Le Prix Nobel de la Paix a été créé et attribué pour la première fois en 1901 et récompense la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué à la lutte pour la paix, les droits de l’homme, l’aide humanitaire et la liberté. En un siècle, seules 17 femmes ont reçu le Prix Nobel de la Paix, sachant que c’est le Nobel où elles ont le plus de prix ! En cette Journée Internationale de la Paix 2020, c’est l’occasion de vous partager les visages et noms de ces femmes qui ont œuvré pour la paix dans le monde et ont été reconnues pour cela.

Bertha Von Suttner

Bertha von Suttner, première Prix Nobel de la paix

Cette pacifiste autrichienne radicale a été lauréate du prix en 1905, pour avoir contribué à la création du Prix Nobel de la Paix en 1902 et écrit Lay Down Your Arms.

Jane Addams

Jane Addams | Traveling to a New America

Jane Addams est reconnue comme la fondatrice du métier de travailleur-se social-e aux Etats-Unis. Pionnière américaine et activiste du “settlement movement” était impliquée pour le droit de vote des femmes et la paix dans le monde. Elle a reçu le prix en 1931.

Emily Greene Balch

Emily Greene Balch

Créatrice de la “Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté”, cette économiste, pacifiste et syndicaliste américaine a reçu le prix Nobel de la Paix en 1946.

Betty Williams et Mairead Corrigan

Betty Williams avec Mairead Corrigan

Ces deux femmes activistes pacifistes nord-irlandais ont fondé le “Mouvement des femmes pour la paix”, pour lutter contre la violence entre les protestants et les catholiques en Irlande du Nord dans les années 1970. Elles sont les deux premières femmes qui reçoivent le prix en même temps en 1976.

Mère Teresa

Mère Teresa

Née sous le nom Agnes Gonxha Bojaxhiu, Mère Teresa est une religieuse catholique albanaise, canonisée par l’Eglise catholique comme Sainte Teresa de Calcutta et naturalisée indienne. “Fondatrice des Missionnaires de la Charité”, elle reçut le Prix Nobel de la Paix en 1979, ayant consacré sa vie entière aux pauvres, malades mentaux, orphelins et lépreux en Inde.

Alva Reimer Myrdal

Alva Reimer Myrdal

C’est son rôle pour le désarmement au sein des Nations unies et la formation de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, qui a offert à cette diplomate et écrivaine suédoise le prix Nobel de la paix en 1982.

Aung San Suu Kyi

Aung San Suu Kyi aurait dû démissionner, selon l'ONU | Radio-Canada.ca

Figure de l’opposition non-violente à la dictature militaire de la Birmanie, cette femme d’Etat birmane est lauréate du prix Nobel de la paix en 1991. Cependant, aujourd’hui il lui est reproché d’avoir reçu ce prix et de faire preuve d’inaction et d’absence de condamnation du nettoyage ethnique envers la minorité Rohingyas.

Rigoberta Menchú

Rigoberta Menchú

Cette activiste des droits de l’homme guatémaltèque a reçu le prix Nobel de la paix en 1992 « en reconnaissance de son travail pour la justice sociale et la réconciliation ethnoculturelle basées sur le respect pour les droits des peuples autochtones ».

Jody Williams

Jody Williams - Speaker Ideas

L’américaine Jody Williams a reçu le prix Nobel de la paix en 1997, pour la Campagne internationale pour l’interdiction des mines antipersonnel terrestres.

Shirin Ebadi

Shirin Ebadi (auteur de La cage dorée) - Babelio

L’avocate iranienne Shirin Ebadi a reçu le prix Nobel de la paix en 2003 « pour ses efforts pour la démocratie et les droits de l’homme. Elle s’est particulièrement concentrée sur la lutte pour les droits des femmes et de l’enfant. »

Wangari Muta Maathai

La Relève et La Peste

Surnommée “la femme qui plantait des arbres” et originaire du Kenya, cette biologiste, professeure d’anatomie en médecine vétérinaire, militante politique et écologiste, fut la première femme africaine à recevoir le prix Nobel de la paix en 2004. Suite à son engagement contre la déforestation du Kenya, elle est récompensée pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix » .

Ellen Johnson Sirleaf, Leymah Gbowee, Tawakkol Karman

Un Nobel de la paix historique remis à trois femmes - L'Express

Les libériennes Ellen Johnson Sirleaf et Leymah Gbowee ont reçu conjointement avec la yéménite Tawakkol Karman en 2011 le Prix Nobel de la paix « pour leur lutte non violente pour la sécurité des femmes et pour les droits des femmes à la pleine participation dans le travail de consolidation de la paix ».

Malala Yousafzai

Malala Yousafzai

Malala Yousafzai est la plus jeune lauréate de l’histoire du prix Nobel de la paix, l’ayant obtenu en 2014 à l’âge de 17 ans avec l’Indien Kailash Satyarthi « pour leur lutte contre la répression des enfants et des jeunes ainsi que pour les droits de tous les enfants à l’éducation ». Cette militante pakistanaise des droits des femmes s’est opposée aux talibans qui tentaient d’interdire la scolarisation des filles et fut victime d’une tentative d’assassinat en 2012. Elle a créé la fondation Malala.

Nadia Murad

Nadia Murad / Keynote Q Berlin and Conversation at the Ministry of Foreign  Affairs – Q Berlin

Nadia Murad fait partie des 3 000 femmes yézidies d’Irak persécutées, violées, torturées par les djihadistes de l’armée de Daech. Nadia Murad fut captive, violée à plusieurs reprises, mariée de force, battue, vendue comme esclave. S’échappant après trois mois avec l’aide d’une famille de Mossoul, elle décide de prendre la parole haut et fort. Elle reçoit le prix Nobel de la paix en 2018 conjointement avec le Dr Denis Mukwege.

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.