Parlons cul

Parler ou ne pas parler durant le sexe, telle est la question

couple-yeux-bandes-sexe

Au lit, il n’y a pas que la dualité entre la team exhibos et la team voyeurs, la team passifs et la team actifs, la team “je me mets dessus” et “je me mets dessous”, il y a aussi la team pipelettes et la team muettes. Quand on parle de sexe oral, tout le monde pense instinctivement aux actions orales : fellation, cunnilingus ou anulingus par exemple. Mais l’oralité, c’est aussi et avant tout se servir de la parole. Entre les personnes qui aiment parler, celles qui aiment qu’on leur parle et celles qui souhaitent juste qu’on oublie l’usage de la parole, la battle peut être complexe. C’est un round qui peut facilement en laisser un K.O sur le côté.

Afin d’avoir une idée concrète de ce que les gens aiment se dire au lit, j’ai posé la question à des personnes de mon entourage, mais aussi à certain.es d’entre vous qui suivez Desculottées sur Instagram. Les différentes réponses reçues ont permis d’identifier différentes raisons pour lesquelles vous aimez ou non parler au lit.

Pourquoi aime-t-on parler au lit ?

Faire l’amour est une affaire de corps, mais aussi une affaire de sons. Qu’il s’agisse de notre respiration qui s’accélère, de légers ou intenses gémissements de plaisir, ou même du lit qui crisse sous nos mouvements, l’ouïe fait intégralement partie de l’acte sexuel.

Ecouter l’autre prendre du plaisir, s’entendre jouir, faire du bruit, sont des éléments qui participent à l’excitation commune. La voix de l’autre et la nôtre sont des éléments pouvant être de tels catalyseurs de plaisir, qu’une majorité de personnes aime parler pendant le sexe. Une étude scientifique menée par des chercheurs de l’Université de Sydney “Archives of Sexual Behavior”  en 2015 avait en effet conclu que 9 personnes sur 10 parlent pendant l’amour !

Parler pendant le sexe permet de faire travailler son imagination.

On peut se créer un univers parallèle à deux, dans lequel exprimer ses fantasmes et s’en créer de nouveaux à deux. “Moi j’apprécie particulièrement quand on s’imagine un scénario ensemble. On imagine par exemple qu’une autre personne est avec nous, ou qu’on le fait en public, ça dépend des soirs et des envies” me confie un ami. Parler stimule l’imagination, ce qui est une bonne chose, car l’imagination sexuelle est un des secrets pour faire durer le désir”.

couple amoureux

Parler, c’est communiquer ses envies et excitations

Vous entendez dire partout que la communication est essentielle dans un couple, n’est-ce pas ? Parler durant le sexe est aussi un moyen de communiquer. Je ne vous parle pas de commencer à débattre sur qui a la charge mentale dans le couple ou sur les raisons pour lesquelles c’était trop nul la dernière fois. Il s’agit plutôt de profiter de ce moment d’intimité charnelle pour oser murmurer ses envies, dire à l’autre pourquoi il nous apporte du plaisir, se lâcher ouvertement sur son ressenti. “On aime se parler, communiquer sur ce qui est bon pour l’autre, mais également se dire des insultes, s’entendre crier” confiait un follower

Il ne faut pas oublier que votre partenaire n’est pas télépathe et qu’il lui est plus que difficile de deviner ce dont vous avez envie. Oser dire “oui j’aime quand tu me touches ici” ou “mets plutôt ta main au dessus”, ce sont des petites attentions non seulement excitantes, mais qui peuvent aussi s’avérer utiles pour une meilleure cohésion sexuelle.

Parler c’est reconnaître le pouvoir érotique des mots 

Depuis toujours, la littérature érotique fait des émules dans les bibliothèques, prouvant la force des mots pour titiller les sens. Nous vous avions aussi déjà partagé nos conseils pour écrire un bon sexto, afin de stimuler le désir à distance. Qui n’a pas déjà frémi en écoutant le chuchotement dans l’oreille d’une personne qui lui plaisait ? Les mots ont indéniablement une puissance extraordinaire dans l’échange érotique et amoureux. La stimulation sexuelle auditive est aujourd’hui un terrain de jeu pour proposer des concepts nouveaux comme les livres audio érotiques, les expériences de porno immersif comme le projet Chambre 206, ou encore le succès de vidéos ASMR comme celles de la camgirl Lele O.

capture d'écran Instagram
Capture d’écran du message d’un follower sur Instagram

“C’est excitant de parler un peu cru” indiquait ce follower sur Instagram, tandis qu’une autre confiait “aimer les mots crus et les mots doux aussi”. Il n’y a pas de normes. On peut aussi bien aimer entendre des mots vulgaires, voire des insultes (lire à ce sujet notre Top insulte au lit) qu’apprécier des mots tendres. “J’aime qu’on me dise que je suis belle” est une phrase que plusieurs femmes m’ont partagée, ajoutant que ces mots leur permettaient de se sentir encore plus en confiance, de mettre toute gêne de côté et de se sentir d’autant plus excitées qu’elles se sentaient fortement désirées.

Parler pour encore mieux vivre l’instant présent

“Dire les sensations ressenties pendant le coït, c’est l’excitation garantie”. Raconter le moment qui est en train de se vivre peut paraître absurde et pourtant… Partager avec l’autre ce qu’on voit, ce qu’on ressent et mentionner pourquoi cela nous excite, est un excellent moyen de se chauffer. C’est une façon de permettre à l’autre d’imaginer ce que vous vivez avec elle/lui, de le/la guider aussi dans son acte et donc de mieux vous comprendre. Vivre l’instant tout en le narrant, un moyen d’être encore plus conscient de la beauté du moment présent ?

couple amoureux au lit

Pourquoi n’aime-t-on pas parler au lit ?

