Les réseaux sociaux, les smartphones et les applications de dating express ont donné naissance à des manières spécifiques de se rencontrer et de se mettre en couple, mais aussi de rompre. Si draguer sur Internet est un art, la rupture a elle aussi de nouveaux codes, symbolisés par de nouvelles expressions entrées dans le dico amoureux moderne. Vous avez sûrement déjà entendu parler du ghosting, mais se faire larguer peut être encore plus sournois. Découvrez si vous êtes à jour sur les ruptures amoureuses 2.0 (et sur votre anglais) !

Ghosting

“Se faire ghoster” par quelqu’un signifie que cette personne coupe tout moyen de communication avec vous du jour au lendemain, et cela peut arriver sans raison évidente. Votre amoureux-se, amant-e ou ami-e vous bloque de Messenger, ne répond plus à aucun mail ou appel, vous êtes tout simplement retiré-e subitement de sa vie, sans explications. Ce terme vient du terme ghost en anglais, qui signifie “fantôme”. La personne qui vous ghoste disparaît tel un fantôme de votre vie. C’est une pratique hautement facilitée par les moyens de communication digitaux. Pour se faire l’avocate du diable du ghosting, dans certains cas, cela peut être indispensable : ghoster une personne au profil de pervers narcissique par exemple est souvent une question de survie !

Soft ghosting

Le soft ghosting, c’est quand vous écrivez un long message à une personne, que vous tentez réellement d’avoir une conversation avec l’autre et que vous obtenez pour seule réponse un “lol”, un emoji ou une réaction. On ne vous rejette pas totalement du jour au lendemain, mais vous comprenez bien qu’on n’a aucune envie de communiquer avec vous, sans pour autant vous le dire ni vous ignorer. Ça reste très désagréable et ça vous “bloque” pour continuer la conversation vu que vous n’avez pas envie de paraître trop en demande.

Haunting

On reste dans l’univers fantomatique avec ce mot qui signifie “le fait de hanter”. Il se peut qu’après vous avoir ghosté ou après vous avoir quitté de façon plus conventionnelle, votre ex revienne vous hanter sur les réseaux sociaux. Le haunting implique de ne jamais avoir de conversation directe avec vous, mais de passer son temps à revenir liker vos photos, à regarder toutes vos stories Instagram, et tout ceci parfois sans même vous suivre. Est-ce pour s’assurer que vous ne l’oublierez pas, que vous restiez conscient-e de son existence ? Le mystère reste entier.

Submarining

La technique du sous-marin arrive souvent après une longue période de silence ou de ghosting. Dans ce cas, votre ex reprend soudainement contact avec vous comme si de rien n’était, sans vouloir s’expliquer, sans s’excuser du ghosting qui a précédé. On peut appeler ça du refoulement ou du foutage de gueule au choix.

Orbiting

Orbiter autour de quelqu’un, c’est du haunting passif (vous suivez toujours ?). Votre ex vous a quitté (ou vous l’avez quitté), ne donne plus de nouvelles, mais continue de regarder tout ce que vous faites sur les réseaux sociaux en secret, sans jamais montrer de signe d’interaction (vous verrez éventuellement qu’il / elle regarde vos stories).

Zombieing

Vous l’avez compris, votre ex revient tel un zombie. On est toujours dans l’après-ghosting, votre ex fait son grand retour après une longue période sans contact et surtout après que vous soyez passé-e à autre chose. Il ou elle tente de recréer une connexion en se montrant aussi attentionné-e et agréable qu’à l’époque de votre idylle, en minimisant le ghosting qui a précédé (ou en le niant complètement). Cela va vous donner l’impression d’être face à un walking dead et a priori pour vous, c’est d’ailleurs une histoire morte.

Avez-vous déjà fait ou subi l’une de ces attitudes post-rupture amoureuse ? Dites-nous tout en commentaires !

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.