où je veux en venir avec mon synopsis bateau ? Et bien figurez-vous que la seule scène du film qui m’a interpellé m’a fait cogiter. C’est celle dans laquelle  Vincent Lacoste dévore les seins de Viriginie Efira face caméra. Je me suis alors demandée comment les acteurs font pour ne pas avoir d’érection pendant le tournage de ce genre de scène de sexe au cinéma ? Je vous vois déjà tous venir avec vos « il y a toute une équipe technique sur le plateau de tournage », « les acteurs sont professionnels », «  le désir n’a pas sa place entre deux acteurs ». Certes, mais les acteurs sont avant tout des humains, des humains qui ne contrôlent pas leurs pulsions et les réactions de leur corps, et ce malgré le contexte, l’entourage, le timing etc.

Quand le désir est trop fort…

Ce n’est pas Henry Cavill qui me contredira. En effet, le beau gosse de Superman a fait une révélation quelque peu gênante concernant le tournage des Tudors et plus particulièrement pendant une scène avec sa nouvelle partenaire à la poitrine généreuse. Pendant 45 minutes, la jeune femme s’est frottée à Henry (oui, nous n’avons pas tous le même métier) ce qui a provoqué chez le malheureux un début d’érection. La jeune femme s’en est aperçue et la gêne a gagné l’assistance. Henry lui a présenté ses excuses suite à ce fâcheux évènement et il avoue aujourd’hui être fébrile à l’idée de retourner ce genre de scènes.

sexe et cinema henry cavill

Les trucs et astuces des réalisateurs

Heureusement, les incidents comme celui-ci sont relativement rares, notamment à l’aide d’astuces spéciales utilisées pendant les scènes de sexe au cinéma.

Il y a les prothèses par exemple. Pour les femmes, il s’agit de faux sexes en silicone, moulés à partir de celui de l’actrice en question, puis agrémentés ou non de faux-poils. Les actrices de La Vie d’Adèle en portaient un pour les scènes de cunnilingus par exemple. De son côté, Lena Dunham l’héroïne de la série Girls, a déclaré qu’il était impossible pour elle d’être excitée lors d’une scène de sexe, puisque les prothèses masculines sont des sortes de grosses chaussettes en nylon. C’est sûr qu’il y a plus glamour !

Kad Merad, quant à lui, explique que l’on peut se scotcher le sexe pour éviter le risque d’érection. Il ajoutait sur le plateau d’Anne-Sophie Lapix en 2016 qu’en ce qui le concerne, il n’avait jamais eu à avoir recours à cette astuce do it yourself.

Pour éviter la gêne, les réalisateurs proposent aussi aux acteurs de placer un oreiller entre les parties intimes des deux partenaires afin d’exclure tout frottement, et si érection ou excitation il y a, de les rendre plus discrètes.

Quand certaines scènes sont vraiment trop osées, on peut également faire appel à des doublures et procéder à des montages entre corps des acteurs porno et visages des acteurs réels.

sexe cinema

Le cinéma doit-il montrer la vérité ?

C’est en tout cas l’avis de certains réalisateurs. Il existe de nombreux films de cinéma grand public dans lesquels les scènes de sexe ne sont pas simulées. Lars Von Trier est le spécialiste avec plusieurs films aux scènes non simulées (Les IdiotsAntichrist et Nymphomaniac). Il y a aussi Love de Gaspar Noé, L’Empire des SensL’Inconnu du LacLe dernier tango à Paris et beaucoup d’autres !

Et demain la réalité du sexe ne sera peut-être plus uniquement montrée à l’écran, mais aussi écoutée. C’est le pari des nouveaux livres audio érotiques Audible que Lady Shagass a pris plaisir à tester à l’hôtel Grand Amour.

Je travaille dans la communication le jour et vous parle de sexe la nuit. Les relations humaines me fascinent autant que la peinture, l'écriture et la psychologie. On dit de moi que je suis drôle, que j'ai un bon coup de fourchette et sale caractère. Moi, je crois surtout que les femmes sont sacrées, que Dieu existe et que la vie est belle. Car elle a toujours beaucoup plus d'imagination que nous.