Le plan à trois, plus anciennement appelé “ménage à trois”, est aussi de plus en plus nommé en anglais, threesome. Ce fantasme, indiqué comme fantasme N°1 des français selon une étude Harris Interactive de 2015, suscite souvent beaucoup d’envies, mais aussi de questionnements. Bien souvent, les hommes cis hétérosexuels et couples hétérosexuels fantasment sur un plan FFH (Femme-Femme-Homme*). Cependant, le plan HHF (Homme-Homme-Femme) est aussi une configuration possible et désirée. Quelles différences entre ces deux types de plan à trois ? Comment s’y prendre pour réussir un plan à trois avec deux hommes ?

Cet article est le premier d’une série de trois articles sur les plans à trois HHF, selon le point de vue de blogueur-ses adeptes du libertinage. Pour cet article, nous avons interrogé Adam, créateur du blog sexo Nouveaux Plaisirs, qui milite pour une sexualité décomplexée, ludique et respectueuse.

Peux-tu me raconter ton tout premier plan à trois avec une femme et un autre homme ?

Mon premier plan a trois à eu lieu dans le cadre d’un rendez vous libertin avec une de mes amantes et un ami libertin. Mon amante connaissant aussi mon ami, nous avons planifié une soirée apéro, suivie d’un plan à trois HHF puisqu’elle nous appréciait tous les deux. C’était une envie qui me trottait dans la tête sous forme de fantasme, du coup, quand j’ai eu l’occasion de le réaliser, j’ai tout de suite dit oui !

Qu’est-ce que tu aimes dans un plan à trois HHF ?

Surtout le plaisir que l’on donne à la femme. Je trouve que c’est fabuleux de s’occuper à deux d’une femme pour la submerger de plaisir. Car un plan avec deux hommes, ce n’est pas un plan avec seulement deux pénis ! Il y a la possibilité de massages à 4 mains, de deux bouches et langues qui parcourent le corps, d’être enveloppé dans la douceur avec une étreinte à trois, de prendre du temps. 

Bien évidemment, c’est aussi sexuellement très intense ! Si la femme le souhaite, la double pénétration, qui n’est en aucun cas obligatoire dans un plan à trois, est quelque chose de très intense, surtout dans une configuration de pénétration vaginale et anale. Dans cette configuration, en tant qu’homme on sent le sexe de l’autre à travers la fine couche de tissus qui sépare le vagin et rectum, c’est hyper excitant. Pour la femme, c’est aussi une explosion de sensations plus fortes !

J’aime aussi le fait que cela peut être très excitant de se reposer pendant que l’autre homme s’occupe de donner du plaisir à la femme. Ainsi, l’homme non actif peut regarder la scène et profiter.

Y a-t-il toujours de la bisexualité entre les deux hommes, dans les plans à trois que tu fais ?

Pas forcément, cela dépend vraiment de qui est le second homme. Certains plans à trois sont très hétéro-normés, mais il faut dire que c’est aussi beaucoup plus excitant qu’il y ait des interactions entre les deux hommes pour la femme. D’ailleurs, mes amantes me disent toujours que c’est aussi ce qui les excite de voir deux hommes s’embrasser, se sucer, voire se pénétrer. Personnellement, je ne suis pas hyper bi. J’ai eu des plans impliquant de la bisexualité masculine, mais avec des personnes que j’apprécie et que je connais très bien, jamais avec des inconnus. Dans ces conditions, cela m’excite.

plan à trois avec hommes bisexuels

Quelles sont les différences fortes entre un trio homme-homme-femme et un trio femme-femme-homme?

Evidemment, deux hommes c’est deux pénis, donc la première différence est très liée à la répartition du nombre de sexes masculins et féminins. La seconde c’est qu’avec deux pénis, les combinaisons de pénétrations sont plus nombreuses donc le plan HHF est, de mon point de vue, un peu plus centré sur la pénétration.

Ensuite, je trouve qu’il n’y a pas tant de différence que ça, c’est potentiellement tout aussi câlin, intense et sensuel. Je dirais que c’est vraiment lié aux personnes qui participent et à l’esprit qu’elles y mettent.
Une femme multi-orgasmique dans un plan avec deux hommes aura la possibilité de jouir plusieurs fois, tandis qu’un homme dans un plan avec deux femmes, s’il n’est pas multi-orgasmique (et là c’est très très rare, car il faut une très grande expérience de son corps et avoir travaillé la question) sera rapidement hors jeu après les deux premières éjaculations. C’est pour cela, qu’en premier lieu, le plan à trois ne doit pas être un plan uniquement centré sur la sexualité pénétrante.

