C’est devenu un grand classique de Tinder de voir des profils de couples qui cherchent explicitement à faire un plan à trois, ou des profils de femmes seules qui indiquent clairement “Couples pour plan à trois, passez votre chemin !”. Effectivement, c’est souvent des “licornes” qui sont recherchées (surnom donné dans le libertinage à la femme bisexuelle qui cherche un plan), mais les mecs ne sont pas forcément en reste. C’est donc au plan à trois avec deux hommes* que nous nous sommes intéressées à travers des témoignages de libertin-es et expert-es de la sexualité.

Cet article est le dernier d’une série de trois articles sur les plans à trois HHF (homme-homme-femme), selon le point de vue de blogueur-ses adeptes du libertinage. Pour cet article, nous avons interrogé M’sieur Jérémy, blogueur et youtubeur-testeur de sextoys à suivre sur sa page Youtube M’sieur Jérémy.

Comment fais-tu des rencontres pour réaliser un plan à trois ?

Ma sexualité étant très «  digitalisée «  pour les rencontres ou les prises de contacts, en tant qu’homme seul sur les sites de rencontres, je suis forcement une pièce rapportée , soit d’un couple souvent candauliste, ou de l’organisation d’une pluralité pour «  madame ».

NB : Le terme “Pluralité” dans le lexique libertin signifie qu’on “sexe” à plus de deux, cela peut donc être un trio et aller jusqu’au gangbang par exemple.

Qu’aimes-tu dans les plans à trois où vous êtes deux hommes avec une femme ?

La réponse est peut être stupide, mais je suis relativement content d’être «  l’épice » d’un scénario ou d’une envie , notamment dans le candaulisme.

C’est-à-dire ?

Je parle d’épice du couple, c’est car lorsque l’on fait un plan a trois ( ou à plus) il est important de plaire à l’ensemble des protagonistes. Dans le cas d’un plan à trois, surtout avec la digitalisation de la pré-rencontre, tout est fait sur photo, donc on se découvre finalement devant la porte.

Dans le cadre d’un plan à trois, quand tu es choisi par un couple (homo ou hétéro) tu es le «  +1 » ou la «  pièce rapportée » de ce couple, sous-entendu je suis une sorte de «sextoy » (pour rester dans mon cœur de métier) pour ce couple, d’où l’importance pour moi de savoir rester aussi à ma place lors des moments «câlins/intimes» qui sont différents des moments sexuels entre eux.

Il faut être utile aux deux personnes, soit par la notion de nouveauté, de pratiques différentes ou tout simplement pour le côté voyeuriste dans le cadre d’un couple candauliste par exemple.

Tu es ouvertement bisexuel, cela a-t-il déjà posé problème dans tes plans à trois HHF ?

En fait, 100% de mes rencontres en HHF sont avec des hommes hétérosexuels, d’ailleurs j’évite de parler de ma bisexualité pour éviter les quiproquos ou certaines interprétations qui pourraient faire capoter le plan. Et pour être honnête, je n’ai jamais eu de rapport bisexuel simultané (par peur peut-être je ne sais pas),  même si on me l’a souvent demandé.

Quelles sont pour toi les différences fortes entre un trio avec des deux hommes et un trio avec deux femmes ?

Pour moi, le trio HHF est souvent dans la pluralité ou en candaulisme, donc c’est plutôt de la baise sans érotisme, alors que ma vision du FFH (femme-femme-homme) est plutôt romantique et sexy.

Qu’est-ce qui peut faire rater un trio avec deux mecs selon toi ?

Une anecdote qui m’est arrivée dans un trio HHF : lors d’une double pénétration, je me suis retrouvé à devoir mater la tête d’un mec pas très beau qui faisait des bruits et des «  commentaires » chelou ! Dur de rester concentré…

Quel conseil principal donnerais-tu à un homme/couple qui veut faire un plan à trois avec deux hommes pour la première fois ? 

D’être clair si c’est une recherche “bisex” masculine, de bien s’orienter sur le rapport homme-homme dans le couple afin de s’assurer clairement du consentement du partenaire et de bien commencer par des “préliminaires”.

Dans le cas d’une pluralité, bien se renseigner sur le physique des personnes impliquées, sur les attentes des partenaires, et avoir une entrevue avant autour d un apéritif festif, pas nécessairement solennel.

Vous pouvez retrouver le testeur de sextoys M’sieur Jérémy sur son blog et sa page Youtube et regarder son live Instagram en partenariat avec Desculottées par ici !

*Homme et Femme sont entendus dans cet article comme identité de genre cisgenre.