Ce samedi 15 février, venez vous CUL-tiver et parler sexualité grâce à l’événement CULture et Porno organisé par le collectif Soeurs Malsaines, au Hasard Ludique, dans le 18è arrondissement. de Paris Durant cet après-midi, le rôle du porno dans nos sexualités sera interrogé et débattu, et vous pourrez voir en expositions de nombreux artistes érotiques. Et pour celles et ceux qui aiment le démon de minuit, il y aura aussi une piste de danse et de la musique jusqu’à tard dans la nuit ! Alors, vous êtes chaud-es ?

Le porno influence-t-il notre rapport à la sexualité ?

L’industrie pornographique en général a mauvaise presse et est bien souvent accusée de tous les maux et dangers pour nos âmes pourtant si innocentes – hum hum. Mais qu’en est-il vraiment ? Regarder du porno influence-t-il vraiment notre façon de vivre la sexualité ? Et qu’est-ce que le porno finalement : du divertissement ? un moyen d’éducation sexuelle ? un moyen de vivre nos fantasmes ? Et puis, il existe différents types de porno : du porno audio, des réalisatrices de porno féminin qui tentent de proposer des nouveaux codes… Donc, peut-on tout mettre dans le même panier ?

Le sujet sera exploré en profondeur via différents échanges, dont une table ronde où Desculottées sera représenté par notre journaliste Angélique, aux côtés de la créatrice du podcast érotique ctrlX, de la psycho-sexologue Baisons Fûté et de la fondatrice du podcast Sexplorer.

Vous pourrez également assister à la projection d’une vidéo sur l’évolution du porno dans le temps. Parmi les artistes érotiques exposés, il y aura notamment le talentueux photographe Olivier Parent, avec qui nous avons déjà expérimenté plusieurs fois des shootings photo, ainsi que Sapphosutra, le compte Instagram qui dessine un kamasutra lesbien.

Beau programme n’est-ce pas ? On se retrouve donc au Hasard Ludique, le samedi 15 février de 16h à 01h30 ! Entrée sur place 5€ ou 3€ (en tarif réduit). Vous pouvez également prendre vos places en prévente ici. L’événement est interdit aux -18 ans.

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.