En matière de sexe, il y a beaucoup de détails qui n’en sont pas et qui comptent. Pour prendre du plaisir, il n’y a pas que les parties génitales qui importent. Notre corps est riche d’outils de plaisir auxquels il faut prêter une meilleure attention et parmi ceux-ci, il y a les mains. Les mains ont une puissance érotique forte, qui permettent de transmettre et recevoir des décharges de désir fortes entre les partenaires. Que faire de vos mains pendant le sexe ? Voici pour vous quelques suggestions.

Caresser le corps de l’autre

Les mains sont l’outil par excellence à notre disposition pour prodiguer les plus tendres caresses sur le corps de notre partenaire sexuel. Caresser l’autre, ce n’est pas seulement s’attarder sur ses parties intimes situées entre ses jambes, c’est explorer l’ensemble de son corps. C’est caresser ses cheveux, sa nuque, son dos, ses bras, ses mains, ses jambes, ses pieds, ses oreilles, sa bouche… c’est partir à la découverte de l’ensemble de ses zones érogènes, peut-être même lui en faire découvrir, et transmettre beaucoup d’émotions et de désir à travers le toucher.

Les caresses peuvent être très douces, sauvages, fébriles en fonction des moments et tout ceci crée des sensations différentes pour vous comme pour l’autre. On a eu trop tendance à ranger les caresses dans la phase “préliminaires”, terme qui n’a vraiment aucun sens, car tout ce que vous avez comme échange sensuel entre vous fait partie du sexe. Quelle tristesse de penser les caresses comme une action à faire juste pour commencer à s’exciter, alors qu’elles sont si importantes tout au long de l’acte sexuel. Les mains créent de l’intimité et de la connexion entre les partenaires et la paume de la main est une zone érogène connue, qui contient beaucoup de nerfs.

Caresser son propre corps

Caresser son propre corps durant le sexe est agréable. Cela est parfois un réflexe quand on prend beaucoup de plaisir, l’envie soudaine de se caresser un sein ou juste de poser la main sur son ventre. C’est aussi un moyen d’augmenter son plaisir, en décidant par exemple de se masturber en même temps que vous êtes pris-e en levrette ou que votre partenaire vous pénètre en missionnaire. Se branler quand on a un pénis ou se caresser la vulve sont des actes légitimes durant le sexe et il n’y a pas à culpabiliser d’en avoir envie, au contraire cela peut faciliter votre accès à l’orgasme. Il se peut même que votre partenaire trouve cette vision super excitante. La masturbation ou l’auto-stimulation de différentes parties de son corps sont un moyen de connecter avec ses propres sensations et de les renforcer. Ça permet aussi de se rendre compte de l’érotisme de son propre corps, de montrer à l’autre comment on aime être touché-e à certains endroits, de se projeter dans les sensations de l’autre quand il/elle nous touche.

Mettre les doigts dans la bouche

Connaissez-vous vraiment quelque chose de plus sexy que de voir votre partenaire lécher sensuellement vos doigts, pris-e d’une fièvre de désir intense ? Prendre les doigts de l’autre dans sa bouche, un à un, ou plusieurs en même temps, s’en délecter, simuler une fellation avec son index entre vos lèvres ou simplement lécher du bout de la langue, diverses possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez aussi lécher un de vos doigts pour l’humidifier avant de l’utiliser pour pénétrer l’anus de votre mec/nana, son vagin, ou pour titiller en douceur ses tétons.

Agripper les cheveux

Agripper les cheveux de son ou sa partenaire pendant le sexe peut être très excitant ! Bien sûr, ne vous prenez pas pour Jane ou Tarzan sur une liane, ce n’est pas l’idée, sachez raison garder et faire attention au cuir chevelu de votre amant-e. Un grand classique est de poser vos mains sur sa tête pendant un cunnilingus pour guider les mouvements de votre partenaire et stimuler votre plaisir ou durant une fellation. Un autre classique est d’attraper les cheveux de votre partenaire quand vous êtes situé-e au dessus de lui en position dite de l’Amazone, ou d’attraper les cheveux de votre partenaire quand vous pénétrez en levrette ou durant une sodomie.

Pénétrer son/sa partenaire

Les mains sont un outil formidable de pénétration également. Quand on y réfléchit bien, elles sont beaucoup plus précises qu’un pénis, il est possible de viser juste au bon endroit à l’intérieur d’un vagin, de le titiller à divers endroits et s’adapter aux réactions de sa partenaire. On peut mettre un doigt, ou deux, ou trois, ou quatre, ou toute la main, voire aller jusqu’au fist (poing) pour celles et ceux qui aiment cette pratique et en fonction des signes de plaisir évidents de sa partenaire. Les caresses internes prodiguées avec des doigts sont variables, on peut faire de lents va-et-vient, pénétrer avec vigueur, ou juste titiller l’entrée du vagin. L’anus est aussi un lieu de pénétration qui peut offrir du plaisir aussi bien aux hommes qu’aux femmes, et avant de se lancer dans le pegging avec un sextoy, il est conseillé justement de commencer en douceur avec les doigts. Chaque chose en son temps.

Claquer les fesses de l’autre

Pour terminer, donner ou recevoir une fessée durant le sexe est un grand plaisir pour de nombreux-ses amant-es. Qu’il s’agisse de la petite tape malicieuse un peu timide ou de la fessée assénée avec force, chacun-e ses préférences. Les mains sont aussi utiles pour choper des accessoires, donc comme c’est souvent le cas dans la sexualité BDSM, la fessée peut être agrémentée avec un fouet, un paddle ou une cravache par exemple.

À vous de jouer, sans jamais oublier de respecter le consentement de vos partenaires, bien évidemment !