Le polyamour est un modèle de relation dont on entend de plus en plus parler, mais qu’implique-t-il vraiment ? Cette philosophie de vie, qui ouvre les possibilités de l’amour hors des normes d’exclusivité du couple monogame, en effraie beaucoup et en fait rêver plein d’autres. Derrière les clichés et raccourcis, avoir des relations polyamoureuses est un travail de chaque jour, comme toute relation. L’éthique des amours plurielles, avoir plusieurs amoureux, les respecter et se respecter, est un livre essentiel pour comprendre les enjeux, approfondir sa connaissance et interroger ce que chacun-e de nous peut apprendre et construire grâce au polyamour.

LE livre pour devenir une « salope éthique »

L’éthique des amours plurielles est en fait la version actualisée du livre de référence dans la communauté des polyamoureux-ses : « La salope éthique, guide pratiques pour des relations libres sereines ». Le livre se présente comme une lumière sur le chemin du polyamour, sans pour autant invalider la monogamie. Il ne s’agit pas de dire que le polyamour est mieux qu’autre chose, simplement de servir de guide général pour mieux vivre ses relations, dans le respect, le consentement, l’équilibre, quelles qu’elles soient.

On a appris qu’il existait une seule et bonne manière de former une relation. En l’occurrence par le mariage hétérosexuel monogame jusqu’à ce que la mort nous sépare. […] Pourtant un grand nombre de gens sentent que quelque cloche dans cette représentation. »

L’Ethique des amours plurielles

C’est un livre passionnant qui met en exergue toutes les oppressions et stéréotypes qui sont calqués sur la sexualité, notamment celle des femmes. Pourquoi serait-il négatif d’être considérée une « salope » ? Que cache l’expression « fille facile » ? Comme le dit le livre « Posons la question inverse : En quoi le fait d’être difficile serait-il une vertu ? » Ce qui est appréciable dans le livre, c’est qu’il ne donne jamais de leçons, mais qu’il questionne constamment.

Derrière le mot « salope éthique » se cachent les notions de liberté, de consentement, de respect de soi et des autres, de conscientisation extrême de ses émotions et désirs et des implications de ses choix sexuels. Devenir une salope éthique, c’est devenir une adulte sexy, sûre d’elle, en pleine conscience de soi et des autres et libre de ses désirs sans jamais manquer de respect envers les autres et en prenant soin de soi et des autres, hors des stéréotypes et des normes imposées. Et le livre Ethique des amours plurielles est là pour nous aider à avancer sur ce chemin, qu’on soit polyamoureux-ses ou non, car « être une salope c’est dans la tête, pas entre les jambes. Être une salope peut se vivre dans n’importe quel schéma de relation entre adultes consentants ».

L’Ethique des amours plurielles pour repenser le sexe

C’est un livre vraiment très fourni où tout est présent pour réfléchir à nos schémas prédéfinis et encore à définir de nos sexualités. Les autrices Janet W.Hardy et Dossie Easton, elles-mêmes parmi les pionnières du mode de vie polyamoureux, offrent un panorama très complet de réflexions sur les enjeux de l’amour et de la sexualité.

Le livre L’Ethique des amours plurielles aborde les différentes questions qu’on peut se poser sur les relations polyamoureuses : est-ce un abandon total de la monogamie ? quid des relations hiérarchiques dans le polyamour ? comment bien ouvrir une relation existante ? comment gérer la jalousie dans les relations polyamoureuses et disparaît-elle forcément entièrement ? qu’est-ce que la compersion ? comment en parler autour de soi ? peut-on être polyamoureux si on a des enfants et comment gérer la cellule familiale sur ce modèle ? Au cœur du polyamour se pose évidemment cette question : comment se sentir en sécurité dans une relation sans posséder l’exclusivité sexuelle ni posséder son partenaire tout court ? En fait, à bien y réfléchir, nous savons tous-tes que cette question devrait se poser chez tous les couples mono et poly d’ailleurs…

On y parle aussi d’autres sujets essentiels comme le safer sex (à savoir le « sexe à risque réduit » ou « sexe protégé), donc on y aborde les IST et MST, comme la transmission du VIH ou l’herpès, ainsi que la PrEP (substance médicamenteuse, qui peut être prise quotidiennement par toute personne dont le comportement sexuel met à risque de contracter le VIH). Egalement des défis propres aux couples existants dans le polyamour (car on peut être célibataire polyamoureux aka « solo poly »), les différentes configurations existantes de relations dans le polyamour, les infinies possibilités du sexe et l’amour qu’on peut y mettre au coeur, bref… c’est un livre riche et essentiel pour toute personne, qui a envie d’ouvrir ses perspectives sur sa propre sexualité.

L’Ethique des amours plurielles va vous permettre probablement de mettre le doigt sur certains problèmes que vous aviez du mal à nommer, sur certaines envies qui vous semblaient interdites ou sur des questionnements qui vous taraudent. Il ne s’agit pas d’un livre qui rejette ou méprise la monogamie, loin de là. Il nous invite à explorer profondément nos liens à la sexualité, à l’amour, aux relations humaines, à oser embrasser nos désirs de « salopes » sans honte mais avec bienveillance et conscientisation… et en cela c’est une magnifique Bible du polyamour à avoir dans toutes les bibliothèques.

L’Ethique des amours plurielles est édité par les Editions de l’Eveil. Ce succès planétaire a été vendu à 300 000 exemplaires dans le monde.

Les chiennes ne font pas les chattes. J'oscille entre les deux.