On le sait et le répète à l’envi, la communication est essentielle dans un couple, pour assurer la bonne harmonie et éviter les non-dits qui créent des frustrations. Cela vaut aussi pour la sexualité, mais bien souvent, on reste coi. Les mots ne viennent pas, la gêne s’empare de nous et on finit par éviter la discussion. Pourquoi est-ce si embarrassant ? Nous avons quelques pistes à partager avec vous.

La sexualité est stigmatisée et vous avez intériorisé ces stigmas

Nous sommes tous-tes le produit de notre éducation et de la culture environnante et c’est au milieu de cela que nous construisons chaque jour l’individu que nous sommes. Il s’avère que la sexualité nous est présentée comme une donnée plus souvent honteuse, à garder pour soi, que comme une chose dont on pourrait être fier-e et assumer ouvertement.

Par conséquent, même en étant une personne ouverte, qui ne voit pas la sexualité uniquement comme un danger ou une chose honteuse, on a bien souvent internalisé des préjugés qui stigmatisent la sexualité. Certains schémas pré-définis polluent notre vision et peuvent même nous discriminer si on ne rentre pas dans le modèle standard mis en avant (ex : être une personne blanche, cisgenre, hétéro, mince).

Les injonctions sur la sexualité créent une pression psychologique, qui peuvent bloquer et même faire peur pour certaines personnes, sans pour autant qu’on doive vous considérer “frigide“.

femme timide qui rit en se cachant le visage

Vous avez essayé de parler de sexe par le passé et avez eu de mauvaises expériences

On fait preuve de bonne volonté et d’enthousiasme pour aborder le sujet avec son mec ou sa nana, et là c’est le gros soufflé ! Votre partenaire vous répond à peine, détourne le sujet, voire même vous dit clairement que vous êtes vulgaire d’en parler “comme ça”. Vous avez pris votre courage à deux mains et osé partager un fantasme qui vous excite et en retour on vous fait passer pour un-e weirdo, une personne glauque.

Forcément, une telle expérience finit par bloquer et ne plus donner envie de parler de sexe du tout en couple. On se dit qu’il vaut mieux garder cela pour soi, par peur d’être rejeté-e ou de créer une situation de conflit.

Vous trouvez qu’il est sale de parler de sexe et ne savez pas quels mots utiliser

Pour parler de sexe, il est nécessaire d’y mettre les mots et le problème est que souvent on ne sait pas lesquels choisir justement. Cette difficulté est en partie due à la stigmatisation que subit la sexualité dans son ensemble.

On se souvient tous-tes qu’en éducation sexuelle à l’école ou durant les cours de SVT, les mots comme “pénis” et “vagin” sont très vite associés à chlamydia ou VIH, à savoir à tout un vocabulaire de la maladie ou dans le meilleur des cas à l’univers médical. Généralement, on ne parle pas des aspects positifs de la sexualité (au mieux, on vous rappelle que tout ceci est avant tout un appareil reproductif pour aboutir à des grossesses). Pour aborder les mots du sexe, le moyen le plus facile d’accès est alors la pornographie, mais tout de suite vous associez potentiellement les mots “chatte”, “pipe” et “cunni” à un univers qui peut vous sembler vulgaire ou dégoûtant.

Tous ces mots-là n’ont pas à être vus péjorativement et ils peuvent être super bien utilisés dans des échanges de messages érotiques ou pour parler en face-à-face de sexe. Il faut juste prendre l’habitude de les utiliser dans des contextes qui nous conviennent, qu’on associe à du positif et donc se les réapproprier.

L’influence de la culture pop et de ses scripts sexuels insensés

Nous avions décortiqué le sexisme ordinaire présent dans les vidéos musicales les plus vues sur Youtube, mais cela peut s’étendre à la totalité de la pop culture, avec une mention spéciale pour les films romantiques. Vous savez, ces films où les deux personnages (presque exclusivement hétéros) se sont à peine dit trois mots, sont déjà fou amoureux et ont une sexualité super jouissive sans jamais rien échanger sur eux, ni leurs envies sexuelles. Nos chers contes de fée ne sont pas en reste sur ce schéma.

Tous les films et cela vaut pour les films pornographiques, sont là pour nous faire fantasmer et ne sont pas la réalité, on en a tous-tes conscience à priori. Le problème, c’est qu’on peut finir par croire qu’il faut suivre leur modèle et donc penser qu’un couple “ça matche” ou “ça ne matche pas” et qu’il suffit d’un regard ou d’un “swipe” pour le savoir. Mais non, sur tous les aspects d’une relation, dont la sexualité, on ne peut se passer de communiquer et d’apprendre à réellement se connaître, pour que ça dure et fonctionne bien.

Vous n’êtes pas complice avec votre partenaire

Faisant suite au point précédent, bien souvent les couples se mettent ensemble en prenant très peu le temps de se connaître. L’attirance physique et les hormones folles des débuts enivrent, mais une relation a besoin de plus pour instaurer un climat de confiance et faire naître une réelle complicité. Comment arriver à parler de sexe ouvertement avec une personne dont on craint le jugement ou à qui on ne se confie jamais.

couple qui joue avec des coussins
Beautiful young loving couple having fun with pillows in bed in the morning.

C’est important de se sentir proche de son/sa partenaire, d’être capable de lui faire part de nos pensées, d’avoir envie de partager plus que notre lit et notre espace, de pouvoir se montrer entièrement naturel-le avec l’autre, de partager qui nous sommes jusqu’à nos désirs sexuels.

Des traumas sexuels qui restent présents

Si vous avez vécu des traumatismes sexuels (ex : agressions sexuelles, viol conjugal, attouchements…), il peut être d’autant plus difficile d’être en mesure de parler de sexualité avec votre partenaire, ou avec qui que ce soit. Aborder ce sujet peut vous susciter des angoisses, faire remonter des mauvais souvenirs ou juste vous mettre très mal à l’aise. Cela se comprend parfaitement et il n’y a pas à culpabiliser ou à se sentir honteuse de la situation. Il faut souvent du temps, du travail sur soi et un accompagnement psychologique pour réussir à guérir de ce genre de traumas petit à petit.

Voici quelques explications aux difficultés qu’on peut avoir à aborder le sexe en couple, mais la bonne nouvelle est que ce n’est pas insurmontable ! Prendre conscience des éléments qui nous empêchent d’être à l’aise est déjà une première étape pour débloquer le verrou et commencer à s’exprimer. Ensuite, des métaphores subtiles aux mots crus, il n’y aura plus q’un pas !

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.