La friendzone (traduisez par « la zone d’amitié ») est toujours présentée comme la ligne à ne pas franchir pour réussir à se mettre en couple avec la personne désirée. Etre ami-e avec la fille ou le mec qu’on veut séduire serait la pire erreur, une sorte de tue-l’amour définitif, car l’amitié et l’amour seraient deux sentiments absolument distincts et incompatibles. Pourtant, quand nous sommes ami-e avec une personne, cela implique de passer du temps avec et d’aimer cela, d’être à son écoute en cas de pépin ou de moments de joie, de se sentir bien en sa présence même en ne faisant rien de spécial, de la connaître parfois mieux que les propres membres de sa famille et dans bien des cas, de l’avoir vu dans des états désastreux comme le vomi-gueule-de-bois, et pourtant de l’aimer toujours et sans fin.  N’est-ce pas aussi cela qu’on recherche pour former un couple stable ? Spoiler : la réponse est oui.

La séduction prédatrice, toujours vue comme base de l’amour

D’où vient ce mythe qui voudrait qu’être « trop » ami-e avec votre coup de cœur, vous enlèverait toute chance de former un couple avec ? Cette croyance fait partie des grosses fraudes de l’amour !

L’amitié est toujours présentée comme genrée : le boys club d’un côté, les midinettes de l’autre. La fameuse théorie qui dit que « l’amitié fille-garçon n’existe pas ». Dans une société qui présente le couple hétérosexuel comme la norme absolue et l’idéal sociétal, le fondement est de penser que les hommes et les femmes n’ont pas grand-chose en commun, rien à partager ensemble profondément, sauf quand il s’agit de se retrouver dans un même lit, de se marier et de faire des enfants. Y a pas comme un bug ? Couchez ensemble et vivez ensemble, mais surtout ne soyez pas amis ! C’est avec ce genre de constructions qu’on normalise des relations qui ne fonctionnent que sur le mode de la prédation : je ne peux être en couple qu’avec quelqu’un que je désire surtout physiquement et que j’ai dragué pour ça. C’est le terreau fertile pour des incompréhensions futures dans le couple, des impossibilités à communiquer et des difficultés à apprécier de passer souvent du temps ensemble. Comment vivre des années durant avec quelqu’un, avec qui on n’a presque aucun atome crochu, hormis le fait d’avoir voulu coucher ensemble un jour ?

De Don Juan à Christian Grey de “50 Shades“, la même base se répète : ce qui importe en amour, c’est la séduction des débuts. Pour Don Juan, il n’y a même pas d’intérêt à dépasser cette phase et à former un couple, tandis que l’histoire d’amour BDSM de Grey ne fonctionne que sur le mode prédateur-proie et séduction constante. Ces deux références peuvent être perçues comme des clichés, mais l’avantage des clichés est de refléter grossièrement ce qui est présent partout dans nos représentations collectives. A contrario, celui qui est vu comme l’ami fidèle et vraiment attentionné, est toujours montré comme non attirant, au point de souvent le représenter comme étant “laid”, l’exemple le plus grossier étant Quasimodo avec Esmeralda (non mais c’est vrai quoi, Phoebus est un énorme goujat en vrai !). Mais pour la génération 90’s on peut aussi citer Joey et Dawson, qui nous ont saoulé à pas se mettre ensemble d’ailleurs !

Cinquante Nuances de Grey
Christian Grey

C’est ainsi que tout le monde est accoutumé à penser que le seul bon démarrage d’une relation d’amour est dans une séduction genrée dénuée de toute amitié, car c’est ce qui est le plus montré. Ils se regardent, ils se trouvent beaux, ils se mettent ensemble et apprennent à se connaître sur le tas. Ca peut marcher aussi of course, mais est-ce obligé d’être l’unique schéma reconnu ?

Un bon ami peut être votre meilleur amant… et l’amour de votre vie !

On a coutume de dire que l’amitié homme-femme n’existe pas, or dire cela est triste et problématique. Il est d’ailleurs marrant de voir qu’on dit cela pour sous-entendre qu’un homme et une femme qui s’entendent bien vont forcément coucher ensemble et en parallèle d’être persuadés que de bons amis ne peuvent former un couple. Moi, pas comprendre la logique.

