Vous avez l’impression que tout le monde a déjà eu des orgasmes, mais que pour vous l’orgasme semble être un mythe inaccessible ? Avant de vous dire “au secours, je suis frigide, ma vie est foutue”, respirez un coup, et posez-vous les bonnes questions. Rien n’est jamais impossible et l’absence d’orgasmes n’est pas irrémédiable. Et puis d’abord, ça veut dire quoi être frigide ?

Que signifie être frigide ?

Tout d’abord le terme “frigide” est désuet et disparaît de plus en plus du langage médical, car sa définition est très floue, et sa connotation péjorative est associée principalement aux femmes. Or, les hommes aussi peuvent avoir des difficultés liées à l’orgasme.

Retenez bien également que la difficulté à obtenir des orgasmes ou leur absence totale de votre vie sexuelle, n’est pas une maladie ou quelque chose d’anormal. Cependant, si cela est une inquiétude pour vous, vous pose problème vis-à-vis de votre confiance en vous, de votre sexualité, dans votre relation de couple, il est important de se poser la question des raisons qui peuvent mener à cette situation.

Sachez qu’il y a deux principales causes qu’on peut identifier en cas de difficultés à obtenir un orgasme :
– un désir sexuel absent ou qui s’est réduit
– l’anorgasmie

Au secours ma libido n’est plus là !

Dans le premier cas de la baisse ou absence de libido, plusieurs facteurs peuvent l’expliquer et il va être nécessaire de se poser la question des causes. Il ne s’agit pas de se sentir coupable de cette situation, mais simplement de se recentrer sur soi et sa vie actuelle, pour comprendre ce qui impacte notre libido. Quand je regarde mon compagnon/ma compagne , ai-je encore du désir et pourquoi ? Ma vie professionnelle prend-elle toute mon énergie ? Y a-t-il assez de communication dans mon couple ? Prends-je encore assez le temps de m’occuper de moi ? Quelle place est-ce que j’accorde à la masturbation dans ma sexualité ?

plaisir femme

Dans de nombreuses situations, il peut être très difficile de se soucier de son bien-être intime (situation financière très difficile, naissance d’un enfant, stress professionnel…), voire impossible pour le cerveau de réactiver le désir (perte récente d’un proche, rupture amoureuse, connaissance d’une infidélité…), mais cela n’est pas une fatalité. La première étape est de se rendre compte de l’élément bloquant, pour réussir à trouver des solutions pour en sortir.

L’anorgasmie, qu’est-ce que c’est ?

L’anorgasmie désigne l’impossibilité à avoir un orgasme, alors que le désir est bien présent. Plus courante chez les femmes, notez toutefois que l’anorgasmie arrive également aux hommes. On distingue l’anorgasmie primaire (jamais eu d’orgasmes) et l’anorgasmie secondaire (des orgasmes ont déjà eu lieu, mais il n’y en a plus désormais). On parle également d’:

anorgasmie totale : vous n’avez jamais eu d’orgasme par quelque moyen que ce soit (ni en masturbation clitoridienne ou vaginale, ni en couple)
anorgasmie en couple : vous arrivez très bien à avoir des orgasmes quand vous vous masturbez, mais jamais à deux
anorgasmie coïtale : vous arrivez à avoir des orgasmes seule ou en couple par stimulation exclusivement clitoridienne, mais jamais lors d’une pénétration

Comprendre l’orgasme et son corps

Tout d’abord, un rappel : l’orgasme n’est pas une fin en soi dans votre sexualité. On peut parfaitement apprécier sa sexualité et avoir beaucoup de plaisir sans être multi-orgasmique, et le rapport sexuel peut être un excellent moment de plaisir sans orgasme. Cela devient vraiment problématique si vous en ressentez une gêne, des douleurs, que vous sentez que vous ne ressentez pas beaucoup de plaisir quand vous faites l’amour, que cela devient un motif de complications dans vos relations à deux.

Il vous faut savoir également qu’il n’y a pas un orgasme clitoridien et un orgasme vaginal. Cette ancienne distinction élaborée par Freud, est une fake news qui a fait beaucoup de mal à notre conception du plaisir féminin. Il est su désormais que le clitoris – qui est un organe dédié uniquement au plaisir ayant une partie externe visible et une partie interne – est à l’origine de tous nos orgasmes. Lorsqu’une femme a un orgasme en pénétration, c’est la partie interne du clitoris qui lui permet de jouir, le vagin en lui-même ne procure aucun orgasme.

film d'animation clitoris
Capture du film “Le clitoris” par Lori Malépart-Traversy

Le plaisir féminin est victime depuis longtemps de restrictions, de mauvais a priori, de méconnaissance et inconsciemment cela impacte le rapport des femmes à leur propre corps. Bien heureusement, de plus en plus de connaissance se partage et nous avons plus de clés pour améliorer la situation. Il faut déjà se déculpabiliser de vouloir prendre du plaisir et de la difficulté de ne pas en avoir. La sexualité est un processus, qui s’apprend et s’améliore constamment. L’important est d’accepter de vouloir rentrer dans ce processus, en comprenant les éléments de notre environnement qui nous brident (culture familiale, religion, partenaire peu à l’écoute de nos désirs…), nos propres tabous et peurs, et en osant explorer son propre corps.

Se réapproprier son plaisir passe d’abord par vous-même, avant d’attendre que l’autre vous en procure. Vous êtes la clef de votre bien-être intime, et vous le découvrirez à coup sûr en passant différentes étapes, qui vous permettront d’en prendre conscience et d’améliorer votre plaisir sexuel.

Nietzsche et Mme Bovary sont mes parents, Don Juan est mon premier amour. C'était mal barré. Les chiennes ne font pas les chattes.

Répondre

Je n’ai jamais eu d’orgasme, suis-je frigide ?

Temps de lecture: 4 min