S’il n’a pas d’odeur, l’argent peut pourtant sentir salement le conflit dans un couple. Ce serait même, après l’infidélité, la deuxième cause de rupture amoureuse ! Alors, mieux vaut étaler ses petites coupures sur la table et régler ses comptes, avant qu’il ne soit trop tard.

Quels « enjeux » se cachent derrière l’argent ?

On paye, on fait payer, on achète, on compte… Nous avons tous un rapport symbolique et affectif à l’argent. Il nous sécurise, nous donne du pouvoir et de la valeur. Dès l’enfance, nous sommes conditionnés par nos parents et la façon dont ils gèrent leurs finances. Sorte de modèle à suivre… ou à fuir ! Pour autant, nous restons marqués et cela détermine, en grande partie, notre façon d’être, de faire et de dépenser nos propres deniers, que l’on soit solo ou en couple.

Pendant longtemps, au sein du couple, l’argent n’était pas une affaire de femmes. C’était Monsieur qui remplissait la bourse et qui en tenait les cordons. Domination de l’homme et dépendance de la femme étaient donc monnaie courante. L’homme subvenait aux besoins du foyer et décidait en toute légitimité de ses dépenses ! Pour la petite histoire, il faudra la loi du 13 juillet 1965 pour que les femmes mariées puissent travailler et ouvrir un compte bancaire à leur nom, sans l’autorisation de leurs maris.

Aujourd’hui, les femmes ont gagné leur autonomie financière. Et au même titre que ces messieurs, de notre argent, nous faisons ce que nous voulons, comme nous le voulons, nous (nous) faisons plaisir… Parce que nous le valons bien ! Oui mais voilà, le plaisir n’est pas le même pour tous ni pour toutes ! Pour certain(e)s, c’est en dépensant. Pour d’autres, c’est en épargnant. Et c’est là que les ennuis commencent … Une fourmi et une cigale font rarement bon ménage. Dans un couple, des valeurs communes sur le sujet sont souvent préférables à une vision divergente.

L’argent peut rapidement devenir un sujet tabou

Difficile d’imaginer qu’une histoire de sentiments puisse commencer par une épineuse question d’argent. C’est pourquoi, lors d’une rencontre, pour éviter de paraître mesquins ou intéressés, on reste silencieux sur ce qui fait tourner le monde. Comment serait perçu la question qui tue : « Et toi, sinon, tu penses que l’on devrait faire comment pour l’argent ? On partage tout, on divise, on soustrait, on détaille, on s’embrouille ou bien ? » Rien ne sert d’en parler trop tôt, mais au moment de faire vie commune ou quand la relation s’installe, il serait utile de savoir en discuter. Même si le sujet est délicat à aborder, il est vital !

Si en théorie, les finances deviennent celles du couple, soit le fameux « argent du ménage », en pratique, c’est autre chose. L’argent de l’un est rarement celui de l’autre et une mise en commun totale des revenus n’apparaît pas si évidente ! Elle est d’ailleurs plus fréquente pour les couples mariés ou pour ceux qui ont des enfants, ou lorsque l’un des partenaires est inactif, comme le révèle une enquête de l’Insee datant de 2010. La vie quotidienne, l’épargne, l’immobilier… autant de thèmes qui peuvent donc rapidement tourner au cauchemar dans une relation amoureuse, surtout quand le couple fait comptes séparés.

Bien sûr, certains préfèreront souscrire un compte commun, outre ceux séparés. À chacun son mode de fonctionnement du moment qu’il fonctionne ! Cependant, comment alimenter ce compte bancaire ? À parts égales, proportionnellement au revenu de chacun ? Encore une belle prise de tête en perspective, s’il n’y a pas une entente réelle sur ce que représente l’argent et ce que l’on désire instaurer au sein de la relation.

Si l’argent reste avant tout une histoire de pouvoir, y compris dans un couple, il faut savoir s’en servir en bonne intelligence. Oser s’interroger mutuellement, exprimer ses ressentis et savoir ce que l’on désire. Le maître-mot est encore et toujours le dialogue, c’est à deux que les solutions se trouvent. C’est le moment d’être cash !

Céline Roman

Amoureuse des mots, féministe de cœur, dévoreuse de bouquins et de chocolat, miam, je suis une plume de caractère 😉