Selon une étude du site VPNMentor, 73% des personnes LGBTQ ont déclaré avoir été personnellement attaqués ou harcelés en ligne. Les tristes données recueillies durant leur enquête auprès de 696 personnes dans le monde, mettent en lumière les violences vécues en ligne par la communauté LGBTQ. Cette entreprise experte de la cybersécurité a donc mis en ligne un guide très complet et gratuit pour gérer le harcèlement en ligne.

Le harcèlement en ligne LGBTQ, il est possible de s’en protéger

La société VPN Mentor précise que son guide s’adresse surtout aux personnes qui ne se sentent pas encore assez en sécurité pour faire leur coming-out, ou qui préfèrent cacher des aspects de leur personnalité quand ils se sentent menacés.

Parmi les sujets traités dans leur guide, on retrouve le harcèlement sur les forums en ligne, le chantage que peuvent subir les personnes qui n’ont pas encore fait leur coming-out, le contrôle de l’identité numérique des personnes transgenres (ayant déjà fait ou non leur transition), des conseils sur la vie professionnelle en ligne, des manières de faire taire les harceleurs sur les réseaux sociaux, ou encore des conseils pour les parents de jeunes LGBTQ+.

Le guide propose des bonnes pratiques à adopter pour se protéger du cyberharcèlement et détaille toutes les actions qu’on peut effectuer en fonction des situations et des plateformes en ligne concernées.

On trouve également différents témoignages de personnes concernées, qui font part des difficultés qu’elles ont déjà rencontrées en ligne, ainsi que des suggestions d’applications à télécharger pour :

  • faire des rencontres en ligne avec des mesures de sécurités intégrées (Taimi, LGBTQutie…)
  • stocker discrètement ses photos sur son tél, surtout si on envoie ou reçoit des nude (KeepSafe, Gallery Lock Lite, KYMS…)
  • faire en sorte que les photos s’auto-détruisent (Snapchat, Wickr, Kaboom…)

Pour les parents et jeunes LGBTQ, des associations de soutien sont aussi indiquées, des blogs et forums utiles à consulter et des outils de contrôle parental reconnus.

Le guide VPNMentor semble vraiment assez complet et permet d’avoir un panorama des moyens à disposition pour assurer autant que possible sa cybersécurité en tant que personne LGBTQ. L’entreprise affirme que plus de 50 % des participants à l’enquête qui s’identifient comme gays, lesbiennes, homosexuels, asexuel.les, bisexuel.les et pansexuel.les ont déclaré avoir subi un harcèlement sexuel en ligne. Il est donc essentiel de savoir comment se protéger, afin de pouvoir naviguer plus sereinement et malgré tout profiter des aspects positifs des communautés en ligne, qui peuvent aussi être d’une grande aide pour mieux s’assumer et être bien dans sa peau.

Retrouvez le guide complet VPN Mentor en cliquant ici.

Nietzsche et Mme Bovary sont mes parents, Don Juan est mon premier amour. C'était mal barré. Les chiennes ne font pas les chattes.

Répondre

Un guide contre le cyberharcèlement LGBTQ

Temps de lecture: 2 min