Justin Copeland est un illustrateur noir américain qui s’est donné un objectif précis : montrer la femme noire moderne comme sujet principal artistique et transmettre de l’amour à ces femmes si peu représentées et si peu montrées sans stéréotypes. Ses illustrations ultra colorées offrent un cadre pop et féerique à des beautés noires élevées au rang de déesse. Magnifique !

Bonjour, pourrais-tu te présenter à nous ?

Je suis Justin Copeland et j’ai 24 ans. Je suis né à Baltimore dans l’Etat du Maryland aux Etats-Unis, le 18 avril 1995. Je joue de la guitare en ce moment et j’essaie aussi d’entrer dans le monde de la construction. Aussi, je suis Noir.

Comment es-tu entré dans l’univers de l’illustration ?

J’ai commencé à dessiner des personnages d’anime et de dessins animés à l’âge de 6 ou 7 ans peut-être. Un ami de ma classe de CP était vraiment bon en dessin et je voulais être comme lui. Alors chaque jour, quand je rentrais de l’école, je dessinais tous mes personnages préférés et c’est comme ça que tout a commencé.

Illustration "Mawiyah" de Justin Copeland
Illustration “Mawiyah” de Justin Copeland

Quand j’observe tes dessins, j’ai la sensation que tu souhaites représenter des femmes noires puissantes, telles des déesses érotiques. Ai-je raison ?

Oooh c’est tellement cool, j’aime ça ! Oui, les femmes noires sont vraiment cool et je veux juste qu’elles se sentent appréciées et aimées.

Illustration afro érotique de Justin Copeland
Illustration afro érotique de Justin Copeland

Quand j’ai commencé, l’art populaire ne rendait pas vraiment justice aux Noir-es, surtout l’art montrant les femmes noires comme sujet principal. Je veux juste faire quelque chose de différent.

Je voulais aussi que les femmes aient l’air assez modernes pour que beaucoup de femmes de mon âge puissent vraiment s’identifier à elles. C’est drôle, je parlais à mon amie Vanessa hier et elle me disait que les filles de mes dessins ressemblent à des gens qu’elle pourrait rencontrer dans la rue. Un autre objectif était d’ajouter de l’âme, afin que les personnes de tout âge puissent apprécier cet art.

As-tu une technique particulière et pourquoi ce choix d’avoir une explosion de couleurs ?

Je suis très influencée par les anime dans mon travail, donc beaucoup de mes followers trouvent que mes dessins ont un côté dessins animé. J’essaie cependant de rendre les corps plus réalistes. C’est un bel équilibre et ça fonctionne assez bien pour moi.

Illustration de Justin Copeland
Illustration de Justin Copeland

La travail sur la couleur est probablement ma partie préférée. Je ne dirais pas que j’ai une technique particulière, mais si j’aime quelque chose, je le garde, sinon je m’en débarrasse. C’est un processus assez simple et j’ai tendance à rester simple quand il s’agit de mon art. Je ne connais pas vraiment les aspects techniques de la théorie des couleurs ou autre, mais je peux sentir ce qu’il y a à faire et je fais en sorte que ça marche.

Où puises-tu ton inspiration ?

En ce moment, l’inspiration fonctionne de façon étrange pour moi. Je fais beaucoup de choses ces jours-ci et les œuvres d’art semblent tout simplement sortir. Mais avant, j’étais super inspirée par les femmes, la spiritualité et toute la mouvance art noir qui était en cours lorsque j’ai commencé mon compte instagram en 2016.

Illustration érotique "Warm Touch" de Justin Copeland
Illustration érotique “Warm Touch” de Justin Copeland

Que trouves-tu le plus dur et le plus beau en tant qu’illustrateur ?

Le plus difficile est probablement le manque de respect que les gens me témoignent lorsqu’ils découvrent que je fais de l’art pour gagner ma vie. Le plus beau est probablement de se lever tous les jours et de faire les choses à ma façon et pouvoir prendre soin de mon esprit. Les gens sont très déprimés de nos jours, ils travaillent dans des domaines qui ne les passionnent pas et font des choses qu’ils n’aiment pas. Je tire des leçons de mon art, j’élimine les choses que je n’aime pas et conserve ce que je fais. J’adore ça ! Cela rend les choses meilleures pour moi.

Un sort est jeté, tu ne peux garder qu’un seul de tes dessins, lequel choisis-tu ?

Ade. Mon illustration préférée de tous les temps. Je pense que j’ai fait un bon travail sur elle. Les couleurs, la sensation, tout me semble vraiment bien. Elle ressemble aussi à la fille avec qui je suis depuis un moment et c’est plutôt cool comment les choses tournent.

"Ade" de Justin Copeland
“Ade” de Justin Copeland

Que penses-tu du fait qu’on manque encore aujourd’hui de représentations afro-érotiques ?

Ca me plaît bien. Je crois que les choses puissantes doivent rester rares ou dures à trouver. Pour moi, cela rend la vie plus fun !

Si ta sexualité était une oeuvre d’art, comment la nommerais-tu ?

Oh, ça c’est de la question ! Hum… je ne pense pas que je pourrais la nommer, car ce que j’aime change la plupart du temps. J’essaierai tout au moins une fois. Si je devais la définir en couleurs, il y aurait forcément des couleurs sombres et chaudes, peut-être des bougies, et donc des touches d’oranges et de jaunes.

Des projets à venir ?

Je suis en train de préparer des tee-shirts et des goodies, donc restez sur le coup pour les découvrir !

Retrouvez les illustrations de Justin Copeland sur son compte Instagram.