Le Petit manuel antiraciste et féministe est une invitation à réfléchir et agir sur le racisme structurel qui existe dans les sociétés. L’auteure Djamila Ribeiro pose le sujet à partir des problématiques existantes dans son pays, le Brésil. Cependant, les questionnements qu’elle soulève ont une teneur universelle, transposable et adaptable pour penser le racisme, l’antiracisme et l’afro-féminisme en France. Qu’est-ce qu’être une femme et noire dans le monde ? Qu’est-ce qu’être une femme et blanche dans le monde ? Le devoir de réfléchir là-dessus n’a pas de frontières et ce Petit manuel le fait comprendre parfaitement.

Un livre pédagogique et non-élitiste, qui convie à la responsabilisation dans la lutte antiraciste et féministe

Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas encore, Djamila Ribeiro est chercheuse en philosophie politique et une référence du mouvement féministe noir, antiraciste, pro-LGBT et antimachiste au Brésil, donnant des conférences dans le monde entier.

Djamila Ribeiro
Djamila Ribeiro

Dans ce livre, qui contient seulement 10 chapitres très courts et se lit ultra facilement en une heure, Djamila Ribeiro nous propose dix pistes pour entamer une réflexion poussée et sérieuse sur le racisme et adopter des pratiques réellement antiracistes. Le point de départ : reconnaître la réalité des discriminations et le poids de l’Histoire et des lois racistes dans les différences de traitement du “Noir” et du “Blanc”, qui existent encore aujourd’hui.

“Le racisme est un système d’oppression qui nie des droits, et non pas le simple acte de volonté d’un individu”

Djamila Ribeiro, Petit manuel antiraciste et féministe

Djamila Ribeiro met en exergue la nécessité d’affronter la réalité en face, que des personnes blanches cessent de penser qu’elles ne peuvent avoir aucun racisme en elle sous prétexte qu’elles “ont un ami Noir” ou de penser que dire “Black” est un compliment (c’est même d’ailleurs tout le contraire, s’il est besoin de le préciser). Son livre est aussi bien un outil pour avancer dans la lutte pour l’égalité, questionner les normes et entrer dans un processus de déconstruction pour les personnes noires, qu’un outil pour ouvrir les yeux sur la réalité des privilèges, adopter des attitudes antiracistes et se responsabiliser pour les personnes blanches.

“La femme noire combine l’oppression de genre, de race, et souvent de classe […] Les femmes blanches sont discriminées parce qu’elles sont femmes, mais privilégiées structurellement parce qu’elles sont blanches”

Djamila Ribeiro, Petit manuel antiraciste et féministe

En ce qui concerne précisément la question des femmes. Djamila Ribeiro met la lumière sur l’hyper-sexualisation et l’exotisation du corps de la femme noire dans la culture brésilienne, mais il est évident que cela est valable également dans d’autres cultures., dont la France. Je ne compte d’ailleurs pas le nombre de fois où je me suis faite moi-même qualifier de “tigresse” ou de “jambes de gazelle”. Tout un imaginaire de l’animalité, de la savane africaine, supposé flatter mais qui de toute évidence est un moyen de rabaisser tout en prétextant le compliment. Elle rappelle par ailleurs que la vision coloniale “voyait les corps noirs comme des corps violables”, et que le racisme associé au machisme est une double peine.

Photo du livre Petit manuel antiraciste et féministe
Photo du Petit manuel antiraciste et féministe de Djamila Ribeiro

Le Petit manuel antiraciste et féministe est une lecture hautement recommandée pour tout le monde, femmes-hommes, Noir-es et Blanc-hes et tout le monde qui soit prêt et volontaire pour approfondir son regard sur les discriminations structurelles et contribuer au changement positif de sa société. En prime, vous en apprendrez un peu sur le Brésil et sur vous-mêmes, car toute lecture de livre nous transforme toujours un peu. Djamila Ribeiro pose cette pierre pour se demander : et moi, et nous, et la France, où en sommes-nous ?

Le Petit manuel antiraciste et féministe a été traduit et édité aux Editions Anacaona, une maison d’édition spécialisée dans la littérature brésilienne faite par les minorités, raciales ou socio-économiques, que je vous recommande aussi de découvrir. Le livre est disponible à l’achat sur leur site.