Dans une rue populaire du Centre de Rio de Janeiro, derrière la porte d’une maison qu’on remarque à peine dans le paysage, se cache un lieu bienveillant pour les femmes : le premier studio de tatouage féministe de la ville. Créée en 2019, la maison Casaxottta est composée uniquement de tatoueuses femmes, qui revendiquent un empowerment féminin et prennent leur place dans un milieu qui reste essentiellement masculin.

Le féminisme dans la peau

Casaxottta (à lire “Casachottta”) est né en février 2019, à l’initiative de la tatoueuse Tatudona. Le salon fonctionne comme un espace de coworking avec actuellement sept tatoueuses indépendantes, qui organisent leurs propres rendez-vous avec leur-s client-es. Après avoir remarqué qu’il était souvent difficile de trouver facilement d’autres tatoueuses dans la ville, à moins de maîtriser le bouche-à-oreille, Tatudona décide d’acheter une maison pour créer un espace dédié aux tatoueuses.

Casaxottta est un lieu lumineux et chaleureux, où de nombreux messages féministes et dessins des différentes tatoueuses ornent les murs, dont plusieurs dessins de belles vulves stylisées. On s’y sent tout de suite en sécurité et à l’aise. La chaleur de la ville étant parfois étouffante, la salle d’opération est très bien climatisée, ce qui permet de profiter d’une fraîcheur bienvenue pour se sentir détendu-e, en plus de la musique apaisante en fond.

Photo d'une illustration de vulve présente sur un mur du studio
Photo d’une illustration de vulve présente sur un mur du studio

Le matériel est bien sûr professionnel et Tatudona, avec qui j’ai eu l’honneur d’effectuer le deuxième tatouage de ma vie, travaille avec grand soin, notamment au niveau de l’hygiène. Elle est très agréable, délicate, toujours ouverte à échanger quelques paroles. Suite à ma demande de réservation, elle m’a demandé de lui détailler par email des détails sur le tatouage que je souhaitais, puis la veille de notre rendez-vous, elle m’a envoyé le dessin qu’elle a effectué. Le jour même, elle me l’a remontré sur sa tablette de dessin, nous en avons rediscuté ensemble, vérifié que la taille du dessin me correspondait. Durant le tatouage, nous avons décidé ensemble d’altérer légèrement un élément. Pouvoir échanger avec la personne qui vous tatoue et que ce soit un moment en pleine confiance est vraiment important, car c’est tout de même une trace que vous gardez à vie sur votre peau, n’est-ce pas ?

Différents Flash Art avec des vulves
Différents Flash Art avec des vulves

Le 18 janvier dernier, la maison Casaxottta a organisé des “jambes ouvertes” (c’est ainsi qu’elles ont nommé leurs portes ouvertes), avec de la musique, à manger et boire, de la musique, des goodies, mais aussi un Flashday. Pour celles et ceux qui ne sont pas familiers avec l’expression, un Flashday est une journée où on réalise des Flash Art, à savoir des tatouages rapides sur catalogue, effectués par les tatoueuses du studio. C’est aussi ça Casaxottta, un lieu où la rencontre et la sororité règnent. Pour reprendre les mots de la maison, Casaxotta ce sont “des femmes étonnantes qui mettent leurs énergies et leurs culs en commun pour prendre position : “Apprécions-nous nous-mêmes !”

Pour en savoir plus et découvrir les différentes tatoueuses et leurs styles, n’hésitez pas à suivre la page Instagram de Casaxottta !

Le féminisme au Brésil vous intéresse ? Vous pouvez aimer cet article sur les groupes de samba féministes.

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.