Cette année 2020 est marquée par un événement historique : nous sommes tous-tes obligé-es de rester en confinement à la maison depuis des semaines pour éviter la propagation du virus Covid-19. De nombreux articles montrent la difficulté que cela crée chez de nombreux couples hétérosexuels, on se demande comment ne pas se séparer à la fin du confinement, tandis que des études indiquent une hausse du nombre de demandes de divorces post-confinement en Chine.1 https://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/apres-le-confinement-de-nombreux-couples-divorcent-en-chine_2121458.html Les violences conjugales envers les femmes augmentent également de façon très préoccupante dans de nombreux pays, dont la France (+36% au bout d’une semaine de confinement à Paris)2 https://www.franceinter.fr/monde/les-signalements-lies-a-des-violences-contres-les-femmes-explosent-un-peu-partout-dans-le-monde . Cependant, dans cet océan de doutes, d’irréductibles couples résistent encore et toujours à la difficulté et vivent super bien le confinement à deux. Leurs secrets pour que tout se passe bien révèlent deux points essentiels : la relation pendant le confinement est souvent un miroir de la relation avant le confinement, et la bonne communication est indispensable !

Un confinement qui confirme la forte complicité au sein du couple

Pour commencer, je vous partage ma propre expérience de couple, car le confinement ne change absolument rien à notre relation. Nous avons 30 ans et cela fait 14 ans que nous sommes ensemble à l’heure où j’écris cet article, ce qui nous range dans la catégorie des baby couple (couples ensemble depuis l’adolescence). Nous étions amis avant d’être un couple, et avant le confinement, nous faisions déjà beaucoup d’activités ensemble et avions l’habitude de vivre collés l’un à l’autre. Nous sommes autant amants, amoureux que meilleurs amis, et passer beaucoup de temps ensemble au quotidien n’a jamais été vécu comme une peine. Nous avons vécu plusieurs expatriations, et toute personne ayant voyagé longuement en couple, sait que cela oblige à un certain confinement, car loin de tout on s’accroche à la personne avec qui nous sommes. Ainsi, le confinement actuel n’a pas d’incidence particulière, car il ne modifie pas en profondeur notre façon de vivre à deux.

couple qui joue avec des coussins

Point sûrement crucial, la charge mentale du couple pour les tâches domestiques a toujours été naturellement et équitablement répartie, donc c’est un poids qui n’a jamais pesé et ne pèse pas subitement sur mes épaules avec le confinement. Il est bien regrettable de voir chaque jour que ceci est une “chance” et non une normalité.

Enfin, nous vivons en appartement, nous n’avons pas d’enfants et sommes dans une situation financière confortable actuellement, ce qui évite aussi certaines pressions sur nos épaules. Notre couple communique non-stop sur tous les sujets, dont notre couple et notre sexualité, ce qui permet d’éviter des non-dits et des disputes. Le confinement se passe donc très bien, car il confirme naturellement l’harmonie existante actuellement dans notre relation.

Un confinement aux allures de lune de miel

En voyant passer un tweet de la blogueuse Madame Captain dont la devise du blog est “Maman a aussi une vie sexuelle”, j’ai eu envie d’en savoir plus sur son confinement en couple.

Madame Captain, en couple depuis 10 ans avec son compagnon, parents de deux enfants de 5 ans et demi et 1 an, remarque qu’ils vivent une “lune de confinement” pour trois raisons principales :

Un contexte social privilégié :

“On est dans un contexte clairement privilégié actuellement, parce qu’on est dans une maison à la campagne avec un grand terrain. Je pense que ça aide aussi, car nous ne sommes pas les uns sur les autres”.

Une situation de couple qui allait déjà bien avant le confinement grâce à une bonne communication :

“Notre couple allait bien avant le confinement et nous avons une communication à toute épreuve. Et je crois que la clef est là, dans une communication qui nous permet de tout traverser, de tout affronter.”

L’impact positif des enfants sur le couple :

“Le fait qu’on ait deux enfants aussi aide, car ça fait traverser des choses au couple que les non-parents ne traversent pas forcément.

Pour notre part, il y a d’abord eu la thérapie de couple qu’on a vécu après la naissance de “MiniCaptain”. On a vécu un vrai baby clash qui aurait pu nous séparer, mais nous a finalement rapproché grâce à cette thérapie de six mois. Cela nous a appris à mieux communiquer.

La deuxième chose, c’est la naissance à la maison de “Bébé Sourire” qui a été une expérience de couple presque transcendantale et très révélatrice ,qui nous a rapproché encore plus. C’était une expérience extraordinaire qui nous a soudé encore plus qu’on ne l’était déjà.”

