Les tests

Test d’un déshabillé qui donne envie de rester nue

IMG_1784

Espace Plaisir nous a laissé piocher dans leur web garde-robe, c’est ainsi que j’ai reçu le Déshabillé Puzzle Lace de la marque Chilirose (disponible en noir, tailles S, M, L et XL). Merci à eux. En revanche, après essayage, le bilan est décevant. Je m’explique.

Capture

Matière à discuter

Je reçois donc mon colis dans une boîte en carton, laquelle referme une enveloppe papier qui protège le vêtement. Lorsque le tissu se dévoile sous mes yeux, avant même de le toucher, je comprends que c’est une matière synthétique, qui reflète presque la lumière. Au toucher, c’est évidemment flagrant. Le déshabillé en lui-même est joli, conforme à la photo affichée sur le site. Il est ouvert sur le devant, caresse doucement la poitrine et tombe juste au-dessous des fesses, le tout dans une légère transparence qui suggère sans trop dévoiler. C’est quand je l’ai porté qu’il a perdu tous ses points… C’est du polyester, assez désagréable sur la peau. Au-delà de la grosse étiquette (disgracieuse, avec Chilirose indiquée dans une écriture grasse et rose) qui trône au niveau de l’encolure et qui gratte un peu la nuque, le vêtement n’est pas aussi léger que ce à quoi je m’attendais. Quand on cherche à acheter de la lingerie, on s’attend à un peu de dentelle, de la douceur, des matières qui ne trichent pas.


Sans titre (6) Déshabillé Puzzle Lace de Chilirose

Alors oui, c’est indiqué sur le site. J’aurais dû faire gaffe en choisissant. Je me suis laissée prendre par la description d’une dentelle “délicate et raffinée” et par les commentaires positifs qui viennent souligner sa qualité. Cette matière-là, pourtant, manque cruellement de subtilité et enlève de sa féminité au tissu – mais ce n’est que mon avis, après tout. Quoiqu’il en soit, dans ce déshabillé en polyester, je ne me suis pas sentie sexy.

Plastique Lace

Quant au ruban, qui est censé ajouter “une magnifique touche de sensualité à votre tenue”, on dirait presque du plastique tant il est brillant et rigide. Au niveau de la taille, les deux espaces prévus pour le faire passer ne sont pas pratiques et, disons-le, assez moches. Il devrait souligner délicatement la taille, comme sur la photo, et cintrer joliment le tissu. Sauf qu’en nouant le ruban, l’effet ne prend pas : le ruban est trop large par rapport au dessin du déshabillé qui se veut fin et j’ai plus l’impression d’être un sac poubelle qu’une bombe sexuelle (et vous le constatez aisément sur la photo). Le string, quant à lui, fait l’affaire.

Bref, vous l’aurez compris, la marque Chilirose m’a déçue et je ne recommande pas l’achat de cette lingerie – qui coûte cher pour ce qu’elle est et pour ce qu’elle fait de vous (34,90 euros). Quitte à vous faire plaisir, achetez-vous de belles pièces en dentelles (ou en latex). Vous pouvez aussi rester nue – ça vous va si bien.

Angélique
Toute déviance est relative.

Répondre

Test d’un déshabillé qui donne envie de rester nue

Temps de lecture: 2 min