La chasse aux oeufs a démarré, mais cette année nous sommes confiné-es, alors pas question de s’aventurer trop loin pour aller les chercher. Pour ma part, j’ai profité de ce temps à la maison pour tester un nouveau jouet et célébrer Pâques entre adultes consentants, avec l’œuf vibreur télécommandé Diana. Ce sextoy, offert par la boutique Passage du Désir, est tout petit et ok pour les petits budgets aussi. Voici mon avis complet sur ce sextoy à utiliser seule ou à deux.

Un œuf dans le plat de la main : petit, pratique et peu gênant

C’est à l’occasion de la Journée des Droits de la Femme (8 mars), que nous vous avons parlé pour la première fois de ce sextoy, en organisant un jeu-concours pour vous le faire gagner. J’en ai profité pour le tester aussi de mon côté, afin de pouvoir vous faire un retour complet.

L’oeuf vibreur télécommandé Diana arrive dans un petit packaging en carton plastifié au graphisme assez pop. À l’intérieur, pas de notice d’utilisation, toutes les instructions sont écrites directement sur la boîte. Le sextoy, le câble pour le recharger et sa télécommande, sont rangés dans un simple étui en plastique. Mon colis était accompagné en bonus d’une pochette de rangement en satin, d’un lubrifiant et d’un produit nettoyant pour sextoy de la marque Passage du Désir.

oeuf vibreur télécommandé dans sa boîte
oeuf vibrant avec nettoyant sextoy et lubrifiant

L’œuf vibrant Diana est très doux au toucher grâce à sa matière en silicone et comporte une tige pour pouvoir le retirer facilement de son vagin après utilisation (comme avec un tampon). L’œuf et la télécommande ont la même taille, ce qui fait que l’un et l’autre tiennent dans la paume d’une main et peuvent donc être transportés avec une grande discrétion.

Photo de l'oeuf vibrant télécommandé  dans la paume de ma main
Il tient dans la paume de la main

Avant de l’utiliser, il faut le charger pendant deux heures, ce qui doit permettre ensuite une utilisation d’une heure, selon les indications. Il se charge grâce à un câble USB.

L'oeuf vibreur en train de charger sur mon ordinateur
L’oeuf vibreur en train de charger sur mon ordinateur

En revanche, la télécommande fonctionne avec une pile non fournie, ce qui a été une mauvaise surprise pour moi, car au moment de vouloir l’utiliser j’ai dû me lancer dans la mission “trouver une pile” ! Comme je n’ai pas de télévision, je ne pouvais pas me jeter sur la télécommande de la TV, comme on fait d’habitude. Je n’ai pas non plus d’enfants, donc impossible d’aller prendre les piles d’un jouet qui traîne. Heureusement, j’ai quand même réussi à trouver au fond d’une boîte un objet comportant la pile nécessaire. Il faut dire que je suis de plus en plus habituée aux sextoys qui ne nécessitent jamais d’utilisation de piles, donc je trouve ça assez désuet.

Pour allumer le sextoy, il faut appuyer sur le bouton qui est présent dessus, avant de l’insérer dans son vagin. Je n’avais pas lu les instructions sur le packaging avant de l’essayer, donc au premier essai, je l’ai inséré après avoir mis un peu de lubrifiant, puis j’ai tenté de l’allumer avec la télécommande. J’ai mis deux minutes à me demander comment faire, si ma pile n’était pas morte… avant de comprendre que je devais l’allumer directement sur l’œuf avant de l’insérer. Donc conseil, lisez les instructions avant, ne faites pas comme moi !

Seule ou à deux, un jouet adapté pour une première utilisation de sextoy

Une fois allumé, le sextoy vibre très fort. Trop fort à mon goût. On a l’impression d’avoir un vibro fou entre les mains. Les vibrations sont puissantes et le sextoy assez bruyant. Ce n’est pas non plus un bruit qui irait jusqu’à réveiller vos voisins, mais c’est vrai qu’au vu de la petite taille de l’objet, je ne m’attendais pas à une telle puissance de vibration. Cependant, une fois inséré dans le vagin, les vibrations sont moins impressionnantes, bien qu’elles restent assez fortes. L’oeuf Diana propose 12 modes de vibrations différents. Pour ma part, j’ai navigué entre les différents modes pour faire varier les sensations, m’arrêtant plus longtemps sur un mode agréable, puis changeant quand l’excitation redescendait.

Le sextoy fou ah ah ah !

En termes de sensations, ce n’est pas mon sextoy favori, car il est très rare qu’une simple stimulation vaginale (même vibrante) m’apporte beaucoup de plaisir. Surtout que la forme de l’œuf n’est pas pensée pour stimuler précisément la zone de plaisir dite “Point G” dans le vagin, et qui correspond donc à une zone du clitoris interne. Cependant, en caressant sa vulve et la partie externe de son clitoris en même temps, le sextoy gagne en intérêt, car il permet d’accumuler les sensations et de se laisser emporter par des fantasmes. Je me suis d’ailleurs amusée à marcher avec dans la maison pendant qu’il vibrait et c’est un exercice assez amusant. Cela donne des idées pour des jeux de couple privés ou en public. Autre point positif, la télécommande, qui a une portée d’action de 6 mètres, pratique à utiliser. Elle contient un seul bouton, qui sert à allumer et éteindre le sextoy et à changer les modes de vibration. C’est vraiment chouette d’avoir une mini télécommande, car cela évite de devoir faire les réglages directement sur le sextoy pendant la masturbation, ou d’avoir mal au bras comme avec l’imposant Satisfyer Wand-er. De plus, c’est l’occasion d’inventer des situations coquines en couple, tout en respectant une distanciation sociale !

Je dirais que l’œuf vibreur Diana est un achat intéressant pour les femmes ou couples qui souhaitent acheter leur premier sextoy et sont un peu intimidé-es à cette idée. Il a vraiment une apparence de jouet pour adultes, il permet une utilisation ludique en solo ou à deux, il est très discret à ranger. Pour des personnes déjà habituées à des sextoys modernes et plus onéreux, cet œuf vibrant pourrait être décevant selon vos attentes. Point positif : son prix actuel le met dans la catégorie des prix abordables pour un sextoy, car il coûte 49,90 € en promotion sur la boutique Passage du Désir, au lieu de 69,90€ (ce qui me semble trop onéreux pour ce sextoy).

Vous avez testé l’œuf vibreur Diana ? N’hésitez pas à partager également votre avis en commentaires !

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.