Selon les Anciens Grecs, l’amour a quatre visages :

  • Eros : l’amour romantique, charnel, sensuel, sexuel, passionné, érotique
  • Storgé : l’amour fraternel, amical
  • Agapé : l’amour-dévotion, affranchi de la chair, spirituel et universel
  • Philia : un amour profond, altruiste, de camaraderie

Ainsi dire “je t’aime” à quelqu’un peut renfermer plusieurs sentiments différents d’amour selon les personnes à qui on l’adresse, selon le contexte. On ne ressent pas toujours le même “amour”. J’ai coutume de penser que l’amour d’un couple ne doit pas se baser seulement sur l’Eros pour réussir à durer, mais ressentir un mélange des quatre formes d’amour l’un-e envers l’autre. Un point commun qu’on retrouve souvent dans des couples de longue durée qui se sont mis ensemble en étant ados (on les appelle les “baby couple“), c’est qu’ils étaient amis avant de se mettre ensemble. Il y a aussi ceux qui ne sont pas des “baby couple”, mais qui ont été amis pendant de longues années, voire durant une décennie, et qui se mettent ensemble ensuite, à la manière de Chandler et Monica dans Friends par exemple.

via GIPHY

Comme je vous le disais dans mon ebook Quel est le secret d’une relation amoureuse qui dure ?, un des secrets pour faire durer le couple est d’être de bons amis. Cela semble contre-intuitif, mais avoir une relation amicale avec votre partenaire est un élément indispensable pour que votre relation amoureuse puisse durer dans de bonnes conditions. Trop de personnes se mettent en couple avec quelqu’un juste « parce qu’il est trop beau », « parce que je kiffe sa paire de seins », « parce qu’il est gentil parfois », « parce qu’elle ne me saoule pas trop », « parce que c’est valorisant d’être avec une personne qui a ce physique/ ce statut social ». Ces éléments seuls ne permettent pas de passer le cap de 5, 10, 20 ans de couple, il faut plus que ça dans la durée. Pour supporter une personne au quotidien, il faut clairement aimer plus que son physique. Etre ami.e avec l’autre, cela signifie qu’on apprécie la présence de l’autre pour des choses qui ne sont pas uniquement d’ordre physique, d’ordre sensuel, d’ordre romantique, d’ordre statutaire. Cela signifie qu’on aime réellement passer du temps avec la personne, qu’on apprécie se confier à elle, qu’on est prêt-e à écouter ses peines, que c’est quelqu’un avec qui on peut rire de tout et rien, que c’est quelqu’un dont on aime la présence même quand il ne se passe rien de spécial. C’est aussi quelqu’un qu’on aime même quand la personne est absente, et dont la distance ne change rien aux sentiments forts qui vous unissent, et qui a les mêmes sentiments réciproques pour nous. L’amitié dans le couple a un fort pouvoir d’union. Avec le temps, certains
critères qui vous ont peut-être parus essentiels au départ vont se modifier. Le temps fait évoluer nos physiques, et aussi certaines de nos habitudes, cela est normal. L’amour ne peut donc se contenter uniquement de critères
physiques et sensuels, car ceux-ci sont amenés à se transformer. L’amitié est ce lien qui permet de passer ces étapes, et de continuer de se chérir quelles que soient les transformations de la vie.

Bien sûr “l’amitié homme-femme” existe et il faut la chérir aussi. Certaines amitiés resteront toujours des amitiés et n’auront jamais aucune ambigüité et c’est génial. Cependant, quand vous sentez que Cupidon pourrait frapper à la porte de votre amitié, ne vous réfrénez pas en pensant être dans la friendzone. La friendzone n’est pas une fatalité, c’est possible de sortir de la friendzone et ça peut être le début d’une grande histoire. Et parfois, c’est d’entrer dans la friendzone qui peut vous donner la plus belle relation d’amour de votre vie !



Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.