C’est dans une ambiance festive et déterminée que s’est déroulée la Marche des Fiertés ou Gay Pride ce samedi à Paris. Entre messages politiques, drapeaux arc-en-ciel et chars musicaux, les centaines de personnes qui ont défilé, ont souhaité faire passer de nombreux messages ayant tous un objectif final commun : dire stop à l’homophobie. 

La Marche des Fiertés démarrait à Concorde pour terminer à Place de la République. Entre les deux, un long passage par la rue de Rivoli où je me suis postée pour ne rien louper du long cortège. Celui-ci a commencé par de nombreux messages de différentes associations, avec des slogans tels que “Stop au patriarcat” ou encore “Stop au Pink Washing”. Il y avait une réelle volonté de rappeler que la Marche des Fiertés n’est pas juste une fête colorée où prendre des selfies, mais avant tout un combat pour l’égalité, le respect, l’acceptation des différentes formes d’amour. Point d’attention particulier : il m’a semblé que la question des personnes non-binaires, de la PMA, mais également des discriminations vécues par les personnes LGBT non blanches ont fait partie des sujets de tête de cette Marche des Fiertés.

Les syndicats et quelques marques se sont également montrées durant le cortège, comme par exemple Tinder, Mastercard ou encore la SNCF.

Bien évidemment, l’arrivée des chars a été l’occasion de s’amuser, festoyer et danser avec joie sur un ensemble de musiques différentes mais toutes plus entraînantes les unes que les autres. La lutte est réelle, mais c’est dans un esprit pacifique, joyeux et positif qu’elle s’exprime.

Et pour finir, une petite vidéo récapitulative de cette journée. Merci à tous.tes de marcher fièrement ! #LoveIsLove

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.