HER, comme “elle” en anglais, c’est le nom de cette application de rencontres créée en 2015 et remise à jour récemment, qui s’adresse aux lesbiennes, bisexuel.le.s, personnes queer, non-binaires, de genres non-conformes et personnes trans. D’abord lancée à Londres, l’appli HER a débarqué en France en 2018 et vient combler un vide important pour les rencontres en ligne : proposer un espace inclusif, qui ne s’adresse pas en priorité aux personnes hétérosexuelles, qui ne soit pas dédié exclusivement à la communauté gay masculine, et qui permette aux femmes queer de faire des rencontres en ligne bienveillantes et safe. C’est un grand oui pour HER !

HER, espace d’échanges bienveillant pour se rencontrer entre femmes queer

La fondatrice de HER s’appelle Robyn Exton. Cette femme queer entrepreneure, travaille dans le domaine de la tech et de la mode et a pu faire une levée de fonds pour développer la croissance de son app. J’ai eu l’opportunité de lui poser quelques questions et il est intéressant de savoir qu’elle a dû expliquer aux investisseurs l’univers LGBTQIA+ et notamment le lexique queer pour qu’ils comprennent ce que recherchent les femmes queer. “Il était très difficile de lever des fonds et d’embaucher au début. Une grande partie de l’argent est détenue par des hommes cis blancs hétérosexuels qui sont à mille lieux des problématiques utilisateur que nous essayons de résoudre. J’ai dû les éduquer sur l’identité, la culture et la vie queer et leur faire entendre l’opportunité en même temps.” explique-t-elle.

Application queer HER

L’application est gratuite, inclusive et compte déjà plus de 7 millions d’abonné-es dans 113 pays.

Contrairement aux applications hétérocentrées, les infos à remplir pour se présenter sortent des normes genrées et sont plus ouvertes sur les différents modèles amoureux. On peut par exemple indiquer son identité de genre quelle qu’elle soit et indiquer qu’on recherche des amis ou une relation polyamoureuse par exemple. L’application comporte plusieurs onglets “communautés” d’ailleurs pour bien insister sur le fait que les femmes (ou devrais-je écrire “fxmmes” pour plus d’inclusion) ne cherchent pas uniquement de la séduction sur les apps, mais aussi simplement à faire des rencontres amicales, échanger simplement, passer le temps et connecter.

L’application fonctionne sur le schéma habituel de balayer l’écran sur la droite pour liker un profil et vers la gauche pour disliker un profil. Si deux personnes se likent, c’est un match. On peut aussi “demander en ami.e” la personne et des questions pré-programmées sont disponibles au moment de remplir son profil, pour pousser les personnes à se décrire.

J’ai pu utiliser l’application HER avec l’option Premium durant un mois et je dois dire que c’est super chouette d’utiliser le Premium, avec les options supplémentaires que ça permet d’avoir :

  • Se mettre en mode incognito : ce mode permet de naviguer en mode « caché »
  • Voyager virtuellement pour découvrir la population LGBTQIA+ partout dans le monde en changeant de localisation (possible de parler avec des gens à travers le monde sans limite, j’ai aussi bien testé en localisant à Paris ou Rio de Janeiro, depuis Bruxelles où je réside)
  • Rencontrer et échanger avec toutes les personnes qui se trouvent actuellement en ligne sur l’application et aux alentours pour une discussion des plus instantanées.
application pour femmes queer

J’ai notamment eu des échanges virtuels passionnants avec une femme de Paris, que je n’aurais jamais connu autrement… bien qu’on ait réalisé que lorsque j’étais encore parisienne, je vivais juste au-dessus de son lieu de travail ! Alors, merci HER d’avoir permis ce que la vraie vie n’a pas su nous offrir comme opportunité de connexion.

L’option Premium coûte 10,99€ pour un mois, 7,99€/mois pour 6 mois et 5,41€/mois pour un an. Mais la bonne nouvelle, c’est que nous avons un code promo spécial Desculottées pour vous, si vous souhaitez découvrir l’app HER en premium. Avec le code “HERFRANCE”, vous avez une semaine d’essai gratuit du mode premium, donc profitez-en !

femmes queer HER

Robyn Exton assure que son appli Her a reçu de nombreux retours positifs de la communauté queer et qu’aujourd’hui il y a de nombreuses “histoires de personnes tombées amoureuses, de groupes d’ami-es- créés, de personnes ayant réalisé leur identité.” Pour le futur, Robyn Exton explique vouloir “étendre HER à de nouveaux pays et construire des communautés autour du monde”.

Robyn Exton
Robyn Exton, fondatrice de l’appli HER

Et on le lui souhaite, car j’ai rarement eu des échanges aussi intéressants avec des personnes que sur cette application. On y sent une vraie bienveillance entre les personnes, il y a vraiment des profils différents et souvent plus “naturels” et moins stéréotypés que sur Tinder ou des sites de rencontres libertines par exemple. D’ailleurs, pour inciter les personnes au dialogue, des messages automatisés sont envoyés par l’app après un match entre deux personnes qui n’ont pas commencé à discuter ensemble. Ces messages commencent toujours par “Que la partie commence ! Une question de l’équipe HER !” et posent une question pour briser la glace entre deux personnes et faciliter le premier contact. Je n’aime pas trop cette fonctionnalité, qui à mon sens ne marche pas trop, mais je trouve l’idée intéressante quand même.

L’appli HER est simple, pratique et remplit bien sa fonction : permettre des rencontres de tous types pour les fxmmes queer et c’est tout ce qu’on lui demande. N’hésitez pas à nous donner votre avis sur HER après l’avoir téléchargé ! Et si vous rencontrez l’amour dessus ou n’importe quel type de rencontre positive pour vous, les hashtags #WeMetOnHer et #RencontreHer sont là pour vous permettre de raconter vos histoires.

Pour télécharger l’application HER, c’est en cliquant sur ce lien !

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.