Un confinement équilibré entre moments fusionnels et moments de solitude

couple qui cuisine ensemble

Le confinement de Morgane avec son partenaire se passe également très bien. Leur complicité n’y est sûrement pas étrangère, car avant d’être en couple depuis 11 mois, ils étaient déjà très bons amis depuis 10 mois. Pour cette période spéciale, ils ont ajusté leurs habitudes pour trouver un juste équilibre entre prendre du temps pour soi et se créer des moments de communion ensemble.

“On joue à des jeux de sociétés, on observe les oiseaux du jardin et on les répertorie ensemble sur un site dédié. On se sépare de temps en temps, quand il part faire son sport ou que l’un de nous va faire les courses. À l’intérieur du domicile, quand je souhaite lire ou pratiquer ma danse, je m’isole aussi. […] La cuisine, c’était plutôt lui qui s’en chargeait avant, maintenant on cuisine parfois ensemble et c’est un moment de communion. On cuisine aussi chacun pour épater l’autre. On s’occupe pas mal dans l’ensemble”, témoigne Morgane.

Un confinement qui tombe à pic et re-soude un couple en plein “break”

couple qui discute sur un canapé

L’importance de la communication au sein du couple

Du côté de Coline, journaliste et créatrice du nouveau podcast “Parlez-moi d’amour” qui explore les relations amoureuses quand on a 30 ans, le confinement est arrivé en pleine période conflictuelle. Son couple avait fait un break, mais au moment de se confiner, ils ont fait le choix volontaire de revenir vivre ensemble dans leur appartement et de se redonner une chance. “On est passés de plus d’un mois sans se voir à être confinés H24 ! Ce qui a permis de faire tenir, c’est qu’on le voulait tous les deux. On ne s’est pas sentis obligés de se confiner, l’option “aller chez les parents” restait possible, mais j’ai vraiment fait le choix de rester à l’appartement.”

Pour Coline, il est évident que leur capacité à communiquer, à oser discuter des problèmes et tenter de trouver des solutions ensemble a été salvateur pour leur relation et pour que le confinement se passe sans accrocs :
“On a beaucoup parlé dès le début, on s’est réinterrogés sur notre relation, sur ce qu’il fallait changer, quels efforts on devait faire. On est vraiment repartis sur des bonnes bases, on a clarifié les efforts que chacun attendait de l’autre. L’abcès a été crevé dès le début, donc on sait maintenant ce que chacun doit changer. Ensuite, il est important d’être indulgents, d’accepter que ça prend du temps et ne pas s’attendre à ce que l’autre change en une seconde. La communication est vraiment importante et s’auto-analyser aussi. Tu réalises souvent que ce qui t’a irrité est avant tout un problème avec toi-même, plus qu’à cause de l’autre.”

Le rôle de l’amitié et de la complicité dans le couple

Avant d’être en couple depuis 7 ans, Coline et son compagnon étaient amis depuis 1 an et demi. Une rencontre que Coline qualifie de “coup de foudre amical”. Le fait d’avoir été très bons amis est une force, car cela facilite aujourd’hui leur complicité de couple. “De base, on est un couple déjà très complice avec des goûts similaires. On aime regarder les mêmes séries, on a les mêmes lectures etc.” détaille Coline.

Ce qui ne les empêche pas de savoir se laisser des moments de solitude nécessaires, comme tient à le rappeler Coline : “On se laisse aussi du temps pour soi : il va jouer du piano de son côté, moi je vais faire un Skype avec mes potes. On laisse des moments seuls à l’autre et je pense que c’est hyper important.”

Faire preuve d’imagination pour continuer de se séduire mutuellement

Le confinement ne signifie pas jeter l’imagination à la poubelle, au contraire ! Pour que le désir continue d’être stimulé entre eux, le couple a eu l’excellente idée de créer un rendez-vous séduction hebdomadaire :

“On essaie aussi d’être inventifs pour ne pas se laisser aller à une forme de déprime. On a par exemple mis en place des “Date Nights”, où un vendredi sur deux, on prépare un dîner pour l’autre, chacun son tour. Tout le menu est une surprise et on doit tous les deux s’habiller comme si on avait un vrai “date” ensemble. Ça permet aussi de sortir du look “jogging toute la journée” et de continuer de se séduire et d’alimenter le désir.

Si vous aviez des doutes, voici la preuve que le confinement en couple peut super bien se passer également, et c’est un shoot d’ondes positives qui fait du bien durant cette période compliquée !

Vous aussi votre confinement en couple se passe bien ? N’hésitez pas à partager votre expérience et vos conseils en commentaires !

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.