Le premier livre de Zoé Vintimille Il est 14h j’enlève ma culotte se présente sous la forme d’une centaine de textes courts, comme des pensées jetées sur papier après chaque nuit passée avec un partenaire sexuel. Nous avons la sensation de lire le journal intime d’une femme libre, qui raconte sans détour ses plaisirs et souvenirs sexuels. C’est frais, honnête, cru et ça rappellera forcément à chacune d’entre vous des souvenirs de plans cul, aussi bien les meilleurs que les plus embarrassants. C’est drôle et parfois même excitant !

Quand une femme raconte sa sexualité multiple, libre et sans tabous

C’est un plaisir de lire le livre de Zoé Vintimille, car on peut ouvrir n’importe quelle page au hasard et se délecter des petits textes sur lesquels on tombe. C’est presque comme un guide de spiritualité du cul ! C’est un ouvrage divertissant, qui pour toute femme ayant une sexualité très active et libérée, rappelle forcément des souvenirs, des sensations, des plaisirs déjà vécus. Certains passages peuvent rappeler des amants connus : “Il n’éjacule presque jamais, ça peut durer des heures et ça me désarçonne un peu” écrit-elle. Ou encore des réflexions qu’on a peut-être toutes déjà eu une fois : “Faire l’amour, coucher, baiser, niquer, forniquer, De la pruderie à la technicité sèche, parfois aucun mot ne me convient pour décrire les moments partagés avec certains hommes. Même de simples amants, même des inconnus.” Tant de situations sont évoquées simplement en quelques lignes et pourtant en disent long, comme lorsqu’elle mentionne des échanges de sextos ‘On baise par texto, en s’écrivant les gestes donnés ou ceux qu’on aimerait recevoir. Je me caresse en attendant sa réponse, pas trop pour ne pas jouir trop vite.”

Le désir qui monte, la douleur du manque, les souvenirs presque inavouables… Zoé Vintimille ose tout, dévoile tout, et pour nous ce livre est comme un secret qu’on garde discrètement dans sa bibliothèque de chambre pour s’émoustiller et se souvenir tendrement de ses propres expériences sexuelles passées.

Le livre Il est 14h j’enlève ma culotte est édité chez La Musardine. 10€. En vente également sur Amazon.

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.