Pigo Lin aime le sexe et c’est à travers ses dessins érotiques qu’il trouve un terrain de liberté et créativité pour l’exprimer sans limites. Cet artiste taiwanais projette son désir dans ses œuvres et sa vision d’une sexualité féminine impétueuse, sensible et infinie. À travers l’usage de métaphores, son érotisme influencé par le manga, pousse les limites de l’imagination, créant en nous une tension entre malaise et excitation. Interview avec un artiste talentueux.

Peux-tu te présenter à nous Pigo Lin ?

Bonjour, je m’appelle Pigo Lin, je suis né en 1984 et j’ai été élevé à Taiwan. Je ne vis qu’en Asie et n’ai jamais été en Occident. J’ai un iguane comme animal de compagnie, qui s’appelle Baozizi. Maintenant, je suis artiste à plein temps.

图片
Photo de Pigo Lin.

Comment t’es-tu retrouvé à faire de l’illustration érotique ?

J’ai fait des études supérieures en design, j’étais illustrateur de livres pour enfants, mais je me suis rendu compte que cette voie n’était pas pour moi. J’ai alors changé de métier et suis devenu designer de montres. Comme l’Érotique était un sujet qui m’intéressait depuis longtemps, j’ai décidé de créer un thème érotique et de montrer mon travail sur Instagram depuis 2015.

Dessin érotique de Pigo Lin montrant une femme dont l'eau jaillit de son corps et fait sortir des mini hommes poissons de son vagin inondé
“Cyprinoid jump over dragon door” de Pigo-Lin

Il est impossible de ne pas penser à feu Toshio Saeki* en regardant ton travail, et au Hentai japonais. Ce sont tes influences ?

La culture japonaise a une grande influence sur la culture taïwanaise. Mon inspiration vient des Manga (bandes dessinées japonaises), des films porno et des femmes au quotidien.
Comme je viens de le dire, j’adore les mangas et j’ai toujours été un grand fan des artistes de BD japonaise. J’aime aussi les artistes érotiques japonais Toshio Saeki et Suehiro Maruo.

Dans tes dessins, les femmes apparaissent pleines d’un désir sexuel sauvage et puissant. C’est comme si leur sexualité nourrissait la nature, tandis que les hommes sont petits et noyés. Est-ce comme cela que tu perçois la sexualité féminine ?

Je pense que les femmes sont comme l’eau, elles peuvent être douces et flexibles, tout comme elles peuvent aussi être puissantes et fortes.
Elles peuvent nourrir la terre et créer la vie, mais elles peuvent aussi se transformer en tempêtes et tout détruire.

Oui, je pense que le désir sexuel des femmes est infini et le désir sexuel des hommes est limité.

Dessin érotique de Pigo Lin, montrant une femme versant une coupe de champagne dans la bouche d'un homme soumis à elle
“Champagne” de Pigo Lin

Tes dessins ne manquent pas d’humour et repoussent les limites de l’imagination. Penses-tu qu’avoir des fantasmes sexuels sans limites aide à améliorer sa sexualité ?

J’aime la femme. J’utilise mes œuvres pour montrer mon désir. Oui, je suis d’accord que les fantasmes sexuels aident à améliorer notre propre sexualité.

Quel est le plus dur et le plus beau dans ton métier d’illustrateur érotique ?

Je n’ai pas d’obstacles en tant qu’illustrateur érotique, car j’ai une sexualité sans limites. C’est un travail de rêve pour moi !

Un sort est jeté, tu ne peux garder qu’une seule de tes illustrations. Laquelle choisis-tu ?

Je vais garder “La déesse” :

“La déesse” de Pigo Lin

Je pense que cette œuvre interprète parfaitement mon idée érotique. Je pense que seule la femme peut détruire ou sauver le monde.

Comment est perçu l’art érotique à Taiwan ?

Taïwan compte de nombreux bons artistes érotiques, mais la culture asiatique reste très crispée autour du sexe. On peut en avoir le loisir, mais on ne peut pas en parler.
Je pense qu’il y a encore des préjugés sur l’art érotique à Taiwan. J’essaie d’utiliser des métaphores et des allusions pour rendre cela plus intéressant.

“Wolf” de Pigo Lin

Quels sont tes objectifs pour la suite ?

C’est ma deuxième année anniversaire en tant qu’artiste à temps plein. J’apprécie vraiment cette situation de vie et vais continuer à faire de belles œuvres.

Vous pouvez retrouver tous les dessins érotiques de Pigo Lin sur sa page Instagram et en vente sur son site officiel.

*Toshio Saeki, mort le 21 novembre 2019, est un illustrateur japonais, connu pour ses illustrations mêlant érotisme et horreur. Son genre “Ero Guro” existe presque exclusivement au Japon.

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.