Depuis le 1er septembre 2021, une aberration est en place aux Etats-Unis qui met en danger la vie des femmes américaines : le Texas interdit la quasi totalité des avortements, même en cas d’inceste ou de viol. L’Oncle Sam et son patriarcat toxique n’a pas fini de vouloir contrôler le corps des femmes et c’est insupportable. Quand on parle d’avortement, n’oublions jamais qu’on parle ici de droits humains et de santé publique, c’est effarant de voir que cela continue d’être bafoué constamment quand il s’agit de droits des femmes.

Une loi sexiste, misogyne et dangereuse pour la santé des femmes

Le gouvernement, dominé par les hommes (73 % sont des hommes), a créé une loi qui affecte les femmes. Les droits reproductifs des hommes n’ont jamais été mis en cause, de toute évidence parce que ce sont eux qui établissent les règles. La santé reproductive est un droit fondamental et la bafouer, c’est passer le message que les femmes ne comptent pas dans la société et que leurs corps sont à disposition et gérés par les hommes.

La marque de sextoys Womanizer a enquêté auprès d’hommes en France en posant cette question hypothétique : « Imaginez ce scénario : bientôt, un test de paternité sera exigé par la loi pour chaque grossesse. S’il est positif et que la femme ne veut pas du bébé, il est prévu, accepté et légalement obligatoire que l’homme ait la responsabilité de l’enfant. Que pensez-vous de cela ? » 27 % des français ont déclaré qu’ils accepteraient sans hésiter ! (contre 33 % à l’échelle mondiale et 42 % des américains !).

Alors qu’au Mexique, pays très catholique et conservateur, l’avortement a été dépénalisé le 7 septembre, rendant désormais inconstitutionnel de poursuivre une femme ayant avorté dans les cas validés par la Cour suprême 1https://www.nouvelobs.com/droits-des-femmes/20210908.OBS48359/historique-le-mexique-decriminalise-l-avortement-a-rebours-du-texas.html?fbclid=IwAR0k3vmDAeCK8_l5R2MN36VN_eC-zuord1SXNH-L5jETxFpJLqOpc_MoxJ8 , le Texas régresse et met en place une loi mettant en danger la santé des femmes.

Johanna Rief, Responsable du « Sexual Empowerment » chez Womanizer explique : « Il a été prouvé à maintes reprises que des lois comme celle-ci ne restreignent pas l’accès aux avortements, mais restreignent l’accès à des avortements sûrs, mettant en danger des millions de femmes et leur santé. Quel genre de conséquences et d’actions devrions-nous, en tant que femmes, tirer de cela ? Faire la grève du sexe ? Il n’existe pas de contraception efficace à 100 %. C’est une loi réactionnaire et sexiste à la lumière du succès de l’autonomisation et de l’émancipation des femmes au cours des dernières décennies. »

Rappelons que le Texas est déjà un Etat dans lequel il est également interdit de posséder plus de 6 sextoys ! What the F…

Starlet 2

Womanizer remercie les personnes qui soutiennent les droits des femmes en leur offrant un sextoy

En plus de s’engager à verser un don de 10 000 dollars à l’association américaine Planned Parenthood, qui fournit des soins en santé sexuelle et informe sur l’éducation sexuelle, Womanizer invite à signer cette pétition pour soutenir les femmes du Texas. Chaque dixième personne qui signe cette pétition et envoie une capture d’écran pour preuve à l’adresse smashthepatriarchy@womanizer.com recevra gratuitement un Womanizer Starlet 2 en remerciement.

Womanizer Starlet 2

Un beau geste de la part de Womanizer, qui montre qu’en plus de s’engager pour le bien-être sexuel en nous procurant des orgasmes de fou avec ses produits et en contribuant à démocratiser le plaisir sexuel féminin, c’est aussi une marque qui tente de promouvoir des valeurs positives en défendant les droits humains fondamentaux des femmes.

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.