Pretty Odd Artist est une jeune artiste noire dont l’art souhaite incarner l’essence féminine et faire réfléchir au delà du visible. Elle nous rappelle que le corps humain et féminin est une composante de la nature et que leur union est sacrée et belle. Interview.

Peux-tu te présenter à nous ?

Je m’appelle Karin Law, alias Prettyodd Artist. Je suis une artiste visuelle et je suis inspirée par le monde naturel et les femmes, plus particulièrement les femmes noires car je suis moi-même une femme noire. J’ai 27 ans et je peins depuis environ 6 ans. L’art est l’une de mes principales passions, mais je suis également passionnée par les animaux et je suis actuellement des cours pour obtenir un diplôme de technicien vétérinaire.

Pretty Odd Artist
Karin Law “PrettyOdd Artist” entourée de ses illustrations

Tu dessines de nombreuses vulves sous des formes allégoriques. Quel en est le but et la signification ?

Je crois que les vulves/yonis sont une partie très puissante et complexe de l’anatomie féminine. À mon avis, c’est une belle chose. Je fais partie de la communauté LGBTQ, donc je l’apprécie de plusieurs façons. Je fais beaucoup avec l’univers intérieur, comme des fleurs, des fruits, etc. incorporant ces éléments naturels.

PrettyOddArtist
PrettyOddArtist ©

Certains de tes dessins montrent une femme écartant les jambes, offrant et touchant sa vulve. Qu’est-ce que cela dit de ta vision de la masturbation féminine ?

Je ne crée pas ces pièces en pensant à la masturbation. Je les crée dans l’idée de permettre à mon spectateur de regarder plus profondément que ce que perçoit l’œil. Certaines personnes ne verront pas plus loin que cela et d’autres le feront. Tout est une question de perspective. Cependant, la masturbation est tout à fait normale.

Qu’est-ce qui est le plus dur et le plus beau pour toi dans l’illustration ?

Le plus difficile a été de trouver mon public. Tu reçois aussi des commentaires négatifs qui trouvent ce style d’art inapproprié, blasphématoire. J’ai appris à ne pas le prendre à cœur. J’aime quand je mets les gens mal à l’aise avec mon travail. Le plus beau est sûrement la façon dont mon travail inspire et fait réfléchir les gens. Mes pièces sont définitivement des amorces de conversation.

PrettyOddArtist
PrettyOdd Artist ©

J’ai l’impression que “l’afro-érotisme” est encore un exclu de l’art érotique. Comment peut-on modifier cela selon toi ?

Honnêtement, je n’ai pas l’impression qu’il faille changer ou catégoriser. Je ne qualifie pas mon travail d’érotique. Je dis simplement qu’il incarne l’essence féminine.

PrettyOddArtist ©
PrettyOdd Artist ©

Ton pseudo PrettyOdd Artist signifie en français “artiste assez bizarre” : es-tu la cible de préjugés ? Les gens disent-ils souvent que tu es “bizarre” ?

Certaines des choses que je crée ont été considérées comme étranges, mais avant que ce soit mon nom d’artiste, c’était mon nom d’Instagram parce que j’ai toujours été un peu différente. Dans ma façon de voir le monde et les créatures qui s’y trouvent.

De futurs projets à partager ?

Je travaille actuellement sur un livre de coloriage “Eat More Fruit” et
je vais créer des t-shirts avec un de mes dessins Black Lives Matter. J’en mettrai une copie sur mon site internet et sur mon Instagram.

Vous pouvez suivre les créations de PrettyOdd Artist sur sa page Instagram et son site officiel.

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.