Quand on fait l’amour, nous ne sommes jamais à l’abri de situations imprévues, ni de moments qu’on puisse trouver embarrassants. Parmi les éléments qui peuvent gêner, il y a les liquides sexuels. Pourtant, ils sont essentiels au plaisir ! Apprendre à aimer les fluides sexuels, plutôt que les repousser, est un chemin vers une meilleure connexion avec son corps et celui de l’autre.

Les fluides sexuels

Vous savez sûrement que le bon fonctionnement de notre corps nécessite certains fluides. Par exemple, la salive nettoie notre bouche, tandis que l’humidification permanente de l’œil lui permet d’être bien hydraté. C’est pareil pour nos parties génitales.

Côté féminin

Le vagin des femmes produit naturellement un liquide lubrifiant qui l’hydrate chaque jour, et augmente sous l’excitation afin de permettre une pénétration plus douce. Ce phénomène est appelé transsudation du vagin, à ne pas confondre avec la fameuse cyprine qui assure une lubrification externe, au niveau de la vulve. Dans le cas de l’éjaculation féminine, il s’agit du fluide des glandes de Skène qui sort par l’urètre. Il sort généralement en petites quantités durant l’orgasme, mais on parle d’éjaculation féminine quand il sort abondamment. Pour lire un témoignage à ce sujet, rendez-vous sur l’article Quand j’ai découvert l’éjaculation féminine.

femme dans bain de lait

Côté masculin

En ce qui concerne les hommes, vous avez déjà du remarquer ce liquide qui sort du pénis en érection, lorsque l’excitation est forte. Il s’agit du liquide pré séminal, là pour faciliter la pénétration, en plus d’avoir un rôle nettoyant pour l’urètre. Il faut savoir qu’il ne contient pas de spermatozoïdes, donc ne peut être à l’origine du grossesse. On y trouve notamment des vitamines (C ou B12), la testostérone, des sucres et des minéraux. Quant au sperme, le plus connu d’entre tous, c’est un mélange de liquide séminal (composante majeure du sperme), du liquide prostatique et du produit des testicules où sont logés les spermatozoïdes. Il faut savoir que sa quantité, sa couleur et son goût peut varier. Par exemple, un homme qui éjacule souvent, aura un sperme plus transparent et moins abondant. L’odeur et le goût sont influencés par l’alimentation de monsieur, modifiant alors les protéines qui composent sa substance. Si vous vous posez la question d’avaler le sperme ou pas durant l’acte sexuel, c’est peut-être l’occasion aussi de réviser le régime alimentaire du couple !

Et les règles dans tout ça ?

Oui, il est tout à fait possible de faire l’amour en ayant ses règles. C’est d’ailleurs le sujet d’un film porno réalisé par la réalisatrice féministe Erika Lust, et dont nous vous parlions ici. Il faut savoir que le sang des règles n’a rien à voir avec le sang qui circule continuellement dans nos vaisseaux sanguins. Il n’a ni la même composition, ni les mêmes propriétés, et n’est pas “sale”. Si on peut se sentir sale, mal à l’aise dans son corps, gênée par ce liquide, cela n’est qu’un sentiment personnel. D’ailleurs, l’augmentation du pic d’hormones durant les règles, accroît fortement l’envie de sexe chez de nombreuses femmes ! Il serait bête de ne pas en profiter, juste par préjugé, non ?

femme mouillée

Sachez que tous ces fluides, en plus d’être naturels et de contribuer au bon fonctionnement de notre sexualité, ne contiennent aucun microbe et sont donc propres. Par ailleurs, ils nous permettent de ressentir notre propre excitation et de nous donner une indication sur l’excitation de l’autre. Sans liquides, la sexualité serait trop sèche, manquerait de glisse, et serait même moins propre. La nature est bien faite, vous le savez, alors n’en ayez ni peur ni honte !

Comment as-tu trouvé cet article ?

Cliquer sur une étoile pour le noter

Moyenne des votes / 5. Les votes :

Nietzsche et Mme Bovary sont mes parents, Don Juan est mon premier amour. C'était mal barré. Les chiennes ne font pas les chattes.

Répondre

Fluides sexuels : ils sont bons pour notre sexualité

Temps de lecture: 3 min