Avez-vous déjà entendu parler de cette pratique sexuelle appelée candaulisme ? L’écrivaine Eve de Candaulie, le définit ainsi dans son livre Osez le candaulisme “Les candaulistes sont excités sexuellement par le fait de voir ou de savoir leur partenaire faire l’amour avec d’autres personnes, et cela accroît leur désir sexuel.” Si vous êtes un couple et souhaitez vivre cette sexualité ou que vous débutez, vous vous demandez sûrement comment faire les choses bien et devenir de parfaits candaulistes ? Voici dix conseils que nous avons recueilli auprès d’un expert en la matière, Alfred, créateur du site Candaule.Fr, un site francophone qui permet d’échanger via le tchat et le forum avec une communauté de candaulistes. 

À chacun-e son rôle dans une relation candauliste

Avant de commencer, petite mise au point sur le schéma candauliste. La configuration se présente souvent ainsi : un couple hétérosexuel, avec le mari dit “mari complaisant”, qui est excité que sa femme dite “femme coquine” ait des rapports sexuels dont il est au courant avec des amant-es. Alfred nous explique que le schéma “femme complaisante – homme coquin – amant-e” existe aussi. L’idée est de prendre du plaisir à se sentir cocu-e, que cela se fasse devant la personne complaisante ou pas. Il ne s’agit donc pas de la même configuration que des plans à trois où tout le monde a du désir l’un pour l’autre et partage un moment charnel partagé.

Dans l’article, les conseils sont orientés sur la configuration hétérosexuelle où l’homme est dans le rôle du cocu (mais c’est valable pour toute configuration). Les pratiques candaulistes entre homosexuel-les sont quant à elles très peu évoquées dans les communautés candaulistes et semblent être plus confidentielles.

Conseils pour le “mari complaisant”

Photo d'une relation à trois
  • Ne pas être trop pressé

Rien ne sert de courir, il faut choisir l’amant-e à point. Eh oui, car généralement, le mari complaisant va choisir la personne qui lui donnera le plaisir d’être cocu. Il faut donc prendre le temps de trouver la bonne personne, qui apportera de belles sensations à votre partenaire, qui validera tous les critères de votre couple, saura être gentleman/gentlewoman, entreprendre quand il le faut… bref qui correspond pour votre sexualité et pas seulement pour des raisons physiques !

  • Ne pas être jaloux

Les sentiments que font naître la jalousie vont à l’encontre du plaisir candauliste. Le plaisir masochiste qui naît dans le candaulisme est un mélange de privation, une forme d’admiration de l’amant et de sa femme, voire de soumission, mais il est bien différent de la jalousie !

  • Savoir faire preuve d’organisation

Si vous voulez faire les choses bien, peut-être voudrez-vous réserver une chambre d’hôtel dans une destination érotique, ou vivre votre fantasme de couple de faire une sextape ? Cela, ça se prépare à l’avance. Il vous faut aussi contacter l’amant-e avant, discuter avec avant et pendant la soirée. Alfred est catégorique : cela demande du temps et du savoir-faire mine de rien !

Conseils pour la “femme coquine”

Amants dans le lit
  • Avoir le goût du jeu de séduction

Même si la soirée est déjà organisée et la messe déjà dite, la rencontre ne se résume pas qu’à un simple plan cul. Pour que l’excitation soit au rendez-vous pour tout le monde, chacun à son rôle à jouer et attiser l’envie chez l’amant-e, créer une complicité érotique ensemble, rendra la situation d’autant plus excitante pour l’ensemble des personnes, dont le mari complaisant.

  • Aimer la transgression

Vivre le candaulisme, c’est casser les codes de la vision normée du couple monogame. Regarder son conjoint dans les yeux pendant que vous faites par exemple une fellation à un autre homme n’est pas forcément naturellement évident. La psychologie est mise à l’épreuve, et c’est donc votre amour de la transgression qui va aussi vous permettre d’apprécier ce moment ou non.

  • Ne jamais douter de votre couple

À aucun moment l’amant-e ne remplace votre conjoint, tout n’est qu’un jeu de rôle. Même si l’amant-e vous fait jouir plus fort que votre partenaire au moment de l’acte, cela ne change pas la nature de votre couple, la jouissance que vous avez dans votre vie et votre sexualité au quotidien avec votre partenaire de vie. Et cela pour vous est très clair.

Conseils pour l’amant-e

couple sous la douche
  • Etre sûr-e de vous

Le couple que vous rencontrez n’est pas forcément ami avec vous, même s’il peut le devenir ensuite. La rencontre est basée sur un acte sexuel, et sur une attitude attendue de part et d’autre. Si vous êtes un amant homme, la vôtre est généralement celle d’un homme très entreprenant, décidé à donner du plaisir à une femme en couple (potentiellement sous les yeux de son mari complaisant). Si vous ne vous sentez pas en capacité d’entrer dans la peau de ce personnage, alors ne vous engagez pas, ce serait du temps perdu pour tout le monde.

  • Prendre soin de soi

Nous ne sommes pas tous égaux avec notre physique, mais tout le monde peut prendre soin de soi. Dans le sexe, la présentation et l’hygiène sont des facteurs qui comptent. À moins que le thème de la rencontre soit jean-basket-mal-rasé, il est préférable d’opter pour un style élégant, en vous présentant avec élégance.

  • Politesse et courtoisie avant tout

Quand une rencontre s’est bien passée, et que le feeling a pris, alors la possibilité d’une suite est fort probable. Et pour que le feeling prenne, cela ne va pas sans une attitude galante et respectueuse à l’égard de la femme, et d’un grand savoir-vivre avec le couple.

  • Etre très disponible

Si vous n’avez jamais un créneau de libre quand le couple candauliste vous propose un rendez-vous, il y a de fortes chances qu’il finisse par vous oublier et que vous soyez vite remplacé par un-e autre amant-e !

Ces conseils pour personnes candaulistes ont été prodigués par Alfred, créateur du site communautaire candauliste Candaule.fr.

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.