Dans la famille fétichistes, dois-je demander les fétichistes des pieds, des talons aiguilles ou des bottes/cuissardes ? On pense toujours d’abord aux pieds, mais ce qui est porté aux pieds peut aussi susciter l’excitation, tout comme les collants qui couvrent les jambes des femmes. Ces accessoires qui sont associés à une ultra féminité suscitent un désir fort chez certains, au point qu’un homme interrogé pour cet article affirme que “c’est le premier truc que je regarde chez une femme, au point même d’y donner plus d’importance que son visage.” La sexualité est une vaste terre, sur laquelle chacun-e de nous avance avec ses croyances, ses désirs, ses zones (in)explorées et ses fantasmes. Comme le tabou n’est pas l’ambiance de la maison, aujourd’hui mettons les pieds dans le plat avec ces fétichismes !

Qu’est-ce qu’un fétichisme sexuel ?

On parle de fétichisme sexuel quand l’excitation sexuelle d’une personne est déclenchée par le contact visuel et/ou physique d’un objet, d’une partie du corps ou d’une situation spécifiques. Cela peut être les pieds, mais aussi le cuir, les collants, la lingerie féminine, les talons aiguilles, les mains, ou encore le fétichisme des culottes déjà portées (connu sous le nom burusera en japonais).

Le fétichisme des pieds et orteils (podophilie) est le plus connu, car c’est aussi le plus commun, comme le montrait une étude italo-suédoisede 2004. 1https://www.theguardian.com/education/2015/jul/14/sexual-fetish-research-erotic-desire-body Le psychologue français Alfred Binet est le premier à employer ce terme en 1887 et théorise que c’est dans l’expérience sexuelle infantile que va se fixer le fétichisme, selon des éléments qui auront marqué fortement cette période de notre vie et laissé une forte empreinte symbolique. Le fétichisme des chaussures est appelé aussi rétifisme, du nom de l’écrivain Nicolas-Edme Rétif, décrivant son attirance pour les chaussures de femme en 1763, dans le livre Le pied de Fanchette. Ce type d’attirance sexuelle entre dans la catégorie dite des paraphilies, à savoir des pratiques et désirs considérés comme “hors normes”.

talons aiguilles très hauts sur vêtement au sol

Qu’est-ce qui rend si excitants les pieds et les talons pour un fétichiste ?

Parmi nos répondants (je parlerai au masculin, car seules 2 femmes ont répondu à l’enquête sur 35 réponses), 7 personnes ont indiqué être fétichiste des pieds, des talons aiguilles et des bottes à la fois. Cependant au global, le fétichisme des pieds est celui qui a recueilli le plus de réponses. La majorité des répondants (57%) a découvert son goût pour le fétichisme il y plus de 10 ans, sachant que notre panel de répondants a entre 22 ans et 60 ans, avec une prédominance de personnes âgées entre 30 et 50 ans.

En ce qui concerne les pieds, les réponses qui reviennent le plus souvent font référence à la forme du pied et à l’odeur qu’ils dégagent comme éléments d’excitation. “[J’aime] le fait qu’une femme pieds nus demeure excitante, même sans le savoir. C’est un fétichisme plutôt facile à assouvir car il n’est pas facilement remarquable. Plus généralement, j’aime aussi la forme des pieds, leur texture, leur odeur.” Parmi les éléments d’excitation, le soin que la femme donne à son pied est aussi importante pour certains des répondants, comme celui-ci qui affirme : “les pieds (comme les mains) sans vernis, je trouve cela pas soigné et je débande”.

Je suis seulement excité par les pieds s’ils sont recouverts de nylon. J’adore les collants et les bas. Ils rendent les pieds et les jambes des femmes irrésistibles. J’aime les toucher, les sentir, les caresser.

Ceux qui ont le fétichisme des talons hauts mentionnent presque tous cet objet comme un atout séduction, du fait de la cambrure qu’il donne au corps d’une femme, de la longueur que les talons offrent aux jambes, et du rapport de domination qu’ils représentent en rendant la femme “supérieure” à l’homme. “J’adore le rapport de soumission que cela induit, je n’arrive qu’à la cheville de l’autre”, répond cet homme de 45 ans. Le fétichisme des pieds et talons est un grand classique au sein de la sexualité BDSM, pratiquée par 56% des personnes qui ont répondu.

femme dominatrice en talons avec un martinet devant un homme assis à son bureau

Du côté des activités sexuelles effectuées avec les pieds, les répondants disent surtout apprécier de lécher les orteils de la partenaire et de bénéficier d’une masturbation avec les pieds. Fait intéressant, personne n’a indiqué aimer se faire lécher ses propres pieds. Le fétichisme des pieds serait donc d’abord un fétichisme du pied de l’autre, qui n’implique pas forcément de considérer cette zone érogène sur son propre corps ! Avec les chaussures à talons, les répondants aiment en majorité être forcés à sentir les talons de l’autre sur une partie de leur corps et les caresser, tandis que 14% d’entre eux aiment les lécher. Par ailleurs, il suffit souvent qu’une partenaire sexuelle porte des talons à chaque acte sexuel – ou hors acte sexuel – pour susciter l’excitation. Une des femmes ayant répondu à l’enquête nous a même indiqué être déjà sortie avec une femme juste à cause de ses talons !

Fétichiste ou non, je ne peux que vous souhaiter de prendre votre pied comme bon vous semble !

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.