Pour continuer à ouvrir notre vision de la sexualité, je suis allée au Café de Paris le 25 mars découvrir la SCEP : Société Communautaire des Effeuilleurs Parisiens, qui développe une vision disruptive et rafraîchissante des masculinités grâce au boylesque, du burlesque performé par des boys. Fondée au printemps 2018, suite au mouvement #metoo, la SCEP est la création de 6 artistes engagés : Azuka Eilhart, Vicomte Harbourg, Sans Titre, Tragic Mike, Sven Otine et Pamela en Personne.

Un nouveau genre de spectacle pour les personnes qui aiment tous les genres 

La question centrale des spectacles de la SCEP est aussi simple que cruciale : “Que veut dire être un homme aujourd’hui ?” 

S’ensuit une série de vignettes dénonçant subtilement les clichés, pratiques ou injonctions masculines : de la Dickpick à la charge mentale, en passant par l’interdiction d’explorer le plaisir anal. Les saynètes sont exécutées en solo, en duo, ou carrément en groupe pour les numéros rassemblant tout le collectif. 

Je garde un souvenir mémorable de la reprise par Vicomte Harbourg de la chanson du générique des “Mondes Engloutis” : 

Sors de l’ennui des plaisirs existants

Un homme ne jouit pas que par devant

Va, explorer le trou noir sous le vent

Vis ton doux rêve pénétrant

Ô toi, hétéro cis, entre sans effroi 

Et toi aussi, tu découvriras 

Sors la prostate du tabou de l’oubli des glandes englouties ! 

Refrain : 

Suis les glandes englouties… au tréfond du sphincter

Homme jouis et viens avec nous dans un monde plus divers

Le ton est drôle et ironique, parfois plus émouvant et souvent très sensuel. Les costumes, comme les idées reçues, volent en éclats et les corps se dévoilent sous les yeux d’un public jeune, chaleureux, très gai (un peu gay aussi, mais pas que). 

Les habitués côtoient les nouveaux-venus, qui étaient très nombreux ce soir-là. L’ambiance est électrique, avec un public laissé libre de rire ou tout aussi bien d’être excité par les danses sensuelles. 

SCEP

Vicomte Harbourg à la manœuvre 

Ne vous laissez pas surprendre par la douceur de sa voix, le Vicomte Harbourg assure son rôle de MC à la perfection. J’ai franchement ri aux punchlines et jeux de mots mémorables : friends with benefist, l’orifice du tourisme, le calendrier de l’arrière ! 

Et j’étais captivée par toutes les prises de parole pour introduire les numéros : les mots sont justes, drôles mais sans jamais dénaturer le propos qui est engagé sans être moralisateur. 

Un quizz permet de faire participer le public tout en faisant le point sur les dates clés qui nous rappellent comme les libertés dont nous jouissons aujourd’hui datent vraiment d’hier (parfois littéralement hier) : En quelle année le devoir conjugal (de la femme envers son mari) a-t-il été supprimé du code civil ? En quelle année l’homosexualité a-t-elle disparu des listes de maladies mentales ? Spoiler : c’est toujours beaucoup plus tard qu’on ne l’imagine… 

SCEP

Un joli projet artistique et pédagogique à découvrir 

L’idée de ce collectif majoritairement masculin n’est pas d’invisibiliser les femmes mais au contraire d’introduire les hommes dans un genre nouveau : l’effeuillage comme arme de pédagogie massive. Comme souvent dans les spectacles de burlesque et de cabaret, l’humour est omniprésent pour mieux nous interpeller sur les questions qui gênent mais qui font du bien de dénoncer. Alors, qu’est-ce que veut dire être un homme aujourd’hui ? 

SCEP

Les artistes que j’ai vus ce soir-là : Eden Weiss, Matamore Occhio, Thomas Occhio, Saint Sébastian, Lolita Laze et Vicomte Harbourg, nous ont proposé une vision différente et si rafraîchissante de l’homme. A l’heure où il est parfois compliqué de se connecter à son désir, j’en demande encore !

Prochaines dates de spectacle de la SCEP : 

3 avril au Ground Control en clôture du festival Elles-Fest

22 Avril au Café de Paris pour notre nouvelle soirée « Divas sur Divans »

16 mai au Théâtre Clavel pour un showcase du tout nouveau spectacle « 8 Hommes » qui se jouera au Clavel un dimanche par mois à partir de septembre 2022

Liens utiles : 

Abonnez-vous vite à la page Facebook de la SCEP et la page Instagram de la SCEP pour retrouver toutes les dernières infos, les dates de spectacles, les photos, les liens de billetterie.

De Despentes à Liv Stromquist, mes influences me poussent à ne rien prendre pour acquis et à toujours remettre en question ce qui est considéré comme beau, excitant et source de plaisir.