Et qu’est-ce qui peut totalement faire rater un plan à trois HHF selon toi ?

C’est très facile de rater un plan HHF, il suffit de le faire avec des hommes jaloux, ou qui ne pensent qu’à leur queue, ou qui ne supportent pas l’autre homme, ou enfin des gros bourrins.

Franchement, le plan idéal est entre trois personnes qui se connaissent et qui sont ouverts sur une sexualité ludique et moins centrée sur le pénis que la moyenne.

Bien que la pénétration soit centrale dans un plan à trois HHF, il faut choisir des hommes câlins, qui prennent le temps de faire monter la température, idéalement qui puissent s’embrasser et dont la présence à quelques centimètres l’un de l’autre ne les dérange pas. 
Il faut aussi des hommes qui soient passionnés par le fait de donner du plaisir à l’autre et respecter aussi l’autre homme. Cela veut dire accepter que pendant quelques minutes on laissera l’autre profiter de madame, sans forcément que l’on puisse aussi le faire en même temps, et donc juste la tenir dans ses bras et l’embrasser par exemple. Certains hommes ont du mal à laisser de la place à l’autre, et sont donc frustrés.

Certains débandent quand ils sont dans un lit avec un autre homme car cela peut être très dérangeant d’être dans une configuration non habituelle les premières fois. Et puis, certains sont aussi très facilement embêtés par la taille de leur pénis quand il est plus petit que celui de l’autre par exemple, ou leur aspect physique, comme le manque d’abdos par exemple. Tout cela évidemment n’a aucune importance, mais cela peut vraiment gâcher l’expérience.

Il faut des hommes doux, à deux. C’est facile de faire mal à la femme si l’on ne fait pas attention, car certaines positions sont un peu acrobatiques et certaines pénétrations doivent se dérouler avec grande douceur sous peine de heurter. Oui cela peut être intense, mais il faut aussi faire très attention à l’autre.

Il faut aussi que cela se passe dans la bonne humeur et sans prise de tête, il m’est arrivé, à cause de positions un peu farfelues, d’avoir des crampes et là, si on n’a pas d’humour c’est le drame, car évidemment qui dit crampe, dit douleur, dit débandade. On peut même se casser la figure. Bref, cela fait des bonnes parties de rigolade potentielles ou des bonnes prises de tête si les participants sont trop sérieux.

plan à trois amusant

Quel conseil principal donnerais-tu à un couple qui souhaite faire un plan à trois HHF pour la première fois ? 

Comme dans toute sexualité multiple, la communication au préalable est clef. Il faut donc travailler sur la jalousie dans le couple. Que va-t-il se passer si madame se rend compte que l’autre homme la fait plus grimper aux rideaux, ou que l’homme du couple se rend compte que l’autre homme donne plus de plaisir à madame ? Il faut choisir les hommes avec patience et discernement, et surtout vérifier leur état d’esprit par rapport aux points dont je parlais précédemment. 

Un trio avec deux hommes (ou même avec deux femmes), c’est comme une danse : à deux c’est facile, à trois c’est tout de suite beaucoup plus compliqué ! Il faut donc bien s’assurer que tout le monde va se comporter de la façon la plus bénéfique à la danse et non à lui même. Certains trios sont magiques, d’autres catastrophiques… c’est très compliqué à prévoir. 

Grand merci à Adam pour son partage d’expérience sur les plans à trois. Vous pouvez retrouver tous ses articles, conseils sexo et tests de sextoys sur son blog Nouveaux Plaisirs ! Il est également l’auteur du Traité d’Anéros, qui vous explique l’orgasme prostatique, sujet dont il a parlé également dans un podcast sur les orgasmes masculins.

Pour lire d’autres avis sur les plans à trois HHF, courez lire nos articles “J’aime être l’épice d’un scénario” et “Plan à trois avec deux hommes : l’avis d’une femme”

*Homme et Femme sont entendus dans cet article comme identité de genre cisgenre.

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.