J’ai enfin pu me faire un avis sur un sextoy de la marque Idée du Désir, dont j’avais si souvent entendu parler. Cet artisan ébéniste depuis 20 ans, crée des sextoys très élégants en bois depuis 2014, prouvant que raffinement et plaisir vont de pair. Je vais partager mon retour d’expérience sur l’Orchidée N°5, un des derniers nés de cette belle collection de sextoys, qui m’a agréablement surprise (et faite jouir). J’avais entendu beaucoup de bien d’Idée du Désir, mais je ne m’attendais pas à prendre un plaisir aussi dense et volupteux. Ce sextoy est un sans faute pour moi et voici pourquoi.

Orchidée N°5 : la preuve qu’un sextoy peut être un objet d’art magnifique, délicat et respectueux du corps

Quand j’ai sorti l’Orchidée N°5 de son emballage, j’ai d’abord été subjuguée par sa beauté ! Ma version est celle en bois Merisier (il existe aussi une version en bois Noyer) et si je pouvais craindre une texture un peu rude, il n’en est rien. Le toucher est soyeux, doux comme une caresse et donne très envie de prendre soin de cet objet fragile.

Sa longueur totale est de 19 cm, avec une longueur de pénétration de 12 cm et un diamètre de 4 cm. Juste comme il faut, pour qu’il ne soit ni trop gros ni trop long (car il faut arrêter avec le mythe de la grosse b*** obligatoire, car trop gros, ça peut faire super mal et être donc très désagréable). Il ne pèse que 67 grammes, c’est un des sextoys les plus légers qu’il m’ait été donné d’avoir en main. Très bon point pour éviter un mal de bras ou de poignet !

Notez que les sextoys d’Idée du Désir sont élaborés à la main dans un atelier d’Angoulême et que chaque angle, chaque ondulation des sextoys se base sur des recherches sur l’anatomie féminine ou masculine pour la gamme existante pour hommes. Sur le site, il est indiqué que les sextoys n’ont “pas de phtalates, de nanoparticules ni de perturbateurs endocriniens que l’on rencontre parfois dans les sextoys de qualité moindre”. Ils bénéficient d’un polissage attentionné pour permettre leur durabilité et avoir un risque zéro d’échardes.

En ce qui concerne l’entretien du sextoy, un petit parchemin est présent dans la boîte avec toutes les informations utiles pour utiliser et entretenir comme il faut le sextoy, afin de ne pas endommager la finition du vernis. Il est notamment conseillé d’utiliser un savon simple ou un gel intime, de rincer et sécher après utilisation. La pochette de rangement en satin que vous voyez sur les photos est également présente dans le paquet.

Ses courbes sont esthétiques et très inhabituelles pour un gode. Il ne ressemble ni à un “faux pénis” (et tant mieux, car je n’aime pas du tout les godes réalistes), ni aux sextoys en silicone et colorés que je suis plus habituée à utiliser. Incurvé au niveau de la partie pénétrante, il a de multiples bulbes enchevêtrées créant des ondulations. Le trou présent au niveau de la “tête” du sextoy permet une prise en main hyper pratique du sextoy au moment de l’utilisation, telle une poignée. Certains sextoys qu’on a testé sur le site ont parfois un manche trop lourd et long, qui demande de se contorsionner dès qu’on veut modifier un peu la position ou appuyer sur les boutons qui permettent de changer les vibrations. Là, aucun problème, ç’a été clairement pensé pour que tout soit le plus simple possible et qu’on puisse se concentrer avant tout sur son plaisir. Et quel plaisir !

L’Orchidée N°5 a de toute évidence été conçu en analysant réellement le corps féminin et la potentialité de son plaisir

Pour commencer, il faut savoir que les sextoys pénétrants, ce n’est pas mon truc normalement, à part quelques exceptions de sextoys. Comme beaucoup de femmes, il m’est très difficile d’atteindre l’orgasme via une pénétration uniquement et donc j’utilise majoritairement des stimulateurs clitoridiens, qui me donnent plus de plaisir. J’étais donc sceptique au départ sur le fait que l’Orchidée N°5 puisse me procurer du plaisir et je croyais encore moins que j’aurais un orgasme !

Le sextoy Orchidée N°5 avec pochette en satin et gel lubrifiant

Lorsque j’ai commencé à insérer l’Orchidée N°5, après avoir enduit dessus le gel lubrifiant à base d’eau présent dans la boîte (si vous avez de l’huile de coco, c’est un lubrifiant naturel qui marche aussi), dès les premiers instants j’ai senti que ce serait une expérience différente. Il m’a fallu quelques secondes pour m’habituer à la sensation de ces courbes inhabituelles, au bois (car trop habituée aux vibros en silicone), mais une fois l’effet de surprise passé et entièrement détendue, les stimulations furent tellement bonnes, que je me suis juste laissée emporter, très rapidement.

Je vais déjà revenir sur le fait qu’il s’agit d’un gode et non d’un vibromasseur, donc il ne vibre pas. Ce détail n’en est pas un, car il rend la masturbation encore moins passive. C’est à nous d’ajuster nos mouvements, de faire les va-et-vient qui nous font du bien, d’aller plus profond ou justement d’aller moins en profondeur, sans l’aide de variations de vibrations. De plus, le silence est total et rend donc le moment plus intime, discret. J’ai eu la sensation d’être en pleine communion avec cet objet, sans bruit de machine en fond, qui peut finalement créer une pression inconsciente pour jouir (“la machine est si bien faite que je vais forcément avoir un orgasme”).

