Les tests

Test du stimulateur clitoridien Flickering Intimate Arouser

Flickering Intimate Arouser

J’ai reçu un tout nouveau jouer à tester : le Flickering Intimate Arouser de CalExotics. Et oui, il s’agit bien encore d’un stimulateur clitoridien. Allait-il détrôner le Starlet Womanizer ? Un sacré challenge, qui je l’annonce déjà, n’a pas été relevé…

Un sextoy avec une noble cause…

J’avais mis ce jouet dans ma liste au père Noël pour deux raisons (je vous laisse deviner laquelle avait de nobles intentions) : il était censé reproduire l’effet d’un coup de langue bien placé sur le clitoris, et une partie des bénéfices reçus pour l’achat de tout Flickering Intimate Arouser est reversé à l’association Living Beyond Breast Cancer (www.LBCC.org). Cette association a pour mission d’aider les personnes ayant été atteintes d’un cancer du sein, et de les accompagner tout au long et au-delà de cette épreuve. Se faire plaisir en aidant la communauté, voilà qui a su me parler. La soeur de ma grand-mère est décédée d’un cancer du sein car elle a refusé l’ablation, et peut-être que bénéficier de ce soutien l’aurait aidé à franchir le pas.

Autant dire que le sujet me tient à coeur, mais il faut dire ce qui est : le produit, même si la marque a de bonnes intentions, ne fait pas honneur au projet.

… mais qui ne rattrape pas le produit

Susan, la dame dont la photo figure sur la boîte, nous le présente comme un “produit de santé sexuelle”. Mais personnellement, en voyant l’engin pour la première fois, je me suis plutôt dit “Oh mon dieu, mais quel est cet instrument de torture ?”

Déjà, le packaging est très très cheap : le boîte est en plastique, le support est en plastique (un peu comme un paquet de gâteaux premier prix), le jouet lui-même est fait d’un plastique rose digne d’un pommeau de corde-à-sauter du primaire. Autant dire que, malgré les indications de la boîte, j’ai du mal à croire qu’il n’y ait pas de phtalates là-dedans… Pas non plus de petit pochon pour le ranger malheureusement, mais un câble de rechargement USB vraiment long, ce qui est appréciable. La tête est en silicone, mais non-détachable ce qui est moins pratique pour la laver correctement. Oui, vu la qualité du plastique, j’ai du mal à croire qu’il soit vraiment waterproof, et je n’ai pas très envie de me prendre le jus en testant.

flickering intimate arouser

Enfin, parlons du Flickering Intimate Arouser lui-même et expliquons ma première réaction en le voyant. Le jouet est assez gros, et la “tête” comprend une sorte de petite langue en silicone qui dépasse d’une membrane comprenant des sortes de vagues à angle droit… Tout ça a beau être souple, j’avais quand même peur pour mon clitoris. Et j’avais raison.

Pour l’activer, deux boutons sont situés sur l’avant, mais sont assez difficiles à manipuler pendant l’usage. Un pour l’allumer, et un pour naviguer parmi les 10 modes de vibration (pour être honnête, je viens de les compter, parce que le packaging donne deux informations différentes…). C’est donc bien la petite languette qui dépasse qui vibre, en faisant un raffut d’enfer. Je ne suis d’habitude pas spécialement gênée par le bruit, mais j’avoue que j’ai eu beaucoeup de mal à me concentrer avec celui-ci, vu que le corps fait office de petite caisse de résonance.

flickering-intimate-arouser-ladyclimax-desculottees

J’ai donc, avec un peu d’appréhension, testé le Flickering Intimate Arouser disponible sur le site d’Espace Plaisir. J’ai testé tous les modes, j’ai testé avec un lubrifiant comme le Gel Orgasmique DivinExtases, j’ai testé après m’être préalablement excitée par d’autres moyens. Rien à faire. Le contact de ce petit bout de silicone est trop violent et me fait mal à chaque fois que je le mets contre mon clitoris. Pas la peine de vous dire que je n’ai pas eu d’orgasme en l’utilisant. Il peut bien être garanti un an, ce n’est pas moi qui risque de l’esquinter par une trop grande utilisation.

Conclusion : un objet peu maniable, bruyant et qui ne prend pas en compte la délicatesse de cette zone extra sensible. Que s’est-il passé Susan ?

Carole
Un doigt de sarcasme, une pincée d’humour, et surtout, beaucoup de cul(ot). Vous l’aurez deviné, mon créneau ce n’est pas la cuisine.

Un commentaire

Répondre

Test du stimulateur clitoridien Flickering Intimate Arouser

Temps de lecture: 3 min