Faire l’amour à plusieurs est aussi un fantasme qu’ont les femmes* et selon un sondage récent 1 Sondage réalisé en 2016 par le site “Mmmmmm” sur une question posée à 1059 femmes : « Quel est votre fantasme ? » , 94% des femmes interrogées voudraient vraiment vivre ce fantasme et 42% seraient enclines à le faire avec deux hommes ou plus. Le fantasme du trio incluant une femme bisexuelle est plus souvent mis en avant, pourtant le trio avec deux hommes plaît aussi. C’est toujours intéressant d’avoir des retours d’expérience, c’est pourquoi nous avons souhaité interroger une femme habituée des trios HHF (homme-homme-femme).

Cet article est le deuxième d’une série de trois articles sur les plans à trois HHF, selon le point de vue de blogueur-ses adeptes du libertinage. Pour cet article, nous avons interrogé Eve de Candaulie, auteure et créatrice du blog sexualité Evedecandaulie.

Comment s’est passé ton tout premier plan à trois avec deux hommes ?

Mon premier plan à trois s’est déroulé chez nous, avec mon premier amant officiel et mon mari. Je l’ai raconté dans Troublante excitation, un roman autobiographique paru en 2019 aux éditions Tabou. C’était hyper agréable de ne pas savoir où leurs mains allaient se poser sur moi. Une vraie sensation nouvelle pour moi, un peu comme dans un massage à quatre mains, où l’on ne risque pas de s’endormir. 

Qu-est-ce qui te plaît le plus dans un plan à trois avec deux hommes ?

J’aime la dynamique que cela crée : on n’a pas le temps de s’ennuyer ! En temps que femme, on peut faire plusieurs choses en même temps, comme se faire prendre en levrette et faire une fellation à la personne devant soi. Les configurations sont assez riches et ça peut être très intime, très chaud.

une femme et deux hommes assis sur le sol d'un salon dans l'ombre

Les plans à trois HHF que tu fais impliquent-ils une bisexualité entre les hommes et quel est ton rapport à cette bisexualité ?

Ça dépend. En général non, les hommes avec qui je fais des plans à trois sont plus dans l’optique de se centrer sur moi. Autrement, j’ai surtout des amis hommes qui sont homo-sensuels : ils aiment s’embrasser quand on fait un plan à trois HHF, mais ça ne va pas plus loin entre eux en général. Et de toute ma vie, au final, j’ai juste fait un seul plan à trois totalement ouvert à la bisexualité entre hommes sans complexes, et l’un des deux garçons a vraiment eu du mal à redescendre sur terre tellement on l’avait excité. J’avais pris mon gode-ceinture aussi pour la peine, c’était fantastique : tout le monde s’est fait baiser ce soir-là.

Quelles différences fortes vois-tu entre un plan à trois avec deux hommes et un plan à trois avec deux femmes ?

L’attente ! Et je plaisante à moitié. Quand on est deux femmes, je peux avoir des moments où je suis passive, ce qui est moins le cas dans un plan avec deux mecs où je suis plus sollicitée. Mais sinon, comme j’aime les femmes, j’ai des souvenirs plutôt torrides des plans FFH (femme-femme-homme), presque encore plus sensuels, brûlants que ceux avec deux hommes. Cela dépend plus du niveau de complicité entre les partenaires, que du genre dans mon expérience.

Qu’est-ce qui peut faire rater un trio ?

Si l’un des partenaires se met à l’écart et que ce n’était pas le souhait des deux autres. Comme dans tout rapport humain, garder le contact est un point essentiel. Même si une ou deux personnes se mettent “en mode voyeur”, garder une tension sexuelle au niveau du regard ou des mots c’est important pour moi. 

Quel conseil principal donnerais-tu à une femme/couple qui veut faire un trio HHF pour la première fois ? 

Soyez inclusif.ve.s, et laissez-vous aller, laissez-vous surprendre par la magie de l’instant. Appréciez-le, même si rien ne se passe comme prévu. Pour la Saint-Valentin, nous avons fait un plan à trois cette année et j’ai rougi quand les deux hommes se sont rapprochés de moi pour m’enlacer en « sandwich ». Ça peut être un peu impressionnant un plan à trois avec deux hommes, mais c’est tellement bon d’avoir le corps en chaleur, et les joues brûlantes. Non, rien de rien, non, je ne regrette rien !

Merci à Ève de Candaulie pour son partage d’expérience sur les plans à trois. Vous pouvez retrouver toutes ses actualités sur son blog ! Ève a également écrit récemment le livre Osez le polyamour.

Pour lire un autre avis sur les plans à trois HHF, courez lire notre article “C’est très facile de rater un plan à trois”.

*Homme et Femme sont entendus dans cet article comme identité de genre cisgenre.