Entre la douceur de l’objet, la manière dont il épouse si bien le vagin, son élégance et le silence qui accompagne sa pénétration, c’est réellement une invitation au slow sex, ou devrais-je dire à la slow masturbation.

Je disais plus haut que le sextoy est incurvé et taillé de façon à créer des effets d’ondulations. Cela est important. Les sextoys d’Idée du Désir sont tous conçus avec l’aide d’un sexologue et on ressent immédiatement en soi que l’Orchidée N°5 a été pensé avec soin, car ma réception du plaisir était vraiment intense et les sensations riches. Par riche, j’entends que les parois de mon vagin, mes lèvres externes et internes, les parties internes et externes de mon clitoris, tout était stimulé en fonction de mes mouvements avec une subtilité étonnante et super excitante. Les bulbes du sextoy permettent une stimulation interne qui exerce différentes pressions sur les parois du vagin et sur cette zone dite “point G”, qui se situe au niveau du creux du bulbe du clitoris dans le vagin. Les scientifiques disent désormais “complexe clitorido-urétro-prostato-vaginal”, pour mieux prendre en compte le fait que ce n’est pas “un point” précis mais une étendue pleine de récepteurs, recouvrant des zones à la fois vaginales, clitoridiennes mais aussi urétrales et prostatique pour certaines femmes.

Schéma réalisé par la kinésithérapeute-sexothérapeute Karen JAMAUX-THOMAS sur le site officiel d’Idée du Désir

Grâce à ce manche pratique du sextoy, il est très aisé de varier les positions et mouvements. On peut y aller frénétiquement, doucement, faire des mouvements circulaires, le bouger légèrement de haut en bas, sortir doucement le sextoy puis l’insérer de nouveau, chatouiller l’entrée de son vagin, le glisser sur sa vulve, recommencer en y allant en profondeur… je n’irai pas plus dans les détails d’utilisation, mais les possibilités sont vraiment multiples, c’est à vous de vous l’approprier.

Révélation : il est donc possible d’avoir un orgasme de folie avec un gode pénétrant

Je crois vraiment que c’est l’orgasme en masturbation solo le plus beau que j’aie eu depuis longtemps. Ce n’était pas le plus fort, pas le plus rapide, mais vraiment le plus beau. Beau, car j’ai pris un immense plaisir rien qu’à sentir l’Orchidée N°5 en moi, à jouer avec, à sentir que j’avais besoin d’écouter mon corps et mon plaisir pour en explorer les potentialités. Par moment, l’orgasme montait, mais ne venait pas de suite et cette frustration-là était savoureuse, car certains vibromasseurs modernes très efficaces font venir l’orgasme trop vite parfois à mon goût (ça fait un peu enfant gâtée “oh la la j’ai des orgasmes trop vite, pauvre de moi”, mais vraiment je crois que c’est important aussi de sentir le plaisir monter progressivement).

Le plaisir ressenti avec l’Orchidée N°5 est intense, subtil, monte en puissance jusqu’à l’orgasme.

Alors, ne vous trompez pas sur mes propos, avoir du plaisir est fortement aidé par le sextoy, mais il me faut ajouter que votre aisance avec votre corps, votre état d’esprit au moment de vous toucher, vous aideront beaucoup à ressentir de meilleures sensations. Osez vous toucher en même temps, osez le déplacer en vous en fonction de ce qui vous excite le plus. Jouir est aussi un travail de connaissance de soi. Pour ma part, quand j’ai senti que l’orgasme était proche mais qu’il n’arriverait pas juste grâce au sextoy, j’ai décidé de continuer de l’utiliser d’une main et de caresser mon clitoris d’une autre, tout en regardant un porno quelques minutes. Et là, je peux vous dire que la combinaison a eu rapidement l’effet recherché ! L’Orchidée N°5 a permis de donner une profondeur incroyable à cet orgasme, de m’envelopper de plaisir. Un vrai bel orgasme !

Sextoy en bois orchidee N°5

Plus qu’une masturbation, j’ai eu l’impression de vivre un réel moment d’intimité érotique avec moi-même, en fusion avec le sextoy.

L’Orchidée N°5 est un investissement, car il coûte 115€ (ou 125€ si vous préférez la version en bois Noyer), mais je trouve que le sextoy les vaut largement ! La fabrication est française, artisanale et de très grande qualité, l’objet est très beau et le plaisir est garanti. Pour ma part, il entre directement dans la liste de mes sextoys favoris et je suis loin de me lasser de l’utiliser !

Je remercie donc chaleureusement Idée du Désir de m’avoir permis de découvrir l’Orchidée N°5, suite au jeu-concours où nous vous permettions d’en gagner un pour fêter la Toussaint !

Pour acheter le sextoy Orchidée N°5 et découvrir l’ensemble de la gamme de produits érotiques d’Idée du Désir, rendez-vous sur ideedudesir.fr.

logo Idée du désir

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.