Quid des réfractaires de la parole, ceux pour qui l’usage des mots sonne en trop durant les moments d’amour ? Nous avons tous.tes notre façon d’aimer, de trouver nos chemins d’excitation et pour certaines personnes, user des mots équivaut à gâcher le moment.

Parler au lit, ça déconcentre 

“Je ne me sens pas à l’aise à parler et je n’aime pas qu’on me parle non plus. On pense déjà toute la journée, pourquoi intellectualiser aussi le sexe ?”. Pour être totalement à ses sensations, il peut aussi être nécessaire de savoir se taire et simplement laisser l’instant être. Pour un certain nombre de personnes, la verbalité casse l’animalité de l’acte et lui donne une dimension trop humaine, trop réfléchie. Plutôt que de mieux les concentrer sur l’acte, elle les déconcentre. “À chaque fois qu’il se mettait à décrire ce qu’il se passait, j’avais envie de me marrer. C’est quand même drôle ce truc de parler tout le temps, j’en vois pas l’intérêt”.

Parler au lit, c’est un truc de control-freak 

Pour une de nos followers Instagram “quand un mec parle trop au lit ça me coupe tout. Je me sens planer et d’un coup, une phrase vient me ramener sur Terre”. Dans l’excellent article du blog Paris Derrière, Pourquoi des hommes restent-ils quasi silencieux pendant l’amour ?, le sexologue Philippe Arlin affirme que les hommes ont cru à tort que l’expression devait passer par les mots, alors que cela aide à garder le contrôle. Pour lui, il faut savoir mettre de côté le dirty talk pour vraiment lâcher prise. Il admet cependant que les hommes gagneraient à être plus expressifs, à oser faire autant de bruit que les femmes pour amplifier leur jouissance.

couple dans un lit

Parler au lit, mais pourquoi dire ? 

“Ma copine me demande toujours de lui parler pendant que je la pénètre, mais la plupart du temps je n’y arrive pas. Je comprends pas trop ce qu’elle veut”. Savoir s’exprimer avec des mots durant l’acte sexuel ne va pas forcément de soi pour tout le monde. Par timidité, par peur du ridicule, par manque d’imagination ou par manque de confiance en soi, on peut se sentir très embarrassé.e de communiquer ainsi. Certaines personnes se demandent ce qui peut être dit, comme certains followers qui nous ont indiqué n’avoir “jamais compris ce que les gens peuvent bien se dire pendant le sexe”. Cela peut-il être du à une vision de la sexualité encore très centrée autour de la pénétration et des zones génitales ? Pourquoi parler alors que le sexe consiste à rentrer et sortir de trous, au mieux à lécher, sucer, doigter ? La parole semble alors parfaitement superflue.

Parler au lit, ça fait trop penser à un porno ! 

“Parler comme une actrice porno, c’est pas mon truc !” Contrairement aux scènes de sexe dans le cinéma qui sont généralement peu bruyantes (au mieux, on entend des halètements, des bruits de baisers et quelques gémissements), la caricature de l’actrice porno est une femme qui hurle de plaisir et n’hésite pas à dire de façon très crue ce qu’elle veut. Pour certaines personnes, influencées par cette vision de l’oralité, la parole prend alors une connotation vulgaire et surjouée. Elles ont l’impression de jouer une scène plutôt que de la vivre.

femme-cri-lit

Parler oui, mais que si c’est l’autre qui parle 

“Moi je n’ai aucune imagination et je suis trop trop trop timide pour le faire, du coup je ne sais jamais quoi dire, mais j’adore quand mon mec me raconte ses fantasmes tout en me pénétrant. Quand j’ai un peu de mal à m’exciter, ça me permet de m’exciter en me concentrant sur le scénario… et sur sa voix sexy”. On vous le disait déjà dans un précédent article, il arrive qu’on ait besoin de fantasmer pendant qu’on fait l’amour et cela ne signifie pas forcément qu’on est moins présent.e à l’acte, cela peut être tout le contraire. D’autant plus si cela s’inscrit dans un jeu de fantasmes partagés à deux.

Parler ou ne pas parler, telle est la question et vous l’aurez compris elle n’a pas de réponse unique. À vous de décider selon vos préférences, votre envie du moment et ce qui stimule votre désir. Il faut bien sûr tenir compte aussi de votre partenaire. Ne dites pas des mots crus à votre chéri.e, alors que vous savez que cela lui est détestable et ne vous forcez pas si vous détestez parler. Cependant, ne vous braquez pas et osez interroger l’autre ou expliquer gentiment pourquoi ses mots vous excitent ou non. N’oubliez jamais que selon les partenaires, selon les humeurs, vos pensées et sensations peuvent évoluer. Faire l’amour est une fête de tous les sens, et prêter attention à chacun d’eux est primordial.

Et vous, aimez-vous parler au lit ? Partagez votre avis avec nous en commentaires et sur les réseaux sociaux !

Tatiana
Nietzsche et Mme Bovary sont mes parents, Don Juan est mon premier amour. C’était mal barré. Les chiennes ne font pas les chattes.

Répondre

Parler ou ne pas parler durant le sexe, telle est la question

Temps de lecture: 7 min