The Naked Director est une série Netflix japonaise, qui retrace l’explosion de l’industrie pornographique dans le Japon des années 1980. La série s’inspire de l’histoire réelle de Toru Muranishi, un vendeur de Tokyo, qui se lance dans l’industrie du porno japonais, au moment où le business émerge fortement, grâce à l’usage grandissant des cassettes VHS au sein des foyers. Il deviendra alors rapidement un des réalisateurs de films pour adultes les plus célèbres du Japon, surnommé « L’Empereur de la pornographie ».

Un Biopic semi-biographique qui fait jouir de rire

Toru Muranishi (joué par l’acteur Takayuki Yamada dans la série) se fait connaître au Japon grâce à ses vidéos de type « gonzo » (on appelle ainsi la manière de filmer en plans très rapprochés, avec une caméra généralement tenue par l’acteur lui-même), qui explorent sans limite les perversions avec un style documentaire. Malgré de fortes mesures de répressions gouvernementales, qui vont souvent freiner son business, comme le montre bien la série, Toru Muranishi réalisera tout de même plus de 3 000 vidéos ! Le titre de la série « The Naked Director » (« Le Réalisateur Nu » en français) fait référence à son habitude d’être sur les tournages vêtu uniquement d’un slip pour tourner les séquences.

Image de la série Netflix japonaise "The Naked Director"
Image de la série Netflix japonaise “The Naked Director”

La série nous fait découvrir la guerre que se mènent à cette époque les entreprises pornographiques pour être leader et avoir le monopole sur la vente de vidéos pour adultes, ainsi que la corruption et la mafia qui entourent cet univers avec des scènes de yakuzas parfois glaçantes (yakuza est le nom qu’on donne aux membres appartenant à un groupe de crime organisé au Japon). The Naked Director est aussi une série qui nous montre l’audace et la persévérance d’un entrepreneur, prêt à aller au bout de son ambition, coûte que coûte, quels que soient les obstacles sur son chemin.

Nous sommes embarqués dans cet univers particulier qu’est le Japon, où la pornographie répond à ses propres codes qui se différencient de la culture occidentale. L’ensemble des acteurs de la série est intéressant et apporte son lot d’humour à cette série, qui touche parfois au burlesque.

L’actrice X Megumi : un personnage féministe pro-sexe comme on les aime

Gros coup de cœur également pour le personnage féminin principal de la série, Megumi, joué par Misato Morita et qui représente l’ancienne star X Kaoru Kuroki. Les vidéos avec cette actrice égérie, avaient pour particularité de commencer par un discours où elle s’adressait à la caméra, parlant généralement de libération sexuelle. Ses scènes de sexe représentaient ensuite souvent une sexualité BDSM, et Kaoru Kuroki mêlait soumission et jeux sexuels trash à une revendication d’une sexualité libre et une attitude montrant qu’elle assumait et se sentait en plein pouvoir de sa sexualité. Il paraît que certains hommes la trouvait tellement flippante qu’ils avaient du mal à bander… Pour Kaoru Kuroki «les mecs qui trouvent mes vidéos flippantes reconnaissent souvent la partie la plus sauvage, la plus désinhibée de leurs propres copines. Pour se libérer, ils doivent d’abord retirer leur armure. Si un mec reconnaît Kuroki dans sa femme ou petite amie, il est forcé de se mettre à nu pour réussir à gérer avec elle. C’est comme ça que je libère les deux sexes ».  C’est ça qu’on veut !

 Personnage de Megumi, dans la série Netflix japonaise "The Naked Director"
Personnage de Megumi, dans la série Netflix japonaise “The Naked Director”

La série montre comment son franc-parler et son intelligence, ont fait d’elle une célébrité populaire, invitée sur les plateaux télé, exprimant des points de vue féministes qui la rendront populaire aussi auprès des femmes. Un des éléments marquants, sur lequel la série ne manque pas d’appuyer, est le fait qu’elle affichait et revendiquait ses poils sous les bras, et refusait de les épiler pour tourner, ce qui en a fait aussi sa marque de fabrique.  Elle est connue pour avoir radicalement changé la vision des actrices X au Japon, en ayant choisi ce métier par pur désir d’être actrice et de défendre la libération sexuelle à sa manière.

On vous recommande de découvrir la saison 1 de The Naked Director sur Netflix, qui contient 8 épisodes. Sachez que la série comporte régulièrement des scènes de sexe (moins hard que dans un vrai porno, mais moins soft que dans un téléfilm) et que Netflix la déconseille aux moins de 18 ans.
Le 15 août 2019, Netflix a annoncé que la série serait reconduite pour une saison 2. Youpi et aligatô !

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.